Direct Soir n°403 17 sep 2008
Direct Soir n°403 17 sep 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°403 de 17 sep 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Tony Parker pour une qualification à l'Euro

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 LES DYNASTIES La famille Barilla Les rois des pâtes italiennes De toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les tailles, les pâtes sont « le » plat des Italiens. Depuis plus de 130 ans, Barilla perpétue la tradition. C’est en 1877 dans la ville de Parme en Emilie-Romagne, haut lieu de la gastronomie italienne que commence l’aventure Barilla, digne représentant aujourd’hui des pâtes italiennes. Fils d’agriculteurs, Pietro Barilla, 32ans, ouvre une petite boulangerie dans laquelle il produit du pain et des pâtes. Grâce à une presse en bois, le jeune entrepreneur fabrique près de cinquante kilos de pâtes fraîches par jour. Avec une carriole à cheval, il distribue également ses produits dans les communes voisines. La société enregistre rapidement des résultats positifs. Les deux fils de Pietro, Riccardo et Gualtiero, alors adolescents, intègrent l’entreprise. La production augmentant, la famille construit de nouveaux établissements. La première usine est inaugurée en 1910 et quelque 80 employés y travaillent avec ardeur. L’ère de l’artisanat est définitivement achevée, Barilla se tourne à présent vers l’industrialisation pour répondre à une demande de plus en plus forte. Pendant la Première Guerre mondiale, les ventes de pâtes explosent. FOCUS 2400 paquets de pâtes sont produits chaque minute dans l’usine Barilla, à Parme. ■ En 1969, La famille Barilla implante la plus grande usine mondiale de pâtes alimentaires dans la vallée de Parme. En 2004, LE ROI DES PÂTES EN EUROPE Après la Seconde Guerre mondiale, l’entreprise Barilla produit plus de cent tonnes de pâtes chaque jour. Le fils de Riccardo, Pietro, qui a repris les rênes de la société, s’inspire des dernières nouveautés américaines pour développer le packaging de ses produits. En 1955, Barilla part à la conquête de nouveaux marchés. Pour ce faire, l’enseigne italienne distribue ses pâtes dans des boîtes en carton d’un bleu nuit facilement reconnaissable. Cette innovation marque un tournant dans le développement de l’entreprise. A partir de 1969, les pâtes italiennes débarquent dans les rayons des échoppes françaises. Plus habitués aux pâtes au beurre, les Français découvrent une multitude de produits à agrémenter au gré de leur humeur et de leur envie. Spaghettis, tagliatelles, lasagnes, farfalle (en forme de papillon) ou penne (en forme de crayon) viennent compléter la gamme proposée. Mais face à l’inflation et au blocage du prix des pâtes en Italie, Pietro Barilla doit vendre la société à une multinationale DR Directsoir N°403/Mercredi 17 septembre 2008 Les produits Barilla permettent de manger selon les règles de la « diète méditerranéenne ». Barilla possède son académie dans cette même ville, elle inaugure l’Academia Barilla. La création de ce centre international a pour vocation de transmettre les traditions gastronomiques italiennes. Des cours culinaires sont proposés aux professionnels et gastronomes. Les chefs de renom révèlent aux participants les trucs américaine. Un intermède de courte durée, puisqu’à la fin des années 1970, la famille Barilla rachète les parts de l’entreprise. Cette troisième génération souhaite valoriser l’image conviviale de l’Italie dans ses publicités. Au début des années 1990, la « reine des pâtes » fait notamment appel à Gérard Depardieu qui devient, le temps de quelques spots publicitaires, le représentant de Barilla. A l’image du curé Don Patillo pour les pâtes Panzani, l’interprète de Cyrano de Bergerac incarne à l’écran les valeurs gastronomiques italiennes. Mis en scène par de grands réalisateurs comme Ridley Scott ou David Lynch, Gérard Depardieu prépare, dès 1992, de et astuces pour réaliser un bon plat, de l’entrée au dessert. Autre point fort de l’Academia Barilla : la richesse de sa bibliothèque. Elle compte plus de 8000 livres dont 1500 restent des pièces uniques. Le plus ancien ouvrage, De partibus Aedium, date de 1516. Environ trois millions succulents plats de pâtes à l’italienne. Auparavant en Italie, les collaborations avec –entre autres – l’acteur américain Paul Newman en Père Noël (1991) et la réalisation d’un spot par Federico Fellini (1985) contribuent à l’essor de la marque dans son propre pays. GUIDO BARILLA, DIGNE HÉRITIER A la disparition de Pietro Barilla en 1993, son fils Guido devient président du groupe épaulé de ses frères et sœurs, Paolo, Luca et Emanuela. Consommés par des millions de personnes, les produits estampillés du logo rouge et blanc sont distribués de recettes sont répertoriées. En 2005, plus de 5000 personnes ont suivi les cours et les divers événements organisés pendant l’année. Parmi les personnalités invitées figurent les chefs Annie Féolde, Giada de Laurentiis, Nadia Santini ou Heinz Beck. www.academiabarilla.com
www.directsoir.net Contrôle pendant le processus de fabrication des tagliatelles. dans plus d’une centaine de pays. Les Barilla étant soucieux de la qualité et du goût inimitable de leurs spécialités, des tests sont effectués sur les matières premières toutes les 30 secondes. Depuis 1988, Roberto Bassi dirige la « Chef Unit » du groupe Barilla. Cinq chefs travaillent à Parme sur les nouveaux produits et les nouvelles recettes à développer. Plus grosse consommatrice de blé dur pour la production de pâtes, l’entreprise compte neuf moulins et vingt-sept sites de fabrication à travers le monde. Gardienne de BARILLA EN CHIFFRES ■ Source : Barilla. Sur 150 hectares, 11 lignes de fabrication produisent 5 tonnes de pâtes par heure. Avec un volume de 300 000 tonnes par an, l’usine Barilla à Parme représente le tiers de la production de pâtes de la marque. Le temps de séchage des pâtes varie entre 7 et 9 heures, à température variable. Après 7 à 9 heures de séchage, les pâtes sont acheminées pour être emballées. « Manger ne signifie pas simplement s’alimenter correctement, mais également se faire du bien. La cuisine, c’est aussi du partage, de la curiosité, du jeu. Mais c’est surtout un art (…). » Guido Barilla Guido Barilla, président du groupe. la tradition italienne, la petite entreprise familiale devenue un des leaders sur le marché de l’alimentation offre de nouvelles saveurs à ses consommateurs. Chaque année, Barilla consacre 30 millions d’euros à la recherche et au développement de ses gammes, soit près de 1% du chiffre d’affaires du groupe. Ce dernier ne se limite pas à la simple production de pâtes ou de sauces. Il distribue aussi d’autres marques, comme les biscuits secs Mulino Bianco ou les pains croustillants Wasa. LA SAGA DE L’ÉCONOMIE 11 B. DECOUT/REA FG T. DUVAL/LES EDITIONS CULINAIRES INTERVIEW ALEXANDRE LUCCIONI Chef de L’atelier de Penthièvre à Paris ■ A partir de lundi s’ouvre la Semaine italienne. En quoi consiste cette opération ? Pendant cinq jours, l’Atelier des chefs va collaborer avec la maison Barilla, pour proposer au grand public de réaliser les recettes issues du livre Pasta Party, des chefs Francesco Berardinelli et Roberto Bassi. Comment vont se dérouler ces « journées spéciales Barilla » ? Je vais proposer quatre cours chaque jour. Le premier devrait débuter à 11h. Chaque classe de trente minutes sera l’occasion de cuisiner les pâtes et de réaliser une recette différente chaque jour. Les participants seront ensuite invités à déguster leur plat autour d’un repas en commun. Ils pourront apprendre à reconnaître les différentes sortes de pâtes et à les cuire « al dente ». Avez-vous, vous-même, été formé par l’équipe Barilla ? Oui, bien sûr. Nous avons reçu un rapide enseignement de Roberto Bassi, chef au sein du groupe Barilla. Car tout ■ Pour 4 personnes Ingrédients : 350 g de farfalle integrali (forme papillon au blé complet), 8 gambas, 400 g de poireaux, 50 g de truffe noire en lamelles, 100 g de pomme de terre, 2 g de safran, un brin de thym, 1 dl de bouillon végétal, 30 cl d’huile d’olive, sel et poivre. Préparation : couper les poireaux en petits morceaux et les laver à l’eau froide. Verser le monde connaît les pâtes, mais encore faut-il savoir les préparer et les assaisonner. Cuisiner les pâtes, c’est tout un art ! Combien de chefs participent à cette opération ? Nous sommes une bonne quinzaine à travers la France. Dix chefs travaillent dans Les ateliers du chef, à Paris. Mais nous avons également des établissements à Bordeaux, Lille, Lyon et Nantes. Heureux de diriger l’un de ces ateliers ? Oui, j’ai pu ainsi approfondir les connaissances que j’avais déjà sur les pâtes. Convivialité et partage seront à l’honneur pendant cette semaine italienne. C’est exactement ce que je recherchais quand je suis arrivé il y a trois ans à L’atelier des chefs. Justement, quelle formation avezvous suivie avant de devenir chef de L’atelier de Penthièvre à Paris ? J’ai travaillé en alternance chez le traiteur Potel & Chabot avant de rejoindre l’établissement du Ritz. J’y suis resté pendant six ans. J’ai décidé de partir car j’en avais assez de rester enfermé dans la cuisine. Car la cuisine, c’est aussi transmettre sa passion et la partager ! La semaine italienne, du 22 au 26 septembre à L’atelier des chefs. Inscriptions sur le site www.atelierdeschefs.com. RECETTE « Farfalle integrali » aux gambas Farfalle aux gambas, une des recettes tirées de Pasta Party. l’huile d’olive dans une sauteuse, ajouter les poireaux et les faire confire. Couper les pommes de terre épluchées en petits dés. Les verser dans la sauteuse avec les poireaux, le bouillon et le safran. Laisser cuire puis mixer la préparation jusqu’à l’obtention d’une pâte crémeuse. Retirer la tête et la coque des gambas, les faire revenir avec l’huile d’olive et le thym. Cuire les farfalle pendant 10 minutes puis les égoutter et ajouter la sauce. Décorer avec les gambas et les lamelles de truffe noire. Pasta Party, éd. Culinaires, 2008.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :