Direct Soir n°260 10 déc 2007
Direct Soir n°260 10 déc 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°260 de 10 déc 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Cristina Kirchner prend la présidence de l'Argentine

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Directsoir N°260/Lundi 10 décembre 2007 10 ÉCONOMIE Le Guide du routard Compagnon de voyage Numéro un sur le marché des guides touristiques, le Routard est devenu l’incontournable compagnon des voyageurs. Fondé en 1973, il a, depuis, sillonné le globe. Une aventure qui n’est pas près de s’achever. SAC SUR LE DOS ET GUIDE DU ROU- TARD EN POCHE : UNE FORMULE QUI SUFFIT POUR ARPENTER LE MONDE. A L’ORIGINE DESTINÉ AUX ÉTUDIANTS FAUCHÉS EN QUÊTE DE LIBERTÉ, LE GUIDE DU ROUTARD EST NÉ EN PLEINE VAGUE HIPPIE. Au début des années 1970, alors qu’il est étudiant à l’ESCP, Philippe Gloaguen écrit parfois pour les revues Actuel et Pilote afin de financer ses voyages. Le jeune étudiant ne rêve alors que de contrées lointaines et part les explorer avec son ami Michel Duval. En 1972, de retour de « la route des Zindes », ils proposent un premier guide, regroupant à lui seul vingt-deux pays ! Ils veulent le baptiser Le guide Ganesh, en référence au dieu hindou qui symbolise la combine et la débrouillardise. A cette époque, le Guide bleu règne en maître sur les vacances des Français. Philippe Gloaguen souhaite justement se distinguer de ces guides traditionnels. Son projet ? S’adresser à un public plus jeune, au petit budget, pour qui l’aventure et la débrouillardise priment sur les voyages trop académiques. Débute alors la tournée des éditeurs et une série de refus. Dix-neuf en tout. L’un d’eux n’hésite pas à lui répondre : « On ne peut pas à la fois éditer les mémoires du général de Gaulle et un livre pour Interview du PRÉSIDENT DR Si la manière de voyager a évolué, le Routard reste, aujourd’hui encore, le compagnon des aventuriers. les routiers. » C’est finalement un petit éditeur, Gedalge, qui accepte le pari, à une seule condition, que le projet change de nom. Surnommé « routard » par son rédacteur en chef, Philippe Gloaguen choisit ce terme comme titre. Le premier guide paraît en avril 1973. Mais l’aventure ne dure pas, le patron de la maison d’édition meurt écrasé par un autobus. En 1975, le Routard renaît grâce à Hachette. Une union qui, plus de trente ans plus tard, continue de fonctionner. La même année, le logo emblématique du Routard est créé. C’est Jean Solé, dessinateur rencontré à Pilote, qui imagine le célèbre marcheur dont le sac à dos est un globe terrestre. Reconnaissable entre tous, il est devenu la marque de fabrique du Routard. Cinq ans plus tard, la collection compte dix titres et franchit le cap des 100000 exemplaires, alors que Michel Duval décide de quitter l’aventure. LE ROUTARD TRACE SA ROUTE Si le Routard revendique dans un premier temps un style « baba cool », privilégiant l’auto-stop, les auberges de jeunesse et les campings, au fil du temps, il s’embourgeoise quelque peu et élargit sa liste aux petits hôtels de charme et autres hébergements plus confortables. Il n’en perd pas pour autant son esprit. Synonyme de jeunesse, de liberté et de convivialité, le Guide du routard continue de véhiculer ses valeurs. Et si la manière de voyager a évolué, le Routard reste, aujourd’hui encore, le compagnon des aventuriers, en plus d’être un guide pour les voyageurs plus avertis. En élargissant son lectorat, le Routard devient un Philippe Gloaguen – Fondateur du Guide du routard QUELLE EST LA VALEUR AJOUTÉE DU ROUTARD PAR RAPPORT À SES CONCURRENTS ? Le Routard est une collection vivante. Nous organisons à peu près 200 voyages par an. Donc d’une année sur l’autre, il y a toujours une remise en cause des adresses. Ce sont les modifications apportées qui font la différence. Toutes ces vérifications coûtent très cher. Nous ne sommes pas plus forts que les autres, simplement il faut vendre beaucoup de bouquins pour se payer de grandes rédactions comme la nôtre. Les éditions régionales sont celles qui se vendent le mieux. COMMENT SE FAIT LE CHOIX D’UNE DESTINATION ? Il y a un seul facteur déterminant : c’est le cœur. Sortir une nouveauté dure environ un an, entre la prise de décision et la sortie en librairie. C’est plus long qu’un accouchement. Vous ne pouvez pas mettre des équipes si elles le font à contrecœur. 1 exemplaire vendu toutes les 4 secondes phénomène de société. Désormais exporté à l’étranger, dans les années 1990, le guide atteint plus d’un million de ventes par an. L’équipe s’agrandit et les destinations se multiplient. Après les pays, et certaines villes, la collection se développe vers les régions. Ce sont d’ailleurs ces éditions qui fonctionnent le mieux. Parmi les dix guides les plus vendus, on retrouve la Corse, la Provence, l’Andalousie, la Bretagne Sud et la Bretagne Nord. Aujourd’hui, les guides sont répertoriés en cinq catégories : les Routards France, ceux de l’étranger, les minis Routard, les guides de conversations et les meilleures adresses du Routard. Cette année, les dernières publications sont consacrées à la Lorraine et aux meilleurs campings de France. L’INFORMATEUR ROUTARD Outil indispensable du voyageur, le Routard contient tout ce qu’il faut savoir avant de partir : les formalités à remplir, les papiers et monnaies nécessaires, les vaccinations, ainsi que les VOYAGER AVEC UN GUIDE LAISSE-T-IL ENCORE PLACE À L’AVENTURE ? Bien sûr. Le Routard n’enlève pas l’aventure, ni l’émotion aux voyages, c’est simplement un gardefou. Je reviens du Brésil et j’ai conduit un buggy sur les plages : dans la nouvelle édition, je marque que c’est une expérience formidable mais qu’il est préférable de se faire accompagner par un Brésilien parce que le danger existe. Ce sont des conseils qui peuvent sauver des vies. La notion de sécurité est devenue très importante dans le tourisme. QUEL EST LE PROFIL DES LECTEURS ? Assez jeunes, très urbains et branchés. Ce sont des gens qui recherchent le meilleur rapport qualité-prix. R. QUADRINI/KR IMAGES
DR www.directsoir.net moyens de transport pour accéder à la destination choisie. Pour chacune d’elles, il est possible de connaître les dates importantes de la ville, les activités, la gastronomie, le mode de vie. Une fois sur place, le guide a la solution à tout. Mal aux pieds, un petit creux ? Il suffit de feuilleter quelques pages pour sélectionner un restaurant ou un endroit pour dormir répondant aux souhaits de chacun. Après avoir lu la description du guide, il n’est d’ailleurs pas rare, en poussant la porte d’un lieu, de connaître déjà le nom de son propriétaire, sa déco et même son odeur. Ce sont toutes ces réflexions personnelles, ces touches humoristiques, qui font du Routard un guide très vivant. Une description soigneusement préparée par les globe-trotters du Routard. Pour chaque guide, quatre à cinq enquêteurs sont envoyés sur le terrain pendant plusieurs mois. Débute alors une véritable chasse aux informations. Commerçants, chauffeurs de taxis, offices de tourismes, ambassades et consulats sont tous largement questionnés. Une fois les lieux quadrillés, suivent deux mois de rédaction. Pour les grands pays tels que la Chine ou les Etats-Unis, des équipes sont en permanence sur LE ROUTARD EN CHIFFRES Pays, mais aussi villes, régions, bonnes adresses… depuis sa création, l’offre du Guide du routard s’est diversifiée. place. Le Routard s’alimente aussi grâce au courrier des lecteurs. Chaque année il reçoit environ 30 000 lettres et 10 000 mails. LE ROUTARD MODERNE A la mode avant l’heure, le Routard investit le Web dès 1996. D’abord hébergé par un portail, le site routard.com voit le jour en 2001 et est actualisé toutes les semaines. L’internaute trouve en ligne une mine d’informations et de services pratiques. Après s’être lancé sur le Net, le Routard poursuit sa modernisation avec le lancement d’une version audio du guide. Au formatmp3, cette déclinaison est proposée sur le site de l’agence Nouvelles Frontières, ainsi que sur la plateforme VirginMega.fr. Les bons plans de dix-huit destinations sont actuellement téléchargeables à l’unité pour 4,99 €. Autre innovation, le Guide du routard s’est associé à un leader européen des systèmes de navigation par GPS. Il propose ainsi une édition spéciale, qui permet de retrouver 3 500 bons plans du guide sur son navigateur GPS. En multipliant ses déclinaisons, le Routard prouve qu’il sait vivre avec son temps et devrait accompagner encore longtemps les voyageurs du monde entier. 100 millions de Français ont lu le Routard depuis sa création. Un Français sur huit lit le Routard. 141 guides dans la collection 2007. Plus de 100000 adresses répertoriées. Un an de gestation pour la rédaction d’un guide. 200 voyages sont organisés chaque année pour les 80 rédacteurs enquêteurs. DR LONELY PLANET Jusqu’en Antarctique ■ Avec près de 6,5 millions d’exemplaires vendus en 2007, le Lonely Planet s’est imposé comme l’un des spécialistes des voyages indépendants. En 1972, un jeune couple anglo-irlandais, Tony et Maureen Wheeler, rallie l’Australie après avoir traversé l’Europe et l’Asie. A leur retour, les nombreux conseils qu’on leur demande les incitent à rédiger un fascicule. Le premier guide porte le titre Across Asia on the Cheap (« Traversée de l’Asie à bas prix ») et connaît un succès immédiat. Au fil des ans, la collection ne cesse de s’étoffer et couvre désormais tous les continents, même l’Antarctique. Les premières versions françaises apparaissent en 1993. Un guide historique et culturel. ■ Après avoir créé en 1908 le Bureau des Itinéraires, destiné à fournir, sur simple demande, le tracé d’un voyage par la route, André Michelin a l’idée de rassembler l’ensemble des itinéraires d’une région dans un ouvrage : le Guide régional Michelin, premier guide touristique de l’entreprise. Reconnu pour ÉCONOMIE 11 ■ Pendant longtemps, les Guides bleus seront la référence francophone en matière de tourisme culturel. Précurseur dans le domaine, le premier guide, sur la Suisse, a été publié en 1841 par Adolphe Joanne. Devenus en 1919 la collection des Guides bleus, ils sont désormais édités par Hachette. Très axée sur la civilisation, l’art et l’histoire, la mise en page des Guides bleus a été depuis modifiée, laissant plus de place au côté pratique. Toute l’histoire de ces guides est à découvrir en ce moment et jusqu’au 29 décembre à travers l’exposition Suivez le Guide ! présentée à la Bibliothèque du tourisme et des voyages (6, rue du Commandant Schloesing, Paris 16e. GUIDE VERT Un itinéraire tout tracé PETIT FUTÉ De Nancy au monde entier ■ C’est en 1976 que deux étudiants d’HEC, Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, décident de répertorier dans un guide les bons plans de la ville de Nancy. Au départ, le Petit Futé propose surtout des guides des grandes villes françaises et européennes. Avec le temps, l’offre s’est étoffée au monde entier. Les guides sont regroupés en différentes catégories : par villes, par régions, par pays et par thématiques. La collection se décline en plusieurs séries : Country Guide et City Guide, auxquelles s’ajoute la plus récente : Night & Day. Aujourd’hui, les couvertures du Petit Futé se sont offert un relooking. GUIDES ULYSSE L’odyssée québécoise ■ Connue d’abord sous le nom de Librairie Ulysse, l’entreprise québécoise démarre ses activités en 1980, avec la vente au détail. Dix ans plus tard, à force de côtoyer des voyageurs, elle se lance dans l’édition de guide de voyage. Aujourd’hui, le catalogue des éditions Ulysse comprend ACTEURS DU MARCHÉ Les guides Lonely Planet, une référence internationale. GUIDE BLEU Le précurseur sa cartographie précise et complète, ses notes touristiques sont à l’origine réduites et prendront une large place après l’arrivée des congés payés. En 1938, la couleur verte est préférée au rouge, aujourd’hui consacré aux hôtels et restaurants. L’édition Savoie du Petit Futé. plus de 110 titres en français et 80 titres en anglais. Les publications sont divisées en plusieurs collections : Guides de voyage, Espaces verts (axés sur le plein air), Guides de conversation, Comprendre (axés sur les us et coutumes), et Fabuleux (un croisement entre un guide et un livre illustré). D. LYNCH/REA DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :