Direct Soir n°116 5 mar 2007
Direct Soir n°116 5 mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°116 de 5 mar 2007

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Mohamed El Baradei diplomate du nucléaire

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Directsoir t Lundi 5 mars 2007 4 ÉVÉNEMENT DISPARITION HENRI TROYAT Mort d’un géant « Je suis un malade d’écriture », disait-il. Henri Troyat est décédé cette nuit à l’âge de 95 ans, laissant derrière lui une œuvre considérable de plus de cent ouvrages. Les Français l’avaient choisi il y a quelques années comme leur écrivain favori. Lev Tarassov, de son vrai nom, naît à Moscou en 1911. Fils de négociants, il s’expatrie avec sa famille au lendemain de la révolution de 1917.Après un long voyage à travers l’Europe, il arrive en France en 1920. Henri Troyat étudie au lycée Pasteur de Neuilly, se passionne pour la littérature. Licencié en droit, naturalisé français, il devient rédacteur à la préfecture de la Seine en 1935 et publie la même année son premier roman Faux jour, qui reçoit le prix Populiste. A 27 ans, il obtient le prix Goncourt pour son livre L’araigne, vendu à plus de 100 000 exemplaires. Sa carrière est lancée. A 48 ans, il est élu membre de l’Académie française, dont il était devenu le doyen. Repères R. VIOLLET « Il a eu un destin prodigieux », confie Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie, exprimant son « très grand chagrin » et saluant l’homme, qu’elle compare à Balzac. « Il était très fécond, précise-t-elle. Son modèle littéraire n’existe plus. » A la fois romancier et biographe, « il a vécu pour écrire, écrivant tous les jours debout », ajoute l’Académicienne. Son épouse, décédée en 1997, l’avait soutenu quotidiennement dans son œuvre. « Il lui lisait toujours tout ce qu’il avait écrit dans la journée, il avait besoin de son accord », confie la secrétaire perpétuelle. Henri Troyat avait décidé de ne jamais retourner dans sa patrie natale, préférant à la réalité ce qu’il appelle sa « Russie intérieure ». Œuvre Adaptations En 71 ans d’écriture, Henri Troyat a écrit plus de cent ouvrages. Son œuvre se compose de nouvelles, récits psychologiques et cycles. Troyat est aussi l’auteur de biographies d’écrivains français (Maupassant, Flaubert, Balzac) ou russes (Dostoïevski, Tolstoï, Gogol). COLOMBEPRINS,XAVIERPLASSON AFP « La neige est plus propre dans mes rêves », estimait-il. Pourtant, même s’il n’a jamais écrit qu’en français, sa terre russe lui a fourni une inépuisable source d’inspiration, notamment pour ses biographies des tsars et des grands classiques russes. Attaché au réalisme du 19 e siècle, Henri Troyat était l’un des écrivains préférés des Français mais il était aussi très connu à l’étranger. Il était très fécond. Son modèle littéraire n’existe plus Hélène Carrère d’Encausse De nombreux scénarios ont été tirés des livres de Troyat. Parmi ses romans, La neige en deuil et Le front dans les nuages, portés à la télévision. Troyat était aussi l’auteur de cycles romanesques adaptés en sagas : La lumière des justes et Les Eygletière (adaptés par Jean Chatenet). COHARDGAILLARDE/GAMMA RÉCOMPENSES 1935 : Faux Jour, son premier roman, reçoit le prix Populiste. 1938 : à 27 ans, Henri Troyat obtient le prix Goncourt pour L’araigne. 1959 : l’Académie française accueille Troyat au fauteuil 28, à la place de Claude Farrère. Henri Troyat a reçu la grand-croix de la Légion d’honneur. Il a été fait commandeur de l’ordre national du Mérite et des Arts et des Lettres. Hommage Le président de la République, Jacques Chirac, a exprimé sa « tristesse ». « Henri Troyat était un géant des lettres françaises. Sous sa plume battait le cœur d’un petit enfant russe qui avait fait de la France son pays d’adoption. » P.MATSAS/OPALE
liESTAURA1JON El FACitlf1ESHAN,4GEMENT, ENTREf'fllSE:. !'1 All•liNISif ! AilNS. PRE511Gl0 (I(FH6 ! ETABUSSEMENlSIITENTIA\RES, >ANTl ; EIIIOFI !. EDUCTJONll4SESVIE. CHtOUES ET CARTES DE SERVICES'Etlll ! EPRISES GOUVENE,..tNlS El A0111NISTRA110NS Peut-on imaginer une journée sans Sodexho ? • -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :