Cerveau & Conscience n°2 mai/jun 2015
Cerveau & Conscience n°2 mai/jun 2015
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°2 de mai/jun 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 25,4 Mo

  • Dans ce numéro : de plus en plus intelligent avec l'âge ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
38 INTELLIGENCE MAGAZINE 40 - Cerveau & conscience Les pouvoirs DOSSIER du corps humain « LES POUVOIRS DU CORPS HUMAIN » AVIS D’EXPERTS Des avancées bien réelles Les recherches sur le cerveau font de remarquables avancées. Les interfaces cerveau-machine ne sont plus de la science-fiction. Leur développement est un défi scientifique pluridisciplinaire pour l’avenir : neurosciences, électronique, traitement des signaux... Avis d’experts sur la question. > MICHEL BERG MÉDECIN ET PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ AXILUM ROBOTICS Une vraie innovation « Le mot de télépathie a été utilisé dans la presse concernant notre expérience, mais à mon sens, la télépathie est un mode de communication par la pensée sans aide extérieure. Dans notre cas, la communication a eu lieu grâce à la technique, même si elle n’est pas invasive. En revanche, ce qu’on peut dire, c’est que l’expérience est une vraie innovation dans le sens où elle ne fait pas intervenir le système nerveux périphérique. Nous n’avons eu recours ni au toucher ni à la vision ou à l’ouïe pour faire communiquer deux individus. En 2013, des chercheurs de Washington avaient mené une expérience proche de la nôtre, mais dans la leur, un geste imaginé par le cerveau d’un premier individu aboutissait à la stimulation des zones motrices du cerveau d’un second individu. Dans notre expérience, tout se fait de cerveau à cerveau. Elle montre surtout que communiquer par la pensée est possible. A l’avenir, on pourra imaginer des applications dans le domaine de la santé, avec des patients qui ont du mal à communiquer voire sont dans le coma, ou dans l’armée, sur un champ de bataille par exemple. Mais avant d’y arriver, il faudra inventer une technologie plus facile d’utilisation et la miniaturiser. Notre étude n’est qu’un point de départ. »
> SYLVAIN FISSON ENSEIGNANT-CHERCHEUR SPÉCIALISTE DES MALADIES IMMUNITAIRES DE L’ŒIL ET DU CERVEAU Contrôler des réponses immunitaires Le fil conducteur des recherches de Sylvain Fisson demeure la relation entre le système immunitaire l’œil et le cerveau. En 2009, il crée et préside le Club Français de Neuro- Immunologie (CFNI) : « Celui-ci permet à une centaine de chercheurs travaillant dans le domaine d’interface de la neuroimmunologie d’interagir plus efficacement. Afin de valoriser cette discipline, nous partageons des connaissances et compétences relatives aux maladies et/ou modèles expérimentaux touchant au système nerveux et impliquant le système immunitaire. D’autre part, nous mettons en commun nos ressources pédagogiques et nous nous réunissons une fois par an avec des spécialistes internationalement reconnus » L’équipe de Sylvain Fisson se focalise plus particulièrement sur les propriétés naturellement immunomodulatrices de l’œil. « Cela permettrait ainsi de contrôler en partie certaines réponses immunitaires de l’organisme et les vecteurs viraux utilisés pour les approches de thérapie génique pourraient être encore plus efficaces », précise-t-il. DOSSIER « LES POUVOIRS DU CORPS HUMAIN » > PR. FRANCIS EUSTACHE NEUROPSYCHOLOGUE DIRECTEUR D’UNITÉ À L’INSERM Le sommeil consolide la mémoire « Une leçon s’apprend mieux le soir avant de dormir, c’est un fait ! Des expériences de rappel d’informations montrent que le fait de dormir améliore la mémorisation, et ce d’autant plus que la durée du sommeil est longue. A l’inverse, des privations de sommeil (moins de quatre ou cinq heures par nuit) sont associées à des troubles de la mémoire et des difficultés d’apprentissage. Par ailleurs, le fait de stimuler électriquement le cerveau (stimulations de 0,75 Hz) pendant la phase de sommeil lent (caractérisée par l’enregistrement d’ondes corticales lentes à l’encéphalogramme) améliore les capacités de mémorisation d’une liste de mots. Plusieurs hypothèses pourraient expliquer ce phénomène : Pendant le sommeil, l’hippocampe est au repos et cela éviterait des interférences avec d’autres informations au moment de l’encodage du souvenir. Il se pourrait aussi que le sommeil exerce un tri, débarrassant les souvenirs de leur composante émotionnelle pour ne retenir que l’informationnelle, facilitant ainsi l’encodage. » > MICHAËL THOMAZO CHERCHEUR EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE À L’UNIVERSITÉ DE MONTPELLIER Transférer notre esprit dans un ordinateur ? « Il n’est pas possible de transférer l’esprit d’une personne dans un ordinateur et ce, même en prenant les acceptions les plus restrictives du mot esprit, comme cela est évoqué dans le film « Transcendance » avec Johnny Depp. Nous en sommes encore très très loin. » n > ANATOLE LECUYER DIRECTEUR DE RECHERCHE ET RESPONSABLE DE L’ÉQUIPE HYBRID À L’INRIA Un système contrôlé par la pensée ? « Aujourd’hui, avec les avancées cerveaumachine, on est encore très loin des performances que l’on peut avoir avec un clavier ou une souris d’ordinateur, mais l’originalité est d’avoir un système uniquement contrôlé par la pensée. Cependant, on ne peut pas aujourd’hui lire dans ses pensées ou forcer quelqu’un à faire quelque chose si lui-même n’est pas volontaire. Il faut même que la personne soit très motivée pour obtenir des résultats ! » INTELLIGENCE MAGAZINE 39 Cerveau & conscience - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 1Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 2-3Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 4-5Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 6-7Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 8-9Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 10-11Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 12-13Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 14-15Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 16-17Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 18-19Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 20-21Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 22-23Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 24-25Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 26-27Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 28-29Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 30-31Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 32-33Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 34-35Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 36-37Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 38-39Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 40-41Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 42-43Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 44-45Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 46-47Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 48-49Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 50-51Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 52-53Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 54-55Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 56-57Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 58-59Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 60-61Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 62-63Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 64-65Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 66-67Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 68-69Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 70-71Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 72-73Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 74-75Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 76-77Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 78-79Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 80-81Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 82-83Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 84