Cerveau & Conscience n°2 mai/jun 2015
Cerveau & Conscience n°2 mai/jun 2015
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°2 de mai/jun 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 25,4 Mo

  • Dans ce numéro : de plus en plus intelligent avec l'âge ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
une période de l’histoire humaine où toute l’énergie disponible est consacrée à l’étude de « Dans la nature, on ne fait guère attention à l’essence de l’homme, c’est-à-dire à sa psyché. » C’est CarlJung qui parle. Sans doute, beaucoup de recherches sont consacrées aux fonctions conscientes de l’esprit ; mais les régions réellement complexes et peu familières de la psyché où germent les symboles demeurent encore pratiquement inexplorées. Il semble presque incroyable qu’avec des signaux qui nous parviennent toutes les nuits, le déchiffrement de ces messages paraisse si 36 INTELLIGENCE MAGAZINE 38 - Cerveau & conscience Les pouvoirs DOSSIER du corps humain « LES POUVOIRS DU CORPS HUMAIN » Des ressources inexplorées ? Télépathie, voyance, expériences extra sensorielles… L’Homme ne cesse de chercher à repousser les limites de son cerveau. Est-il possible que des ressources encore inexplorées ou inexploitées permettent encore à l’humain de se dépasser ? ennuyeux que presque personne ne veuille s’en occuper. Le plus grand instrument de l’homme, sa psyché, jouit de peu de considération, et est souvent ouvertement traité avec méfiance ou mépris : « ce n’est que psychologique », signifie trop souvent : « ce n’est rien ». DE LA PSYCHÉ À L’HYPNOSE Claude Pinault atteint du syndrome de Guillain Barré (syndrome qui affecte la myéline des nerfs périphériques) est venu témoigner de son combat lors d’un congrès sur l’hypnose organisé par l’Arche. Il raconte qu’en quelques heures sa vie bascule, il se retrouve tétraplégique. Hospitalisé 300 jours sur le dos, il va s’acharner pour redevenir un homme « debout » Son intervention axée sur la force du mental, la visualisation positive et cette forme d’« auto-hypnose » qu’il a mis en pratique de manière intuitive prouve que l’homme peut sans cesse repousser ses limites et se surpasser. Par l’envie de survivre et sa soif de se remettre debout en visualisant sans arrêt le mouvement. Une expérience qui nous rappelle fortement le combat de Milton Erickson contre la polio, point de départ de sa longue et passionnante carrière.
Prisonnier de son corps pendant des mois, Claude Pinault a su, d’instinct, trouver et actionner, seul, les clefs et les forces intérieures qui lui ont permis de « redevenir un homme debout ». A la suite de ce témoignage troublant et riche d’enseignement, Martine Tual a également dévoilé son quotidien au cours de ce colloque : tous les jours, de façon similaire, elle accompagne en voyage à l’intérieur d’elles-mêmes, des personnes abîmées dans leurs corps, afin qu’elles puissent y trouver et mobiliser les ressources qui leur permettront d’enclencher et/ou d’accélérer des processus d’amélioration et de récupération. Leur apprendre et les aider à transformer leur « paysage intérieur » pour repousser les limites du possible et accéder à une autre « réalité ». LE DON DE VOYANCE Le don naturel de voyance présente un tel champ d’investigations et de telles possibilités que nous ne faisons qu’entre-apercevoir ce que peut entraîner une découverte aussi exceptionnelle, ainsi que le souligne que le Dr Milan Riyzl, l’un des chercheurs les plus éminents en parapsychologie. Bien que se trouvant à l’état latent dans chaque individu, la faculté semble être le fait de personnes plus douées que d’autres, car il s’agit d’un don naturel parfois héréditaire. Se manifestant librement chez certains êtres, ce phénomène peut se déclencher chez d’autres à la suite de situations traumatisantes : émotion profonde, accident, etc. Il semblerait que les enfants et les adolescents ont des dons de divination qu’ils perdent DOSSIER « LES POUVOIRS DU CORPS HUMAIN » dans la plupart des cas à l’âge adulte, ce qui tend à prouver qu’inconsciemment un blocage psychologique se fait chez l’adulte qui refuse de par son éducation, son milieu social, cette réalité. La découverte de la réalité de la voyance est un fait extraordinaire car elle ouvre des fenêtres sur des domaines encore inexplorés de la connaissance et des capacités de l’homme. LA TÉLÉPATHIE, ÇA MARCHE DÉJÀ ! Pour être plus précis, c’est en effet une forme de télépathie assistée par ordinateur qui fonctionne déjà. Depuis l’Inde, un homme a réussi à transmettre de courts messages mentaux à un autre qui se trouvait à Strasbourg, en France. C’est du moins ce qu’affirme l’équipe internationale à l’origine de l’expérience. Leurs travaux ont été publiés le 19 août dernier dans la revue scientifique américaine PLOS one. Les pensées, si elles ont été transmises de cerveau à cerveau, ont néanmoins nécessité tout un attirail électro-informatique. La société française Axilum Robotics a participé à la recherche. Concrètement, on a équipé le sujet émetteur, un chercheur qui était en Inde, d’un casque d’éléctrodes. On a ensuite décomposé des messages courts comme « Bonjour », ou « Salut » en code binaire, fondé sur des 0 et des 1. Le sujet émetteur devait alors regarder sur un écran la vidéo d’une balle qui va de droite à gauche, le 0 représentant un mouvement et le 1 un autre. Il devait penser qu’il bougeait un membre de son corps, sans le faire, dans la même direction que la balle pour retranscrire mentalement le message. Ce message était ensuite transmis paremail, via Internet, à un robot qui venait viser directement le cortex visuel du sujet récepteur, se trouvant, lui, à Strasbourg. C’est une zone du cerveau située derrière la tête, qu’on vient stimuler, un peu comme en neurologie ou psychiatrie pour soigner les troubles qui résistent aux médicaments comme la dépression. En stimulant, on produit des flashs lumineux. On appelle cela un « phosphène », un éclair lumineux qui est créé à l’intérieur du cerveau. Quand le sujet récepteur ne percevait pas de flash lumineux à la suite d’une stimulation, cela lui indiquait un 0, quand il le percevait, un 1. De cette manière, le cobaye a pu reconstruire le message émis par le cerveau émetteur. Autant d’exemples qui prouvent qu’on est encore bien loin d’avoir pu déchiffrer l’ensemble des potentiels humains, qui nous réservent bien des surprises pour l’avenir de la planète et notamment pour la Recherche médicale et ses conséquences sur notre espérance de vie. n F.R. INTELLIGENCE MAGAZINE 37 Cerveau & conscience - 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 1Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 2-3Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 4-5Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 6-7Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 8-9Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 10-11Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 12-13Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 14-15Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 16-17Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 18-19Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 20-21Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 22-23Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 24-25Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 26-27Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 28-29Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 30-31Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 32-33Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 34-35Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 36-37Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 38-39Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 40-41Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 42-43Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 44-45Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 46-47Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 48-49Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 50-51Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 52-53Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 54-55Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 56-57Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 58-59Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 60-61Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 62-63Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 64-65Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 66-67Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 68-69Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 70-71Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 72-73Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 74-75Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 76-77Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 78-79Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 80-81Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 82-83Cerveau & Conscience numéro 2 mai/jun 2015 Page 84