[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°36 mar/avr/mai 2014
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°36 mar/avr/mai 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°36 de mar/avr/mai 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : des innovations pour vivre mieux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
rihôneAIpes N°36 — PRINTEMPS 2015 26 L’ACTUALITÉ DÉCRYPTÉE Embarquement immédiat pour la La réplique de la grotte ornée du Pont-d’Arc ouvre ses portes au public samedi 25 avril sur les hauteurs du Razal, à quelques minutes de Vallon-Pont-d’Arc, dans le Sud ardéchois. Fin février, 40 000 entrées étaient déjà réservées tandis que le chantier allait bon train. A près seulement trois ans de travaux, le résultat est à la hauteur du chefd’œuvre préhistorique. Datée de 36000 ans avant Jésus-Christ, découverte en 1994, classée en 2014 au patrimoine mondial de l’Unesco, la grotte dite Chauvet possède enfin sa réplique. Mille dessins du paléolithique, dont un majestueux bestiaire composé de 425 animaux, la plupart dangereux : le trésor de la grotte est unique par son ancienneté, sa taille, la qualité et la liberté de son exécution. Quatorze espèces ont été identifiées : ours, rhinocéros laineux, mammouth, lion, panthère des neiges, bœuf musqué, bison, auroch, bouquetin, cerf, renne, cheval et même un hibou. « La valeur universelle exceptionnelle des peintures de la grotte originelle ne laisse aucun doute, affirme Jean Clottes, conservateur général du patrimoine, expert en art rupestre et président du comité scientifique de la grotte. La priorité était de ressusciter l’émotion qui nous saisit tous. » En bref Le projet scientifique, artistique et technologique de la caverne est financé par la Région et le département de l’Ardèche, avec l’appui de l’État et de l’Europe, à hauteur de 55 millions d’euros. Il sera géré par un délégataire Kléber Rossillon, qui prévoit une fréquentation annuelle de 300 000 à 400 000 visiteurs. Tarifs d’entrée : Adulte : 13 € Jeunes de 10 à 17 ans : 6,50 € Enfant : gratuit > Réservation de la visite fortement conseillée au 09 70 71 14 60. www.cavernedupontdarc.fr Gilles Tosello a réalisé le panneau des petits chevaux. La réalisation de la réplique constituait un défi, relevé avec passion grâce à l’étroite collaboration entre l’équipe scientifique, le cabinet d’architectes Xavier Fabre-Vincent- Speller, associés à plusieurs ateliers de sculpteurs, mouleurs, peintres et décorateurs et quelque trente-cinq entreprises. Les artistes d’aujourd’hui ont tenté de retrouver les gestes et le mouvement pour recréer les figures. Ainsi le peintre et chercheur Gilles Tosello s’est vu confier la réalisation du panneau emblématique des chevaux et de la grande fresque des lions : il a utilisé les mêmes méthodes de fusain au charbon de bois à partir de pin sylvestre brûlé. « Nous avons privilégié l’émotion du geste sur la fidélité absolue pour retrouver l’esprit de ces animaux fabuleux », explique Mélanie Claude scénographe du fac-similé. Laurence Tournecuillert L’intégration paysagère est une priorité des concepteurs.C. Tran/Atelier 3A Ollier- F. Neau- Scène – SYCPA
N°36 — PRINTEMPS 2015 ilhôneAlpes 27 caverne du Pont-d’Arc En savoir plus Claude Delhaye/CNRS Alexa Brunet Alexa Brunet Publications « Chauvet-Pont d’Arc, le premier chef-d’œuvre de l’humanité », livre 3D de PedroLima d’après les relevés de Guy Pérazio. Grâce à l’appli gratuite Synapps, pour smartphone et tablette, le lecteur peut s’immerger dans l’art des origines à partir des pages du livre > www.lepremierchefdoeuvre.com « Caverne du Pont d’arc, la réplique ». Éric Préau s’associe à Actes Sud pour éditer trois volumes comme directeur d’ouvrage : un beau livre permettant au lecteur de se plonger dans cet univers esthétique et historique, un guide de visite et un livre documentaire pour enfants. Photos : Stéphane Compoint, introduction : Jean Clottes, textes : David Huguet. > www.resolute.fr Documentaires Le studio d’animation Folimage produit « 36 000 ans plus tard », une série de quinze films d’une durée d’une minute, de quinze réalisateurs. Ils seront diffusés sur la plateforme Arte creative en avril. La scénographie ressuscite l’émotion Fraîcheur, humidité, obscurité, silence, odeurs, la mise en scène a particulièrement soigné l’atmosphère dans laquelle se plongera le visiteur. La totalité du parcours s’effectue, comme dans la vraie grotte, sur une passerelle de 800 mètres de long, avec une dizaine de stations d’observation des points remarquables. Le relief des parois est restitué au millimètre. Peintures et gravures sont traitées à l’échelle 1 à partir de relevés numérisés. Des foyers de charbon de bois et des mouchages de torches sont intégrés au décor de la réplique. Stalagmites, stalactites, draperies, parois et sols concrétionnés au fil du temps, ont été reproduits, avec fidélité dans le choix des couleurs et du scintillement. Soixante matériaux différents recréent la beauté géologique des lieux, apportée par l’écoulement d’eau et de sédiments. L’espace de restitution retrace aussi sa richesse paléontologique avec 195 crânes d’ours des cavernes, des griffures sur les parois et traces de loup. Pour prolonger son éblouissement, le visiteur profitera de la galerie de l’Aurignacien. Consacrée aux premiers Homo sapiens d’Europe, cette exposition permanente se penche sur les conditions de vie de nos lointains ancêtres de la fin de la période glacière : paysages ardéchois, climat, faune, flore mais aussi mode de vie et art pariétal. On connaît encore peu de chose de la vie des artistes de la grotte, car aucune trace de vie quotidienne n’a été retrouvée dans la région. Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer le sens de leur démarche : magie de la chasse, culte de la fécondité, totémisme, chamanisme… Le site du Razal comporte également une vaste salle d’exposition temporaire qui proposera, en lien avec le musée du Quai Branly à Paris, des expositions inédites d’envergure nationale dans la veine de « Chasses magiques » et « Image’n magie », proposées en amont de l’ouverture du site à Vogüé et à Tournon.L. T. « Les génies de la grotte Chauvet », un documentaire de Christian Tran, retrace le travail de reconstitution des équipes artistiques, de l’éblouissement de la découverte à l’assemblage final. Coproduit par Arte, il sera diffusé dimanche 3 mai. Expositions « Art contemporain et préhistoire », exposition de l’Institut d’art contemporain au château-musée de Tournon-sur-Rhône, du 11 avril au 7 juin. Quinze artistes reconsidèrent le rapport entre l’art de la préhistoire et l’art actuel. > www.i-ac.eu Grand Site de l’aven d’Orgnac, pour découvrir l’une des plus riches collections consacrées à la Préhistoire en France. 350 000 ans de trésors, du paléolithique ancien jusqu’aux prémices de l’Histoire. > 04 75 38 65 10 www.orgnac.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :