[48] Couleurs Lozère n°4 jun/jui/aoû 2009
[48] Couleurs Lozère n°4 jun/jui/aoû 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jun/jui/aoû 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Lozère

  • Format : (267 x 210) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : dossier « Un été en Lozère ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 dossier Canoë dans les Gorges du Tarn. n Le tourisme en chiffres + 5,2% Le nombre de nuitées en Lozère progresse. Hébergement* 171 hôtels 43 structures collectives (villages de vacances, centres de vacances...)* 92 campings Nombre de visiteurs des Sites touristiques les plus fréquentés* 97 170 à Aven Armand 70 808 au Parc à loups du Gévaudan 41 589 à la Grotte de Dargilan 35 954 au Vallon du Villaret 34 783 à la Réserve de bisons d’Europe * Chiffres 2008 B. Calendini Un été en Lozère Mariant une nature souriante, des paysages et des milieux remarquables, la Lozère offre un cadre idéal aux plaisirs de l’été. Randonnées, activités aquatiques et de détente, pour les résidents comme pour les vacanciers, l’offre de loisirs, variée et attractive, permet de se ressourcer. Des balades pour tous les goûts Que ce soit sur l’Aubrac, la Margeride, les Causses, les Gorges du Tarnet de la Jonte ou les Cévennes, les grands espaces lozériens invitent à la balade. Traversée par des itinéraires prestigieux, de grands classiques de la randonnée fréquentés par des marcheurs chevronnés, la Lozère compte des chemins historiques et religieux comme le GR 65 (ou Saint-Jacquesde-Compostelle), le GR 700 (ou Voie Regordane) ainsi qu’un itinéraire littéraire, le GR 70, illustrement connu sous le nom de l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson. Avec 2 500 km de sentiers gérés par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre, le département offre également toute une kyrielle de sentiers de petites randonnées à parcourir en famille, à la découverte du patrimoine. Aux Bondons sur le Mont Lozère, le sentier d’interprétation des menhirs permet de découvrir un des sites mégalithiques les plus importants de France, explications à l’appui. Les Gorges du Tarn, également, offrent des balades à ne pas manquer comme cette belle boucle accessible à tous, de Sainte-Énimie aux Boissets. Pour ceux qui souhaitent randonner sans www.lozere.fr
dossier être accompagnés, les topos guides de la Fédération Française de Randonnée, les guides Chamina ou la collection « Autour du Parc national des Cévennes »... permettent de s’y retrouver. Ils sont recensés dans les brochures du Comité Départemental du Tourisme et sur le site www.lozere-tourisme.com. On peut y trouver les adresses des prestataires lozériens comme Cévennes Évasion, une agence de voyage nature basée à Florac. « Dans le cadre de balades liberté, notre structure se charge de bâtir les itinéraires, fournit B Calendini B. Calendini - CDT 48 les cartes et réserve les hébergements, mais laisse les randonneurs partir seuls, à l’aventure. Nous proposons également des séjours accompagnés, en itinérance ou en étoile autour de Florac » explique Bertrand Leloup, accompagnateur. La présence d’un guide favorise la découverte de la faune, la flore, le rôle de l’homme si prégnant dans les paysages lozériens. « Nous connaissons les estives et les bergers. Nous prenons le temps de discuter, de pousser la porte d’une ferme où l’on trouve un excellent fromage. Un de nos séjours d’ailleurs, ‘des petits pas aux grands plats’, marie randonnée et découverte gastronomique. » n Au Villaret, jeux de merveilles Ce n’est pas vraiment du sport mais c’est tout à fait ludique et même un peu poétique. Plusieurs fois primés dans les domaines du tourisme et de l’environnement, fréquenté par les jeunes de 2 à 77 ans, le Vallon du Villaret est un parc de loisir à l’écart des sentiers battus. À quelques kilomètres des sources du Lot et de Bagnols-les-Bains, aux portes du Parc National des Cévennes, il offre trois heures de découvertes surprenantes entre approche de l’environnement, plaisir du jeu et émotion artistique. Imaginé et conçu par Guillaume Sonnet, le Vallon du Villaret a ouvert ses portes en 1993. Et ce n’est pas sans un frisson d’émotion que l’on franchit le seuil qui sépare notre monde ordinaire de ce pays des merveilles. Totalement immergé dans la fraîcheur du vallon, un parcours d’un kilomètre et demi, jalonné de chemins de cordes, jeux d’ombre et de lumière conçus par des artistes, offre un véritable voyage à travers la matière et les éléments. Monde des sons, du bois, de la lumière ou monde de l’eau… un chapelet d’inventions hydrauliques à actionner soi-même, perpétue le mouvement, mouille et arrose petits et grands dans un éclat de rire. Tel un village musical, le terrarium en céramique permet de jouer avec les sons de la terre tandis que le kaléidoscope de Jean Racamier magnifie les éclats de dame nature. À mi-parcours, la tour du Villaret détruite pendant les guerres de religion et rebâtie au XVI e siècle accueille régulièrement des expositions d’art contemporain. Après Armel Caron jusqu’au 28 juin, Philippe Jacques investira cet été le vallon, ce drôle de parc d’attractions. www.lozere.fr 11 Vallon de Villaret Vallon de Villaret



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :