[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Doubs 2017, un projet en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
mémo du mois Éco Organisée par Développement 25, agence économique du Doubs, l’opération Chef d’entreprise, Pourquoi pas vous ? permet de recueillir un maximum d’informations en un minimum de temps. Les rencontres ont lieu à 18h30. Un film retrace les étapes de la création et de la reprise d’entreprise. Puis des experts répondent aux questions des porteurs de projet. Entrée libre. Prochains rendez-vous : • 16 octobre, salle des fêtes de Montlebon, en présence d’Alain Marguet et d’Albert Rognon, respectivement conseillers généraux des cantons de Montbenoit et de Morteau.• 23 octobre, salle de la mairie du Russey, en présence 25 octobre C’est la date retenue par Coopilote pour marquer d’un événement grand public son dixième anniversaire... sous la forme d’un "Salon des entrepreneurs à votre service". Plus de 90 porteurs de projet témoigneront de leur parcours en compagnie de cette coopérative innovante, constituée d’entrepreneurs solidaires. Conférences, ateliers, rencontres rythmeront cette journée agrémentée de démonstrations de création de bijoux, sculptures, art floral, prêt-à-porter, sellerie... Le salon est organisé autour de cinq pôles : services aux entreprises, et aux particuliers, artisanat, bâtiment, et "objectifs mieux-vivre". Une conférence clôturera la journée sur un thème d’actualité : En quoi le modèle des coopératives est-il une réponse aux défis économiques actuels ? De 10h à 19h, à la Roselière, à Montbéliard. Plus d’infos sur www.coopilote.com Voie verte Deux sections de circulation par alternat ont été installées, fin septembre, par le Conseil général, en entrée et sortie de Saint-Point, en concertation avec la commune. Cette expérimentation est menée suite à l’enquête d’utilité publique pour l’aménagement de la voie verte du lac Saint-Point et de ses antennes, et conformément aux conclusions de la commission d’enquête. Elle permettra d’évaluer la fluidité et les variations du trafic pendant une année environ. Ce type d’aménagement a en effet été retenu sur une partie de la future voie verte. Le Conseil général poursuit la finalisation du projet avec les riverains et les communes concernées. de Gilles Robert, conseiller général du canton du Russey.• 13 novembre, salle 6 de l’ancienne mairie d’Audincourt, en présence de Paul Coizet, conseiller général du canton d’Audincourt. 26 octobre C’est la date limite pour participer à l’enquête publique consacrée au projet de plan de prévention et de gestion des déchets non dangereux du Doubs. Cette enquête a débuté le 24 septembre. Les documents peuvent être consultés notamment à l’Hôtel du Département, 7 avenue de la Gare d’Eau à Besançon, ainsi que sur le site Internet du Conseil général www.doubs.fr Ce nouveau plan est le résultat d’une concertation étroite avec les différents syndicats de gestion du Doubs. Il poursuit deux objectifs complémentaires : la réduction des volumes à incinérer et l’augmentation des volumes triés et recyclés. Concours À l’heure où l’ensemble du département se mobilise pour faire revenir dans le Doubs une œuvre emblématique de Courbet, Le Chêne de Flagey, les organisateurs de Doubs Terre d’Élevage, concours départemental de la vache montbéliarde (16 au 19 novembre), organisent un concours photo sur le thème : l’arbre et la vache. Il s’agit d’associer, suivant l’exemple du peintre, un arbre isolé dans un champ et des montbéliardes, ou tout autre élément faisant référence à la race locale. Les photos devront être transmises à la fois au format 13x19 ou 20x30 sous enveloppe adressée à : Concours photo « l’Arbre et la Vache », Chambre d’agriculture du Doubs, 130 bis rue de Belfort, BP 939, 25021 Besançon Cedex, avant le 10 novembre, le cachet de la poste faisant foi. Ou au format numérique à l’adresse : chambagri25@agridoubs.com avant le 10 novembre minuit. De nombreux lots sont à gagner ! 4 vu du doubs octobre 2012
vie du doubs FRANÇOIS GUILLIN, de la vallée de la Loue à l’Europe En 40 ans, François Guillin a construit un empire industriel qu’il pilote toujours depuis Ornans, dans son pays natal. Portrait d’un Doubien presque ordinaire. J « e suis resté quelqu’un de simple », assure François Guillin, le dirigeant fondateur du petit empire de l’emballage plastique alimentaire dont le cœur bat toujours à Ornans, et même plus que jamais. Le groupe Guillin, qui pilote un archipel de 17 filiales de production implantées en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Pologne et en Hollande, est en effet devenu, au fil des acquisitions et de l’application de la stratégie de conquête de son fondateur, un acteur européen incontournable de sa spécialité. D’Alméria à Varsovie, de Venise à Glasgow, pas une ménagère qui n’ait un jour acheté une barquette de fraises ou de viande sortant d’une usine du groupe. « Ça me plaît, cet enracinement » Mais cette ascension internationale, régulière et patiente, depuis 40 ans, n’a pas coupé les Guillin de leurs racines franccomtoises. François Guillin qui, BTS en poche, avait lancé l’activité dans le garage de la maison familiale de Lods, à quelques kilomètres d’Ornans, aime cette vallée de la Loue qui l’a vue grandir, devenir chef d’entreprise puis diriger ce navire amiral de 2 000 salariés dont 300 à Ornans. Une ou deux fois par semaine, il va toujours prendre son café dans l’un des bistrots de la ville, le matin, avec les copains. « Ça me plaît, cet enracinement », dit-il. Son esprit d’entreprendre, sa stratégie industrielle, estime-t-il, sont inscrites dans ses gênes. « C’est local et familial, je suis quelqu’un d’engagé qui a toujours cherché à être efficace et indépendant. » Ces notions, confortées dans ses engagements octobre 2012 vu du doubs François Guillin aujourd’hui acteur européen incontournable de la barquette plastique alimentaire. patronaux, François Guillin les applique depuis 40 ans et les a transmises à ses enfants, Sophie et Bertrand, auxquels, à 65 ans, il laisse progressivement les rênes. « Je ne veux pas financiariser l’affaire », assure-t-il. La famille détient en effet 65% du capital de la société cotée en bourse. Mécène du Chêne de Flagey Le PDG de Guillin qui avait démarré l’affaire avec son épouse, et qui était passé par tous les postes, demande toujours à ses collaborateurs, à leur tour, d’être des cadres hélicoptères. « Ce qui signifie de prendre du recul pour la vision à long terme, et d’exercer une observation quotidienne pour anticiper les problèmes ». Élu maire de Mouthier-Hautepierre à l’âge de 29 ans, il a assuré la gestion locale pendant trois mandats. Il vit d’ailleurs toujours au village – comme ses frères et sœurs – et en est encore conseiller municipal. Fier de montrer Ornans et son musée Courbet à ses visiteurs et partenaires internationaux, il s’est aussi fait un devoir de participer, en tant que mécène, à l’achat, par le Conseil général, du Chêne de Flagey, tableau majeur du maître du réalisme. « Je le fais avec plaisir pour mon pays natal », dit-il dans un grand sourire. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :