[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Doubs 2017, un projet en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
dossier INFO PLUS Prévention et santé Plus de 400 entretiens prénatals précoces sont menés chaque année par les sages-femmes de la protection maternelle et infantile, soit un traitement d’environ 32% des avis de grossesse. Plus de 5 800 bilans de santé sont réalisés dans les écoles maternelles. En 2010-2011, plus de 200 personnes en insertion ont bénéficié d’un bilan de santé, dans les secteurs de Besançon et du Haut-Doubs. Bon accueil Danièle Nevers, vice-présidente en charge des solidarités « Le Conseil général, CHEF DE FILE INCONTESTÉ DE L’ACTION SOCIALE » L’action sociale est l’une des missions historiques et principales des Départements. Dans le Doubs, elle est au centre d’une politique de solidarité entre les hommes et les territoires. Elle concerne la jeunesse et la famille, les personnes âgées, les personnes handicapées, ceux aussi qui sont frappés par les accidents de la vie, en insertion sociale et/ou professionnelle. A « vec près de 500 places d’hébergement créées depuis 2005 pour les personnes âgées et les personnes handicapées et plus de 1 200 places restructurées, 93% des objectifs de Doubs 2010 avaient été atteints, note Danièle Nevers. Doubs 191 places de crèches ont été ouvertes depuis 2010. En milieu rural, le dispositif micro-crèches mis en place avec le concours du Conseil général rencontre un franc succès. Élus, parents et professionnels apprécient ce service de proximité à l’ambiance familiale (12 places maxi). Danièle Nevers lors d’une visite à la maison de retraite de Rougemont. 2017 poursuit sur cette lancée qui nous permet d’atteindre un taux d’équipement correct. Les établissements d’Avanne, d’Audincourt et de Quingey ont été restructurés, d’autres projets sont en cours de finalisation. Par ailleurs, nous soutenons des actions innovantes qui améliorent le confort de vie comme l’opération Bien vieillir dans le pays Doubs central menée par le Centre local d’information et de coordination de Baume-les-Dames. » Accompagner vers l’emploi « Le nouveau Programme départemental d’insertion sera présenté au cours de cet automne, il couvrira la période 2013-2017, indique Danièle Nevers. Il est marqué par notre volonté de développer une politique d’insertion sociale et professionnelle plus individualisée pour apporter des réponses mieux adaptées. Ainsi, nous renforçons une collaboration innovante avec Pôle Emploi, les Centres communaux d’action sociale et la Caisse d’allocations familiales, pour mieux répondre aux problèmes de garde d’enfants, de mobilité, de logement... Avec la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), nous devons travailler à la reconnaissance des droits de personnes atteintes de troubles désormais pris en compte, comme les troubles mentaux. Avec la Région, nous pouvons développer les parcours de formation professionnelle. Et avec Développement 25, agence économique du Doubs, nous accompagnons les bénéficiaires du RSA porteurs d'un projet de création d'entreprise. L’une de nos préoccupations prioritaires, c’est aussi l’accompagnement des jeunes de moins de 26 ans vers l’emploi. » Des solutions d’accueil diversifiées pour les tout-petits. 16 vu du doubs octobre 2012
Rémy Nappey, vice président en charge de la citoyenneté, la politique éducative, sportive et culturelle « LA JEUNESSE, notre avenir » Tout est entrepris pour que la jeunesse d’aujourd’hui puisse concrétiser demain les espoirs qui sont placés en elle. Éducation, culture, sport, loisirs... Plus de 100 M € par an lui sont affectés, soit 20% du budget départemental. Une offre large s’est constituée pour lui permettre de s’épanouir et de prendre des responsabilités citoyennes. S’il est une action à la fois concrète et emblématique menée en faveur des jeunes, c’est bien celle-ci : la rénovation complète des collèges engagée depuis 2004 se poursuit au rythme d’environ 25 M € par an. Ce qui représente actuellement trois lancements de chantier par an, pour une durée de trois à cinq ans selon l’ampleur des travaux. « D’ores et déjà, les deux-tiers de nos collèges ont été remis à neuf, souligne Rémy Nappey. Un collège neuf a ouvert à Doubs, et un autre est en construction à Montbéliard, au cœur du quartier de la Petite Hollande où il contribuera au renouvellement urbain. » Créer des conditions favorables d’éducation, tel est l’objectif des élus du Département. Mais il n’y a pas que le cadre de travail... « Le dispositif Cantine pour tous et l’harmonisation des tarifs ont facilité l’accès des jeunes à une restauration équilibrée, de qualité. Nous poursuivons dans ce sens avec l’arrivée d’une diététicienne qui accompagne les équipes de restauration scolaire. » S’épanouir avec le sport et la culture Et il est d’autres nourritures à satisfaire... Le Conseil général finance, par exemple, le matériel des Espaces numériques de travail. Il encourage le sport scolaire et soutient les jeunes sportifs de haut-niveau, mais aussi les moins jeunes, tout comme les sportifs handicapés. « Après le triathlon handisport en 2012, au lac Saint-Point, nous accueillerons, en 2013, les championnats de France cycliste handisport, avec une centaine de coureurs engagés », annonce Rémy Nappey. Autre nourriture indispensable pour grandir et s’épanouir : la culture ! « Nous nous attachons à donner une cohérence à nos initiatives en les regroupant sous le nom Culture au collège, indique Rémy Nappey. Chaque année, des milliers de jeunes se rendent ainsi au musée, au spectacle, au Harmonisation des tarifs, amélioration de la qualité... la restauration scolaire connaît une fréquentation en progression de 6%. octobre 2012 vu du doubs Rémy Nappey lors de la remise de dictionnaires aux collégiens de l’Isle-sur-le-Doubs, le 4 septembre 2012. cinéma... Mais la culture, c’est aussi hors du collège avec les spectacles de la Saison culturelle départementale, avec le musée Courbet, la Saline royale d’Arc-et-Senans... INFO PLUS Ami des enfants Le Doubs a reçu, en 2012, le titre de département Ami des enfants décerné par l’Unicef comme un gage de reconnaissance pour l’ensemble de sa politique en faveur de la jeunesse : création du Conseil général des jeunes, du Contrat territorial jeunesse qui permet à une Communauté de communes d’embaucher un animateur. Près de 5 000 jeunes bénéficient de ce dispositif pérenne. 550 C’est le nombre de circuits de transport scolaire mis en place par le Conseil général pour desservir toutes les communes du Doubs. S’y ajoutent 73 circuits individualisés pour les jeunes handicapés. Un service gratuit à raison d’un aller et d’un retour par jour (coût : 19 millions d’euros). 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :