[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Doubs 2017, un projet en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dossier INFO PLUS Mémo : huit enjeux pour le Doubs (chiffres 2012, en millions d’euros) Enjeu 1 : Préparer la jeune génération à être les citoyens de demain (46,7 M €). Enjeu 2 : Favoriser le retour à l’emploi et accompagner les adultes confrontés aux accidents de la vie (60,7 M €). Enjeu 3 : Garantir le respect de leur choix de vie aux personnes âgées (70,6 M €). Enjeu 4 : Garantir à toute personne handicapée le choix de son projet de vie (64,5 M €). Claude Jeannerot, président du Conseil général Doubs 2017 : des ambitions réalistes POUR NOS TERRITOIRES Adopté fin 2009, le projet Doubs 2017 couvre tous les domaines d’intervention du Conseil général, sous le signe de la solidarité entre les hommes et entre les territoires. Ce sont surtout, concrètement, des équipements et des services qui facilitent la vie de tout un chacun au quotidien ! Présentation et bilan d’étape avec le président du Conseil général. Vu du Doubs : Quelle est la vocation de Doubs 2017 ? Claude Jeannerot : Le projet Doubs 2017 est avant tout une feuille de route qui recense nos engagements pris devant la population, suivant un calendrier et un budget évalué au plus juste. C’est un document que chaque habitant peut consulter aisément. Dès mon arrivée à la tête du Département en 2004, avec une nouvelle majorité, j’ai souhaité écrire noir sur blanc notre projet pour moderniser notre département. Ce fut Doubs 2010 et ses 300 actions réalisées dans les délais prévus. Doubs 2017 a pris le relais avec le même élan. VDD : Quelles sont les ambitions de Doubs 2017 ? CJ : Doubs 2017, ce sont des orientations qui répondent à 55 ambitions pour nos territoires, elles-mêmes rassemblées autour de huit enjeux-clés : la jeunesse, l’insertion, les personnes âgées, les personnes handicapées, l’économie pour l’emploi, les infrastructures, les ressources naturelles et l’accompagnement des projets des communes et de leurs groupements. Ce qui correspond aux missions propres aux Départements. Dans le Doubs, nous les avons placées sous le signe de la solidarité entre les hommes et entre les territoires, avec la volonté d’améliorer la qualité de la vie de nos concitoyens. VDD : Où en êtes-vous de leur mise en œuvre ? CJ : En dépit des fortes contraintes budgétaires qui pèsent sur les collectivités territoriales, la quasi-totalité des 165 objectifs fixés pour la période 2010-2012 a été engagée, et nombre d’entre eux ont d’ores et déjà été atteints. C’est bien la preuve du pragmatisme de notre démarche et du respect des engagements pris devant la population ! Je pense en particulier aux conventions conclues avec les intervenants de l’aide à domicile : celles-ci assurent une égalité d’accès aux services et un tarif unique pour l’usager. Ce qui constitue un progrès et une sécurité pour les personnes âgées notamment. Enjeu 5 : Dynamiser l’économie au service de l’emploi (14 M €). Enjeu 6 : Améliorer encore les infrastructures et participer à l’aménagement du territoire (144,6 M €). Enjeu 7 : Sauvegarder les ressources naturelles et lutter contre le changement climatique (8,4 M €). Enjeu 8 : L’accompagnement des projets des territoires (15,6 M €). Claude Jeannerot en visite sur le chantier du collège de la Petite Hollande, à Montbéliard. VDD : 2012 marque une première étape dans la mise en œuvre de Doubs 2017. Le projet est-il appelé à évoluer ? Et si oui, dans quel sens ? CJ : Doubs 2017 est un projet participatif et solidaire. Il a été élaboré avec les contributions des forces vives du département. Et il est ponctué d’étapes d’évaluation et d’orientation. C’est tout l’enjeu des Rendez-vous 2012 lancés en mai dernier pour s’achever en novembre : échanger avec nos partenaires et la population afin d’adapter et poursuivre notre projet. Nous voyons d’ores et déjà des axes d’évolution comme l'aménagement numériques des territoires. Nous devons aussi renforcer la cohérence des politiques dédiées à la jeunesse, en prenant en compte les enjeux complémentaires d’éducation, de formation et d’emploi, de santé, d’autonomie financière, d’entrée et de maintien dans le logement, mais aussi de citoyenneté, d’accès aux loisirs, à la culture et au sport. Une réorganisation donnera de la force à notre action. De même, il convient d’articuler ensemble les politiques liées au logement, dans le cadre de notre Plan départemental de l’habitat. Aménagement et accompagnement social doivent aller de pair en effet pour répondre aux attentes de certaines personnes isolées ou en difficulté. Je pourrai parler aussi de notre soutien à la profession agricole face à la réforme de la PAC (Politique agricole commune) en 2013. 14 vu du doubs octobre 2012
VDD : Et qu’en est-il du concept de développement durable introduit dans ce projet à l’origine ? CJ : Depuis 2006, en effet, nous sommes mobilisés sur les enjeux de développement durable, d’abord avec notre Agenda 21 départemental, puis avec Doubs 2017. Aujourd’hui je souhaite que nous renforcions notre engagement et que nous lui donnions une plus grande lisibilité, car c’est un gage d’amélioration de la qualité de la vie et un engagement pour les générations à venir. Une évaluation a été récemment réalisée qui nous indique des axes de progrès. Ainsi, le grand enjeu des prochains mois porté par le Gouvernement, c'est la rénovation et l'isolation des logements. Comment prendre notre part de manière active et engagée dans le Doubs ? Comment mettre en place ce projet en mobilisant aussi les jeunes en insertion professionnelle ? Ce serait à la fois contribuer à la cohésion sociale et à la solidarité territoriale. Dans le transport scolaire – service gratuit auquel nous sommes très attachés dans le Doubs – nous poursuivons la rationalisation des circuits tout en réduisant le nombre de kilomètres parcourus et en équipant les véhicules aux normes environnementales et d’accessibilité. En termes de ressources en eau, nous devons développer encore les actions collectives de lutte contre les pollutions. VDD : Voyez-vous d’autres axes qui pourraient marquer l’évolution du projet Doubs 2017 ? CJ : En effet, j’en vois un : il s’agit des politiques européennes. Dès 2010, le Conseil général s’est vu confié la représentation des départements comtois au sein du bureau de l’association Bourgogne Franche-Comté Europe. En 2012, son rôle s’est renforcé au sein de la Maison de l’Europe en Franche- Comté puisque la présidence a été confiée à son représentant, Noël Gauthier. Par ailleurs, depuis 2011, le Conseil général est gestionnaire d’une subvention globale d’un montant de 1,2 M € du Fonds social européen (FSE). Par ce biais, nous avons fait le pari de rendre plus efficiente notre politique d’insertion sociale et professionnelle. Ces trois faits significatifs permettent octobre 2012 vu du doubs aujourd’hui de faire peser plus fortement les enjeux départementaux aux niveaux régional, national et européen, en particulier en faveur des thématiques sociale, économique, numérique ou de l’appui aux territoires. C’est pourquoi Doubs 2017 intègre désormais la dimension européenne. Vu du Doubs : La crise économique persiste, les finances locales stagnent... Comment comptez-vous tenir vos engagements dans ce contexte difficile ? CJ : En effet, nous devons agir dans un contexte contraint sans peser trop sur les foyers et les entreprises. Notre plan pluriannuel d’investissement (PPI) de 2013 à 2016 programme un objectif de 270 M € sur trois ans, ce qui représente, en intégrant les projets des communes que nous soutenons, plus de 400 M € de travaux. Cet effort financier est rendu possible par une maîtrise accrue de nos dépenses de fonctionnement. Il est primordial de préserver ce niveau d’investissement élevé : c’est un signe de confiance dans l’avenir en même temps qu’un soutien fort à l’emploi et aux entreprises locales ! Je tiens d’ailleurs à rappeler que l’argent injecté ainsi par les collectivités dans l’économie représente 75% de l’investissement public, c’est considérable. Un euro de subvention aux communes et à leurs groupements génère 5 € de commandes dans le Bâtiment et les travaux publics. Par son engagement et par ses choix d’investissement, notre collectivité contribue largement à l’activité économique, à l’emploi et à la cohésion sociale. L’accès au logement, un enjeu social prioritaire. INFO PLUS Bienvenue aux Rendez-vous 2012 Sous la présidence de Claude Jeannerot, entouré des vice-présidents et des conseillers généraux, chacun des Rendez-vous 2012, permettra d’aborder deux thèmes avec le public. Le 25 octobre à Montbéliard (temple Saint-Georges) : développement économique (diversification, innovation, recherche) ; et cohésion sociale (accès aux services, à l’éducation, à l’autonomie et au maintien à domicile). Le 15 novembre à Pontarlier (salle polyvalente des Capucins) : la ruralité sous l’angle d’une dynamique économiquement viable et respectueuse de l’environnement ; l’attractivité des territoires par la mise en synergie du tourisme, du sport et de la culture. Le 29 novembre à Besançon (auditorium de l’IRTS) : l’aménagement du territoire en faveur du développement et de l’attractivité économique (réseaux de communication, etc.) ; l’équilibre urbain-rural (offre de services de proximité, tissu associatif, foncier et logement). Chaque rendez-vous débute à 18h. En savoir plus : www.doubs.fr 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :