[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
[25] Vu du Doubs n°202 octobre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de octobre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Doubs

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,1 Mo

  • Dans ce numéro : Doubs 2017, un projet en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
actualités BIENTÔT UN SYNDICAT MIXTE pour faciliter l’accès au très haut débit Constitué du Conseil général et des communautés de communes qui optent (ou opteront) pour la compétence "très haut débit", le syndicat mixte Doubs très haut débit (Smix Doubs THD) devrait voir le jour officiellement début 2013 pour être aussitôt opérationnel. Si à l’échelle nationale, le très haut débit n’est pas encore très développé, les choses devraient s’accélérer rapidement. En effet, le Conseil général du Doubs fait partie des premiers départements à s’être lancés dans la réalisation d’un Schéma départemental de développement et d’aménagement numérique (SDDAN). La création d’un syndicat mixte permettra au Doubs de rester dans le wagon de tête du train numérique, en étroite collaboration avec les autres collectivités locales, notamment les 18 premières communautés de communes engagées dans le processus, aux côtés de l’État et de la Région. Un équipement stratégique Les enjeux sont variés et importants. C’est tout d’abord un investissement lourd : 180 millions d’euros pour les collectivités (État, Département, Région, communes). C’est le prix de l’attractivité, aujourd’hui, qui pourrait, en cas de non-équipement, se muer en handicap demain tant la couverture numérique devient un des premiers critères d’implantation des entreprises et des foyers. Claude Jeannerot, président du Conseil général : « C’est un argument économique essentiel pour toutes les entreprises. Les enjeux sont aussi en termes de santé : avec le développement de la télémédecine, la possibilité d’obtenir ou d’émettre des diagnostics à distance, un maintien à domicile des personnes âgées facilité... Mais aussi en termes d’éducation avec le télé-enseignement, les cartables électroniques, les espaces numériques de travail. Sans oublier les besoins des particuliers (télétravail, loisirs). Enfin, n’oublions pas qu’à ce jour environ 60% des futurs usages de l’Internet ne sont pas connus ! Cet équipement est donc stratégique pour Surfer sur la toile et travailler où que l’on soit dans le Doubs, une priorité territoriale. nos territoires. Le syndicat nous offre une structure souple, réactive, capable de tenir compte des évolutions technologiques, réglementaires et d’adapter la mise en œuvre du SDDAN. » Créer un « réflexe numérique » Vincent Fuster, vice-président du Conseil général, complète : « En attendant la création officielle du syndicat, le Département a lancé, en accord avec les futurs membres, des études pré-opérationnelles. La fibre optique sera privilégiée, sauf si les coûts sont prohibitifs (dans ce cas, des solutions de type radio ou satellite prendront le relais). Ces études seront achevées à la création du syndicat et nous permettront de définir les étapes de mise en œuvre. Ensuite, nous nous rapprocherons des mairies, des opérateurs et des gestionnaires d’autres réseaux (téléphone, électricité…) pour travailler en bonne intelligence et créer un "réflexe numérique". L’idée est d’utiliser l’existant ou de profiter des travaux à venir pour installer les fourreaux à fibres optiques et optimiser les coûts. La mise en œuvre de ce réseau est un travail collectif, pour un bien d’équipement appelé à rester public. » 10 vu du doubs octobre 2012
FAITES DES ÉCONOMIES grâce à la Fête de l’énergie Du 18 au 21 octobre, la Fête de l’énergie revient ! L’Espace info énergie du CAUE du Doubs et Gaïa Énergies en profitent pour vous informer sur les enjeux énergétiques et les économies que vous pouvez réaliser grâce aux travaux et aux gestes quotidiens. La Fête de l’énergie débutera même un peu plus tôt, le 17 au soir à Pierrefontaine-lès-Blamont, avec la conférence-débat organisée par la Communauté de communes des Balcons du Lomont autour des changements climatiques, avec Philippe Squarzoni l’auteur de la BD Saison brune (Delcourt). L’Espace info énergie sera ensuite présent au salon de l’Habitat (du 19 au 21 octobre) sur le stand Effilogis de la Région et de l’ADEME, pour vous renseigner sur la rénovation de votre logement et toutes les questions liées à l’habitat. Après quoi, les Mardis de la thermographie* reprendront leurs droits les 23 et 30 octobre puis le 6 novembre. Consulter la thermographie de PMA Dans le Pays de Montbéliard aussi la Fête commence le 17. Le slameur Loix et la compagnie Les trois sœurs seront au Jules-Verne, à Montbéliard de 14h à 17h pour déclamer et (faire) jouer autour des économies d’eau et d’énergie. Ces thèmes, adaptés au logement, seront au centre d’une visite chez un particulier, le 18 de 20h à 22h, avec un conseiller info-énergie. Le 19, l’Espace info énergie ouvre ses portes (HDL, 1bis rue du Château) et vous propose, entre autres, de voir la thermographie aérienne lancée par PMA (Pays de Montbéliard Agglomération) et de récupérer la "thermocarte" de votre habitation. Enfin, le 21 à la Damassine (Vandoncourt), dès 15h, des animations pour les enfants de 4 à 12 ans (fabrication de mini-cabanes en torchis) et pour les adultes (sur les enduits naturels) prendront le relais pour se terminer par un goûter organisé avec l’association Vergers vivants. Jeu concours commun À noter que pour la Fête de l’énergie, les Espaces info énergie de Franche-Comté organisent un jeu concours gratuit dont le premier lot est un vélo à assistance électrique. Vous pouvez participer depuis leur site Internet ou en leur demandant un bulletin papier. *Équipée d’une caméra spéciale, l’équipe de l’Espace info énergie est ainsi capable de prendre une photo thermique d'une façade et de repérer les éventuels défauts d’isolation. CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) du Doubs : 03 81 82 04 33 Pour toute l’aire urbaine de Belfort-Montbéliard- Héricourt, Gaïa Energie : 03 84 21 10 69 Site Internet des Espaces info énergie de Franche- Comté : www.info-energie-fc.org La thermographie est un moyen efficace de visualiser et de vérifier la bonne isolation… ou non des bâtiments. octobre 2012 vu du doubs thieury - Fotolia.com La passerelle de Voujeaucourt mise en place À Voujeaucourt, le 26 janvier dernier, la structure métallique vétuste de la passerelle située au confluent du Doubs, du canal du Rhône au Rhin et de l’Allan, avait été démontée. Construite dans les années 1920, elle servait au halage des péniches. Ses 185 tonnes ont fait place, le 28 juin dernier, à une nouvelle passerelle sécurisée en aluminium constituée de trois tronçons (de 3,92 ; 5,7 et 6,5 tonnes). Après des travaux de confortement nécessaires pour répondre aux normes antisismiques, la nouvelle passerelle en aluminium a été installée. « Elle permet à tous les utilisateurs de traverser Voujeaucourt en site propre », souligne Martine Voidey, vice-présidente, conseillère générale du canton de Valentigney. Le Conseil général du Doubs a investi 800 000 € TTC pour ces travaux. Cette opération achève ainsi le programme des travaux de la véloroute aménagée par le Conseil général. La véloroute de Saint-Vit à Allenjoie Dans le Doubs, la volonté du Conseil général de faire de la véloroute un outil de développement du tourisme et des modes de déplacement doux se traduit par un équipement réalisé à 75% en site propre, soit environ 100 km (sur 135 km), alors que la moyenne, entre Nantes et la frontière allemande, est de 60%. Au total, 13,5 M € ont été investis par le Conseil général du Doubs pour cet aménagement. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :