[24] Vivre en Périgord n°9 mai/jun 2007
[24] Vivre en Périgord n°9 mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mai/jun 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : les routes du Périgords...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉ S E N P É R I G O R D UN VOTE PAR INFORMATIQUE POUR LES JEUNES ADOLESCENTS DU DÉPARTEMENT UN PLAN D’AVENIR POUR LA FORÊT PÉRIGOURDINE Le Conseil général a organisé, au Centre Départemental de la Communication, un après-midi de fête autour de la lecture. 300 collégiens du département sont venus voter pour leur livre préféré, dans le cadre du Prix de littérature des « Incorruptibles ». « En cette année électorale, nous avons voulu organiser un vrai vote. Chaque collégien devait émarger avant de voter. Ensuite, sur le site du Conseil général, où récemment a été créé un « Espace Jeunes », les collégiens devaient sélectionner leur livre préféré », expliquaient Serge Eymard et Armand Zaccaron, Vice-présidents chargés respectivement de la Culture et de l’Education. Afin que cette journée soit une véritable fête de la littérature, le Département a proposé en parallèle du vote, des animations autour du livre avec notamment la projection de 2 courts-métrages sur le thème de la lecture et un spectacle de conte. Le conteur Ladji Diallo a été plébiscité par l’ensemble des collégiens. Les auteurs jeunesse sélectionnés ont été Kate Saunders pour « La bataille de la Sardine » (sélection CM2-6 ème) et Florence Thinard pour « Entre chien et Lou » (sélection 5 ème - 4 ème) Près de 3 millions d’ € uros, c’est le montant du nouveau plan départemental Forêt-bois, premier du genre, signé le lundi 26 mars par Bernard Cazeau Président du Conseil général de la Dordogne et Jean-Luc Imberty, représentant l’interprofession, président d'Interbois Périgord. La Région Aquitaine était représentée par Béatrice Gendreau qui se trouvait aux côtés de Jean-Pierre Saint-Amand, vice-président du Conseil général chargé de l’agriculture, du président de la Chambre d’agriculture et du directeur régional du CRPF. Dans ses propos, le président Cazeau, qui a rappelé l’importance de la filière pour la Dordogne (2 ème filière industrielle du département, forte activité en milieu rural), souligne « l’intérêt du plan issu d’un véritable partenariat avec l’interprofession et conçu pour que la forêt périgourdine se tourne résolument vers l’avenir. Pour nous, ce plan se situe dans le prolongement des efforts que nous avions consentis lors de la phase d’après tempête pour sortir la filière du marasme ». Des propos corroborés par Jean-Luc Imberty, « nous avons apprécié la réactivité du département pour venir en aide à la filière en 2000 et notamment l’appui accordé aux propriétaires de parcelles de moins de 5 hectares. Le bois a de l’avenir, encore faut-il s’occuper de façon rationnelle de son exploitation. Il faut faire vite ! » 6 UN INSTITUT DU GOÛT POUR LE PÉRIGORD Lundi 5 mars a été inauguré le laboratoire d’analyse sensorielle sur le site universitaire de la Grenadière à Périgueux. Ce projet, novateur et rare dans le secteur agroalimentaire en Dordogne, permettra aux entreprises de tester leurs produits. A l’initiative de la Communauté d’Agglomération Périgourdine et de son président Claude Bérit- Debat, subventionné par la Région, le Département et des cotisations de certaines entreprises, l’institut a pour objectif d’aider et d’accompagner les entreprises de la filière agroalimentaire dans la création et l’amélioration de produits de qualité. Le laboratoire base ses interventions sur trois secteurs : l’alimentaire, l’environnement et la biologie vétérinaire. Déjà 55 entreprises ont adhéré à l’association. Bernard Cazeau, présent à l’inauguration, voit en l’institut d’analyse sensorielle « un atout permettant de réunir tous les secteurs du domaine agroalimentaire autour d’une même idée : la recherche ».
L’ANGUILLE DE NOS RIVIÈRES, UNE ESPÈCE EN DANGER Dans le cadre de l’Association française des Etablissements Publics Territoriaux de Bassins (EPTB), son Président, Bernard Cazeau, Sénateur de la Dordogne, ainsi que son vice-président, Xavier Roux, Député de la Charente, ont fait adopter à l’unanimité une motion mettant en évidence les dangers qui pèsent sur l’anguille qui disparaîtra progressivement de nos cours d’eau. Ils demandent notamment un moratoire de 5 ans sur la pêche à la civelle – ou pibale – afin de reconstituer en amont les populations d’anguilles et de développer la recherche sur le lien entre diminution de la population et dégradation de la qualité des eaux. Les données sur les populations de ce poisson migrateur montrent que l’espèce est en danger. Le nombre d’anguilles a fortement baissé (à Tuillières, on en comptait 50 000 en 2001 et seulement 20 000 en 2005). Il faut agir vite car sinon l’anguille risquerait de connaître le même sort qu’une autre espèce emblématique de nos rivières : l’esturgeon européen. VISITE DES TRAVAUX DU SITE DE CADOUIN Le sous-préfet, les Parlementaires du secteur, le Président et les maires de la communauté de communes, Françoise Wolters, conseillère générale du canton et maire de Cadouin ont accompagné Bernard Cazeau lors d’une visite du chantier de rénovation du bourg de Cadouin. Cette visite est un prélude à l’inauguration qui se déroulera les 29 et 30 juin prochains avec notamment un concert et une soirée son et lumière. L’Aménagement de la Place de l’Abbaye, de la Traverse de Cadouin, la restauration du Cloître ainsi que les travaux sur la chaussée départementale s’inscrivent dans un cycle de 10 années de travaux (2002/2013) avec un projet global de réhabilitation du site. Cadouin, site majeur d’Aquitaine, reçoit chaque année entre 25 et 30 000 visiteurs. Bernard Cazeau a fait part de son affection pour Cadouin et sa satisfaction à suivre l’évolution des travaux avec la réalisation de l’auberge de jeunesse qui, en 2007, pourra fêter ses dix années de fonctionnement. POSE DE LA 1 ÈRE PIERRE DU NOUVEAU CENTRE HOSPITALIER DE PÉRIGUEUX Le chantier du futur centre hospitalier de Périgueux a été officiellement lancé le 19 mars dernier en présence du préfet Jean-François Tallec ainsi que de nombreuses personnalités politiques et du monde médical. L’objectif de ce projet est de construire un hôpital moderne, capable de faire face aux défis de l’avenir. Les travaux devraient s’étendre jusqu’en 2010 et se dérouleront en 3 phases : construction du nouveau bâtiment de 24 000 m² création de la réanimation dans l’actuel bâtiment B SMAD DORDOGNE, UN PACTE DE GESTION POUR DÉVELOPPER BERGERAC-ROUMANIÈRES L’aéroport de Bergerac connaît actuellement un développement sans précédent avec 269 630 voyageurs en 2006. Les quatre partenaires de l’aéroport de Bergerac-Roumanières regroupés au sein du SMAD (CCI, Villes le renforcement de la de Bergerac et de Périgueux et Conseil général de la Dordogne) ont engagé d'im- gestion de l’aéroport. professionnalisation de la portants projets : le développement maîtrisé des liaisons aériennes réalisation des parkings passagers et loueurs, avec recherche de diversification des lignes vers lancement du projet de nouvelle aérogare, transformation des statuts du SMAD. nélux. l’Europe du nord et le Bé- Les partenaires du SMAD Les partenaires s’engagent ont signé le 19 avril dernier à ce que ce projet de développement de l’aéroport un Pacte de gestion avec comme orientations : soit à la mesure des capacités d’accueil de la nouvelle le plafonnement des contributions publiques aux dépenses aéroportuaires à aérogare (400 000 passagers/an). 1,2 million d’euros par an. 7 travaux de l’hôpital de jour, des consultations pneumo-gastriques et extension des consultations externes dans l’actuel bâtiment B. Par ailleurs, le Conseil général qui tarifie et contrôle 114 établissements sociaux et médico-sociaux, subventionne de son côté la reconstruction de l’EHPAD (Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes) de Trélissac sur le site de l’hôpital de Périgueux à hauteur de 2,3 millions d’euros. ESPACE JEUNES SUR LE WEB Sur le site du Conseil général (www.cg24.fr), un espace réservé aux jeunes a été créé afin de mieux leur faire connaître l’institution et les actions menées en leur faveur. Au menu, plusieurs rubriques consacrées aux études, aux sorties, à la prévention, au logement ou encore aux questions liées aux moyens de transports. Actuellement, c’est le sujet du permis à 6 points et celui du téléchargement et de ses risques qui sont commentés. N’hésitez pas à faire connaître ce nouvel espace à vos enfants, ni à le consulter car même (et peut-être surtout) pour les parents, c’est une mine d’infos !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :