[24] Vivre en Périgord n°9 mai/jun 2007
[24] Vivre en Périgord n°9 mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mai/jun 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : les routes du Périgords...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
DOSSIER BERGERAC - A89 : LA RESSÈGUE, DERNIÈRE ÉTAPE Dernier tronçon de 4,5 km à aménager sur la RD 709 entre le nord de Bergerac et l’échangeur autoroutier des Lèches, le chantier de la Ressègue est sans doute aussi le plus spectaculaire, avec, par exemple, 380 000 m 3 de déblais et 280 000 m 3 de remblais. Ce sont, pour une large part, les mêmes matériaux qui ont été réutilisés. Au point le plus élevé (en rive de la future chaussée), le remblai atteint 19m, un record pour un chantier départemental. La construction de cette voie nouvelle a nécessité plusieurs autres opérations de grande ampleur dont un mur de soutènement (enrochement en partie basse, gabions en partie haute) pour stabiliser un talus ; un traitement particulier de la base des remblais pour les stabiliser et drainer des sols humides ; un traitement chaux-ciment pour renforcer la couche de forme de la future voie. La future route (qui comportera environ 1,7 km à trois voies) aura nécessité quatre bassins de rétention et trois ouvrages d’art : un passage inférieur (la RD 709 passe sous le Liaison Mussidan -Bergerac (RD 709) Cette opération, inscrite au Contrat de Plan Etat Région 2000-2006, fait l’objet d’une déclaration d’utilité publique. Elle comporte au total 28 km de voie nouvelle si l’on y inclut les déviations de Bergerac (Ouest) et de Mussidan réalisées ultérieurement. Depuis 2003, d’énormes moyens ont été déployés pour rapprocher le Bergeracois de l’autoroute et réaliser les 20 km séparant le nord de Bergerac de l’échangeur des Lèches. L’investissement est de 36,6 M €, équitablement partagés entre le Département, la Région et l’Etat. Avant le tronçon de la Ressègue, ont été successivement réalisés et mis en circulation à la date prévue : la section du Pas de l’Eyraud : août 2003 – juillet 2004 (4 km) la section de Garrigue : avril 2004 - novembre 2004 (4 km) la déviation des Lèches : juillet 2004 – octobre 2005 (3,9 km) la section des Bétoux : mai 2005 – automne 2006 (4,5 km). 18 pont) et deux passages supérieurs. La progression du chantier et l’ampleur des travaux de terrassements (jusqu’à une vingtaine d’engins et camions travaillant simultanément sur la site) a nécessité la fermeture de l’ancienne route. Elle doit rouvrir en ce mois de mai, à la fin des terrassements. L’aménagement des couches de chaussée commencera en juillet. Et tous les équipements et aménagements des rives devront être achevés pour une mise en service au dernier jour d’octobre.
L E P É R I G O R D E N P R A T I Q U E ANIMATION SPORTIVE POUR TOUS LES PUBLICS Accompagnement du mouvement sportif et des comités départementaux, complémentarité avec les communes et les clubs, c’est dans le respect de cette ligne que la direction des sports du Conseil général développe ses activités. Elles s’adressent aux enfants et aux jeunes en particulier, mais veulent aussi toucher les familles, les seniors, les personnes handicapées. Le Conseil général souhaite que les initiatives qu’il suscite ou soutient soient ensuite reprises et prolongées par les acteurs locaux. Les animations s’adressent en priorité au milieu rural, les villes et notamment les plus grandes disposant déjà des services et structures nécessaires. L’animation sportive VACANCES SPORTIVES : ces stages multiactivités de 2 à 3 jours se déroulent pendant les petites vacances. En 2006, 15 communes ont accueilli 22 stages et 800 enfants. Les stages sont annoncés dans la presse et par les communes. Chaque famille peut inscrire son enfant. La direction des sports répartit les stages sur l’ensemble du territoire. Les sports de pleine nature sont souvent mis en avant. CARAVANE DES « SPORTS » : elle circule de la mi-juillet à mi-août dans les communes (- de 3000 habitants) qui en ont fait la demande, restant un jour ou une demi-journée dans chaque commune de la tournée. Cette animation est gratuite. De 1000 à 1200 enfants en bénéficient. CAMPS ITINÉRANTS : ils s’adressent en priorité aux collégiens et notamment aux élèves des sections sportives. Les stages leur permettent de sortir du sport dans lequel ils se spécialisent et de goûter aux joies toniques – le programme est musclé – des sports de pleine nature. ANIMATION SENIORS : la 3 ème journée de promotion PLEINE NATURE La Dordogne a choisi depuis plusieurs années de promouvoir les possibilités qu’offrent ses richesses naturelles aux sports de pleine nature. A l’extérieur, la promotion de ces atouts nature est assurée par une politique d’événements sportifs : raid sportif européen chaque été, mondial de canoë-kayak marathon l’année dernière, semaine internationale du cyclotourisme en août prochain. En Dordogne, le Département et sa direction des sports développe des animations comme le mois des sports de pleine nature (juin) et la journée des familles (dimanche 24 juin) organisée autour des bases de loisirs : Saint-Estèphe, La Jemaye, Rouffiac et Trémolat. EMPLOI SPORTS LOISIRS (ESL) 24 Sur le modèle d’un groupement d’employeurs gérant le temps partagé de leurs salariés, la direction des sports du Conseil général a favorisé la création d’ESL 24 qui mutualise les interventions des animateurs et formateurs pour développer l’emploi des sportifs et conserver en Dordogne des compétences mises à la disposition des clubs, des écoles et des animations. 19 d’un sport loisirs adapté aux seniors aura lieu le 18 octobre prochain à Trélissac. Le succès est tel qu’il faudra rapidement la prolonger dans divers points du département. L’école départementale des sports SUR LE TEMPS SCOLAIRE : les éducateurs sportifs encadrent la découverte de plusieurs sports pour les élèves des classes, lors d’un cycle de 10 à 12 séances. Les candidatures des écoles sont validées par l’Education nationale dans le cadre du projet d’école. Elles sont ensuite traitées par la Direction des sports du Conseil général qui tient compte des équipements locaux disponibles et de la cohérence de la pratique sur le secteur. LE MERCREDI MATIN : sur une dizaine de sites qui peuvent changer chaque année, des animations multisports sont proposées. Les enfants découvrent ainsi des sports qu’ils auront la possibilité de continuer à pratiquer localement s’ils le souhaitent. Les demandes locales (souvent relayées par les conseillers généraux), sont étudiées avec les maires et les clubs du secteur, partenaires du projet. Direction des sports du Conseil général, 46 rue Kléber à Périgueux, tél. : 05 53 45 40 20 CONNAÎTRE LES BESOINS La direction des sports veut être complémentaire des communes, des cantons et des clubs sportifs. Jusqu’ici, les animations ponctuelles ou permanentes visaient d’abord à répondre aux besoins exprimés. Pour franchir une nouvelle étape et susciter des attentes nouvelles, le Département veut recenser l’offre existante sur chaque secteur, pour proposer ensuite des activités nouvelles. Ce dispositif va être testé sur le Périgord Noir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :