[24] Vivre en Périgord n°8 mar/avr 2007
[24] Vivre en Périgord n°8 mar/avr 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mar/avr 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général fait du logement une de ses priorités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
d é v e l o p p e r L E P É R I G O R D L’entretien des routes : une mécanique bien huilée Réaménager des routes, les élargir, adoucir ou supprimer des virages, créer des tronçons nouveaux est nécessaire, mais pas suffisant, pour disposer d’un réseau routier de qualité. Il faut aussi, chaque année, entretenir les routes existantes. Le programme annuel d’entretien des routes départementales avoisine les 16 millions d’euros en 2007 dans une enveloppe annuelle de travaux de près de 40 millions d’euros. L’organisation et les choix des travaux d’entretien se font à travers une programmation qui commence sur le terrain, par les constatations des techniciens attachés à chaque secteur du Département. Traitées et étudiées à la direction des routes et du patrimoine paysager, leurs propositions forment ensuite des listes principale et secondaire soumises aux arbitrages techniques et budgétaires. Lesquels suivent des principes établis, notamment : L’entretien préventif des investissements routiers lourds réalisés par le Conseil général, La programmation par itinéraire pour réaliser en plusieurs années l’ensemble d’un même axe routier, La programmation sur deux ans d’un même tronçon : préparation des chaussées, curage, reprofilage, etc… la première année ; réalisation du revêtement en enduit ou en coulis l’année suivante, La réalisation en parallèle de travaux d’accompagnement : drainage, panneaux routiers, accotements, élagage, bordures, réparations des petits ouvrages Quelques exemples de travaux en cours : Poursuite du revêtement de la RD 707 entre Lanouaille et Thiviers Amélioration du revêtement sur la RD 47 entre les Eyzies et Sarlat Amélioration du revêtement sur la RD 975 Brantôme- Nontron Amélioration du revêtement sur la RD 660 entre Lalinde et Bergerac, etc. SÉCURITÉ Les limitations de vitesse 50 km/h C’est la règle (code de la route) en agglomération, ou dans des cas très particuliers et dangereux. 70 km/h La zone à 70 correspond généralement à une zone d’habitat diffus. C’est particulièrement adapté dans le cas d’une zone de transition entre la campagne (zone à 90) et l’habitat groupé marquant l’entrée effective en agglomération et en habitat groupé. 30 km/h C’est une décision municipale (après consultation (murets ou écoulement des eaux), marquage des chaussées refaites. Selon leur état de dégradation, les chaussées sont traitées en béton bitumineux (enrobé à chaud) ou en coulis (enrobé à froid), le gravillonnage (enduit) étant réservé aux routes les moins circulées. L’objectif du Département est de tendre vers un entretien régulier des chaussées, avec des intervalles d’intervention allant de 9 à 20 ans en fonction de l’importance du trafic. En 2007, le budget de 4,3 millions d’euros réservé aux enrobés à chaud permettra de traiter 34 km de voies. La réalisation d’enrobés à froid sera mise en oeuvre sur des sections (préparées en 2006) formant un ensemble de 83 km pour 2,643 millions d’euros. Les travaux de préparation des coulis en 2008 mobilisent 1,4 million d’euros pour 41 km. Même découpage des tâches pour les enduits superficiels, avec 48 km traités en 2007 pour 700 000 euros, et 52 km préparés, pour 1,1 million d’euros en vue d’enduits 2008. Les traversées d’agglomération représentent une situation particulière. Lorsqu’elles sont très dégradées, il est difficile d’attendre des travaux ultérieurs sur la partie rurale du même axe routier ou des travaux communaux d’aménagement de bourg. Un crédit de 2,56 millions d’euros a été réservé cette année pour rénover les chaussées en traversées de bourgs. du Conseil général si la route est départementale) qui institue une vitesse limitée à 30 km/h. Elle correspond à une zone de circulation utilisée par divers types d’usagers. L’entrée dans une zone 30 doit être indiquée par les panneaux réglementaires et complétée d’aménagements contribuant à réduire la vitesse des véhicules : chicanes, ralentisseurs, plateau piétonnier surélevé...
« Le chantier de la déviation de Sarlat est ouvert » La déviation de Sarlat n’est plus une rumeur ? « La C’est déviation vrai que l’on de en Sarlat parle depuis n’est longtemps, plus une vingt rumeur ans ? au moins. Certains sans doute n’y croyaient plus... Je suis d’ailleurs heureux de constater « C’est vrai que que les l’on Sarladais en parle et depuis les habitants longtemps, des communes vingt ans au voisines moins. viennent Certains découvrir sans doute l’ampleur croyaient des premiers plus... Je terrassements. suis d’ailleurs Il n’est heureux jamais de n’y simple constater de que monter les Sarladais des projets aussi les habitants importants, des il communes faut qu’ils mûrissent. voisines viennent L’emprise découvrir du tracé a l’ampleur évolué à plusieurs des premiers reprises, terrassements. mais il fallait Il n’est s’assurer jamais que le tracé retenu serait le plus utile à la fluidité simple du trafic, de monter et compatible des projets avec aussi l’urbanisation. importants, Aujourd’hui, il faut qu’ils mûrissent. nous y sommes L’emprise ! Par du ailleurs, tracé a nous évolué à plusieurs la Déclaration reprises, d'Utilité mais fallait Publique s’assurer pour préparons la que partie le tracé nord retenu pour 2008. serait Une le plus réunion utile à ouverte la fluidité tous du se trafic, déroulera et compatible à Sarlat avec à l'automne l’urbanisation. 2007 à pour présenter le détail du tracé. Aujourd’hui, nous y sommes ! A89, Thenon-Terrasson pour FIN 2007 La mise en service du trop fameux chaînon manquant de l’A89 – 18 kmentre Thenon et Terrasson – interviendra dans moins d’un an, fin 2007 - début de 2008, parachevant la traversée autoroutière d’Est en Ouest de la Dordogne. Les terrassements sont achevés à 90% sur les 7 km de la partie Dordogne, en dehors du franchissement de la RD 4 (route de Serre Marsal en Beauregard) et de la tranchée Questions à Jean-Fred Droin, Conseiller général de Sarlat et maire de Marquay. C’est un nouveau chantier lourd pour le Département ? « C’est un fort engagement du Conseil général, maître d’ouvrage de ce chantier qui va durer plusieurs années. La déviation de Sarlat, c’est une opération de 20 millions d’euros, le plus gros investissement en travaux neufs routiers du budget 2007. C’est à la mesure de ce que nous en attendons pour le désenclavement de la ville et du Sarladais. Avec des échanges facilités entre le nord (routes de Périgueux et de Montignac) et la Vallée de la Dordogne. On estime que la déviation devrait absorber au moins 30% du trafic qui s’engage aujourd’hui en ville. La déviation ne C’est peut un pas nouveau tout résoudre chantier ? lourd pour « le Nous Département en sommes ? pleinement conscients et il « C’est faut un apporter fort engagement successivement du Conseil des solutions général, complémentaires. maître d’ouvrage de D’où ce l’importance, chantier qui de va la durer déviation plusieurs nord années. entre les La routes déviation de Périgueux de Sarlat, et c’est de Montignac, une opération et de de la 20 sortie millions au sud d’euros, sur la le RD plus 46. En gros dehors investissement du tracé de en la travaux déviation, neufs mais routiers dans une du budget perspective 2007. plus C’est large à la qui mesure touche de la ce Vallée que de nous la Dordogne, en attendons le Conseil pour le général désenclavement aménage actuellement la ville et du le Sarladais. rond-point Avec de Pré-de-Cordy des échanges à fa- la de jonction cilités entre des le routes nord de (routes Beynac de et Périgueux de Vitrac. et C’est de un investissement de 600 000 euros pour Sarlat, Montignac) et la Vallée de la Dordogne. On estime que la déviation devrait absorber au moins qui vient après la réalisation du rond-point de Madrazès en 2004. » 30% du trafic qui s’engage aujourd’hui en ville. couverte pour laquelle la construction des murs latéraux et des voûtes est à mi-parcours. Sur la partie Corrèze, terrassements et couche de forme (les fondations de la chaussée) sont réalisés en quasi-totalité. La construction des ponts passant au-dessus et au-dessous de l’autoroute est achevée et le montage des écrans bruits (Corrèze) et des écrans faune (Dordogne) est en cours. Les travaux se poursuivent sur les deux viaducs du tracé (Elle, Ribeyrol). A89 Est A « l’autre bout » de l’A89, Les Autoroutes du Sud de la France ont lancé les études pour le tronçon de l’A89 Est (53 kmentre Balbigny et La Tour-de-Salvagny) qui permettra de rejoindre le nord de Lyon en évitant la traversée de Saint-Etienne et de la vallée du Giers.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :