[24] Vivre en Périgord n°8 mar/avr 2007
[24] Vivre en Périgord n°8 mar/avr 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mar/avr 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général fait du logement une de ses priorités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
D o s s ier DES SUBVENTIONS POUR L’AMÉLIORATION DES LOGEMENTS PRIVÉS Les propriétaires La subvention peut être attribuée aux propriétaires qui engagent des travaux d’amélioration de l’habitat : propriétaire bailleur privé ou propriétaire occupant personnellement le logement et disposant de ressources modestes. Pour certaines interventions à caractère social (personnes défavorisées, adaptation d’un logement pour une personne handicapée par exemple), des aides spécifiques existent. Les logements Pour être subventionnables, les logements doivent, sauf exception, avoir plus de 15 ans à la date de l’annonce de l’octroi de la subvention. Après travaux, les logements doivent être loués pendant 9 ans au moins, ou occupés pendant 6 ans au moins à titre de résidence principale. Les travaux Peuvent faire l’objet d’une subvention les travaux destinés à l’amélioration de l’habitat en matière de sécurité, de salubrité ou d’équipement. Les travaux peuvent concerner également les économies d’énergie, l’isolation acoustique. Les travaux d’installation d’éléments de confort manquants ou permettant l’accessibilité et l’adaptation aux personnes en situation de handicap sont prioritaires. La maîtrise d’ouvrage et les études techniques préalables peuvent être subventionnées si elles sont effectivement suivies de travaux. Les travaux ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de subvention auprès de l’ANAH. La réalisation des travaux et la fourniture des matériaux doivent être confiées à des professionnels du bâtiment. la subvention En règle générale (sauf intervention spécifique à caractère social), les demandes de subventions sont prises en compte si le montant des travaux subventionnables atteint 1500 € HT. 18 Pour les propriétaires bailleurs, le montant de la subvention est fonction du type de logements et par conséquent des loyers pratiqués. En effet, par exemple, pour un logement conventionné avec l’ANAH, la subvention peut varier de 30 à 50% selon le plafond de travaux (500 € en zoneC, 650 € en zone B et 800 € en zone A) Pour les propriétaires occupants, le plafond de dépenses est forfaitaire. Le taux de subvention varie selon les spécificités : la règle de base est de 20% sur un plafond de 13 000 euros de travaux (35% pour des personnes de très faibles ressources), 50% (et 30 000 euros de travaux) pour sauver un bâtiment ou le sortir de l’insalubrité, 70% pour des interventions à caractère social. Les étapes de votre projet La délégation locale de l’ANAH conseille les propriétaires sur la nature des travaux et les éventuelles carences du logement concerné, sur les financements et le dossier de demande. Le propriétaire bailleur ou occupant choisit son maître d’œuvre et ses artisans qui établiront les plans et devis devant figurer dans la demande de subvention. La DDE, missionnée par le Conseil général, instruit les dossiers qui sont étudiés par la commission de l’habitat privé. L’avis d’acceptation du dossier doit arriver au propriétaire dans un délai de quatre mois après sa demande. Passé ce délai, le dossier est considéré comme refusé. Le propriétaire paye les travaux. L’ANAH, après contrôle, verse la subvention au propriétaire. Antenne l’ANAH, dans les locaux de la DDE, cité administrative de Périgueux, tél. : 05 53 03 65 00 (tous les jours sauf le jeudi). www.anah.fr (pour le détail des aides) Service logement du Conseil général, tél. : 05 53 45 45 85.
Qui peut s’inscrire ? 106 communes adhèrent au Syndicat Mixte qui gère l’ENM, directement ou par le biais de leurs communautés de communes. Il n’est pas nécessaire d’habiter l’une de ces communes pour s’inscrire à l’ENM, mais l’inscription est alors plus chère. Combien ça coûte ? ENFANT ET JEUNE : habitant une commune adhérente : 147 € pour la formation musicale, 303 € pour la pratique instrumentale (incluant la formation musicale et les pratiques collectives). habitant une commune non adhérente : 243 € pour la formation musicale, 633 € pour la pratique instrumentale (incluant la formation musicale et les pratiques collectives). ADULTE : habitant une commune adhérente : 165 € pour la formation musicale, 333 € pour la pratique instrumentale (incluant la formation musicale et les pratiques collectives). habitant une commune non adhérente : 264 euros pour la formation musicale, 690 € pour la pratique instrumentale (incluant la formation musicale et les pratiques collectives). (tarifs annuels). Où ont lieu les cours ? L’ENM dispose de dix antennes réparties sur le département. L’ENM est organisée pour que chaque élève, quel que soit son L E P É R I G O R D E N P R A T I Q U E L’ÉCOLE NATIONALE DE MUSIQUE DU DéPARTEMENT DE LA DORDOGNE Pôle de référence en matière d’enseignement artistique, l’ENM de la Dordogne a pour mission centrale la sensibilisation et la formation des futurs amateurs aux pratiques artistiques et culturelles musicales. L’ENM assure également la formation pré-professionnelle. Elle exerce sa mission pédagogique en cohérence avec les schémas d’orientation proposés par la Direction de la Musique et de la Danse (Ministère de la Culture). Cette année, 1450 élèves sont inscrits à l’ENM. lieu d’habitation, puisse avoir accès, au plus proche de chez lui, aux disciplines enseignées. Quels sont les enseignements ? Dès 5 à 6 ans, les cours d’éveil musical. Dès 7 ans, l’enfant peut suivre un cours de pratique instrumentale et de formation musicale. Plus d’une vingtaine d’instruments sont enseignés ainsi que le chant, le chant choral, le jazz et les musiques actuelles. Le cursus complet d’enseignement est organisé en trois cycles : de 3 à 5 ans pour les 1er et 2ème cycles ; le 3ème cycle peut déboucher sur une carrière professionnelle (DEM) ou amateur (CFEM). Chaque fin de cycle est marquée par un passage d’examen, sauf pour les élèves en cursus libre. Pourquoi des ensembles musicaux ? La pratique collective est une ouverture jugée indispensable dans la formation musicale ; elle en est le prolongement naturel. Les élèves sont progressivement intégrés aux ensembles instrumentaux et vocaux qui répètent, et se produisent lors d’auditions offertes aux publics départementaux (c’est une animation culturelle supplémentaire). L’ENM emploie 70 professeurs. En dehors des cours, ils s’investissent également dans l’animation de ces ensembles instrumentaux ou vocaux. 19 CONTACTS : pour connaître les coordonnées des antennes de l’Ecole Nationale de Musique de la Dordogne, les lieux d’enseignements, les disciplines enseignées : www.enmdordogne.com E-mail : enm@enmdordogne.com Tél. : 05 53 45 60 50 6 rue Albert-Pestour à Périgueux. SYNDICAT MIXTE : l’ENM est gérée par un syndicat mixte composé du Conseil général et des communes adhérentes. Son président est Dominique Rousseau, conseiller général de Bergerac I. L’Ecole (subventionnée et labellisée par le Ministère de la culture) a pour partenaires principaux l'ADAM,l’Ensemble Instrumental de la Dordogne et l’Education Nationale. BUDGET : la participation des familles correspond à 11% du budget de l’ENM. Le Conseil général finance 60% du fonctionnement. Les collectivités participent globalement pour 20% et mettent à disposition des locaux. Le Ministère de la Culture intervient à hauteur de 6%. Le reste est constitué de recettes diverses. EN MILIEU SCOLAIRE : 3 000 jeunes scolaires (dans une cinquantaine d’écoles maternelles et élémentaires) bénéficient chaque année de 15 heures d’interventions musicales sur le temps scolaire. Ils sont pris en charge par des musiciens spécialisés, dans le cadre de projets élaborés avec les enseignants et les conseillers pédagogiques de l’Education Nationale. CLASSES CHAM : Ces classes à horaires aménagés pour la pratique de la musique s’adressent aux élèves qui - de la 6ème à la 3ème - sont motivés par un travail musical et qui sont désireux de s’investir dans les activités didactiques et artistiques tant individuelles que collectives. Ces classes sont regroupées au collège Clos-Chassaing de Périgueux. CHŒURS D’ENFANTS : Depuis 2000, L’Ecole Nationale de Musique de La Dordogne et le Conservatoire de Périgueux, se sont associés pour créer le Chœur d’enfants Dordogne-Périgueux et pour offrir une formation vocale complète aux jeunes à Périgueux, Bergerac et Ribérac. RENCONTRES : les Rencontres de l’ENM sont des journées pédagogiques animées par des musiciens, concertistes ou compositeurs de renommée nationale et internationale. Elles concernent cette année la composition musicale, la flûte, le piano, la guitare, les cordeṣ ENSEMBLE INSTRUMENTAL : l’Ensemble Instrumental de la Dordogne, subventionné par le Conseil général et par la DRAC Aquitaine, est composé de musiciens professionnels de la Dordogne (dont les professeurs de l’ENM) et d’artistes invités. Son directeur musical et chef d’orchestre, Eric Sobczyk, est également le directeur de l’ENM. Outre ses concerts (musiques d’Europe de l’Est et italiennes pour la saison 2007), l’Ensemble instrumental participe à des actions éducatives et de sensibilisation.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :