[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de jan/fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Dordogne telle que vous la voyez aux assises départementales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
V I V R E E N P É R I G O R D ACTUALITÉS LE CHIFFRE/883 000 LASCAUX 3 883 000 personnes, soit deux fois la population de la Dordogne, ont visité à ce jour, « Lascaux, l’Exposition Internationale » (Lascaux 3). Elle présente à travers le monde les reproductions à l’identique des fresques de la grotte de Lascaux. Après Chicago, Houston, Montréal, Bruxelles, Paris et avant Séoul et Tokyo, l’exposition était jusqu’au 17 janvier au Palexpo de Genève (notre photo). Chaque présentation de l’exposition s’accompagne d’actions de promotion du Centre international de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux (Lascaux 4) qui ouvrira cette année, et des atouts de la destination Dordogne Périgord, son accueil touristique et sa gastronomie en particulier. Chris Gay Lascaux 3, Victoire des Acteurs publics « Lascaux, l’Exposition Internationale » est une réalisation du Département en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la communication, la Région Aquitaine et l’Union européenne. Son succès et son originalité lui ont valu d’être lauréate du prix des Victoires des Acteurs publics 2015 (catégorie Fonction Publique Territoriale) qui récompense les meilleures initiatives de modernisation de l'action publique. 4 500 collégiens et lycéens dans les coulisses de Lascaux 4 S’inspirant des opérations portes ouvertes, « Les coulisses du bâtiment », est une initiative de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) pour faire découvrir aux jeunes ces métiers d’une façon originale et concrète. En Dordogne, c’est la construction de Lascaux 4, sans doute le plus gros chantier architectural de l’histoire moderne de la Dordogne, qu’ont pu découvrir 500 collégiens et lycéens. Ils ont été accueillis sur le site par Germinal Peiro, président du Conseil départemental et Olivier Salleron, président départemental de la FFB. Le monde souterrain « Difficile à concevoir, difficile à percevoir, difficile à représenter, le monde souterrain est un monde caché, mystérieux, primitif, parfois redouté, source de nombreuses légendes. Souvent encore inexploré, ce "sixième continent" renferme bien des secrets », explique Marie-Hélène Saller, présidente de l’association CinéToile- Images de Culture. Dans le cadre du Festival du film « DocumenTerre », vingt-neuf artistes, peintres, sculpteurs et photographes, nous emmènent hors du temps et nous livrent leur vision de ce monde souterrain. Jusqu’au 24 avril, au Pôle international de la préhistoire, aux Eyzies-de-Tayac. Entrée libre. Présentation des artistes sur www.pole-prehistoire.com..mmI.00 « « °°1.1.1.°°°..Imini.°°°.nalS
EN QUESTION Développement durable  : « un effort de pédagogie » Lors du débat d’orientations budgétaires, le 8 janvier dernier, un rapport sur le développement durable a été présenté. Quelle est sa portée, son ambition ? Trois questions à Pascal Bourdeau, vice-président du Conseil départemental chargé du développement durable. Quelle est la nature de ce rapport ? Le « Rapport sur la situation en matière de développement durable » est, depuis le Grenelle de l’environnement, une obligation annuelle pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants. Donc, chaque année, nous faisons le bilan des avancées du développement durable à travers nos propres actions et les politiques départementales que nous menons. Est-ce une simple obligation administrative ? C’est bien plus que cela. La finalité de ce bilan annuel, et ce sont les textes qui le disent, est de contribuer à orienter budgétairement l’action du Conseil départemental. J’ajoute que ce bilan est établi de façon rigoureuse au regard des cinq grandes finalités du Agenda de l’histoire Les Archives départementales de la Dordogne proposent régulièrement des conférences ouvertes à tous. Présentées par des spécialistes qui ont à cœur de mettre leurs recherches à la portée du plus large public, elles se déroulent au Centre départemental de la communication à Périgueux (Cours Saint-Georges). Vos prochains rendez-vous. « Pègre contre Résistance en Dordogne (mars-août 1944) », conférence de Patrice Rolli, chercheur en histoire, le jeudi 28 janvier à 18h. Un épisode méconnu qui vit le grand banditisme s’associer à la terreur institutionnalisée. « Mémoire de femmes », projection du film de Marcela Feraru, suivie d’un débat en présence de la réalisatrice, le jeudi 3 mars à 19h30. Dans le cadre de l’exposition « Portraits de Harkis » (du 1er mars au 27 mai, aux Archives départementales) et en partenariat avec l’association Harkis Dordogne et l’ONAC-VG). développement durable (lire ci-dessous) et de 70 indicateurs qui permettent de mesurer nos avancées. Pourquoi mettre en avant ce bilan aujourd’hui ? Nous le dressons depuis cinq ans c’est vrai, mais le questionnaire des Assises départementales a montré que nous avions un effort de pédagogie à faire pour bien expliquer ce qu’est le développement durable. C’est l’environnement bien sûr, mais pas seulement, c’est un modèle de développement qui est aussi économique, social et qui touche des pans entiers de notre action  : le déploiement du Très Haut Débit, le pôle d’excellence cuir, les itinéraires doux, les alternatives à la voiture... Les 5 finalités du développement durable  : - la lutte contre le changement climatique, - la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources, - la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations, - l’épanouissement de tous les êtres humains, e - une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables. LE SAVIEZ-VOUS ? Le 5 avril, la télé passe à la haute définition Vous recevez la télévision par l’antenne râteau classique de la TNT (Télévision Numérique Terrestre). Le 5 avril prochain  : - si votre équipement, téléviseur ou adaptateur, est HD (haute définition), toutes les chaines bénéficieront de la même image de grande qualité. Il faudra juste, comme lors du passage à la TNT, refaire une mémorisation des chaînes en suivant les indications à l’écran. - si votre équipement n’est pas compatible avec la HD (téléviseur d’avant 2008, adaptateur non HD) — cela concernerait environ 10% des Français — vous ne pourrez plus recevoir la télévision, sauf bien sûr si vous vous équipez d’ici-là d’une télévision HD ou plus simplement d’un adaptateur HD (à partir de 25 € ). Le passage de la France entière (métropole) à la TNT en Haute Définition, en une seule nuit, sera un exploit technique et une belle avancée. Encore faudra-t-il être bien équipé pour ne pas en être victime. Des aides financières et de proximité sont prévues pour les personnes les plus fragiles. + D’INFOS sur www.recevoirlatnt.fr ou 0970 818 818 (prix d’un appel local). 5 MÉMO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :