[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de jan/fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Dordogne telle que vous la voyez aux assises départementales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Assises départementales Construction de logements  : quel habitat pour demain ? Rénovation de l’habitat  : quel devenir pour l’habitat ? En sollicitant de l’État la délégation des aides à la pierre, c’est-à-dire en devenant l’autorité de répartition des aides au logement, le Département a pesé utilement sur les politiques locales de l’habitat. Certes, il reste toujours à faire et, même si la Dordogne n’est pas en zone tendue, le Conseil départemental, les intercommunalités, les bailleurs sociaux font face à des enjeux importants. Il faut faire en sorte que la politique de l’habitat irrigue jusqu’aux bourgs, réponde aux défis des économies d’énergie et de la précarité énergétique ; que cette politique soutienne l’activité économique et notamment l’artisanat et la filière du bâtiment et HABITAT 32 Le Département garant d'un d’un équilibre entre les territoires qu’elle puisse continuer à faire du logement social (en réponse aux nouveaux besoins des ménages). Une politique d’intervention coordonnée à l’échelle départementale favorise la solidarité entre les territoires. L’aménagement du département et la production de logements de qualité sont des objectifs pour tout le territoire. Les pistes de travail Conforter les politiques publiques de l’habitat autour de l’exercice par le Département de la délégation des aides de l’État à la pierre. Réfléchir à la création d’un établissement public foncier pour faciliter la mobilisation de terrains pour la construction de logements sociaux. Produire des logements accessibles aux plus démunis et des logements adaptés au vieillissement de la population. Associer amélioration des logements existants et revitalisation des centres bourgs. Améliorer la performance énergétique des logements pour économiser l’énergie et pour réduire les charges des occupants, en priorité les personnes ayant des ressources modestes. Les travaux d’isolation et l’amélioration des équipements doivent bénéficier en premier lieu à l’artisanat local. Réfléchir à une mutualisation des moyens des bailleurs sociaux confrontés à de nombreuses exigences. Accompagner les Communautés de communes dans la réalisation de leurs documents de programmation et de planification. Mettre en place une ingénierie publique au service des collectivités locales. Plusieurs services ou organismes du Département (CAUE, Agence Technique D é p a r t e men t a le, S e m i p er, D o r d o g ne H a b i t at, S o l i h a (ex  : PACT Dordogne), ADIL…) réunissent l’expertise nécessaire.
Construire pour qui ? Pascal Hillairet, directeur du développement de Mésolia Habitat (ex Périgordia). 80% de nos locataires entrés en 2014 sont en-dessous des 60% du plafond de ressources pour accéder à un logement HLM. Nous montons des opérations avec des loyers plus faibles, en sollicitant 40 à 50% de PLAI (Prêts Locatifs Aidés d’Intégration). Le Département devrait constater un vieillissement constant de sa population dont une partie importante a des revenus ne lui permettant pas de payer les prestations d’un EHPAD (Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes). Les organismes HLM devraient pouvoir favoriser le maintien à domicile en réalisant des logements adaptés et en combinant des services portés par les collectivités. C’est un axe de développement. La Dordogne demain les priorités des Périgourdins Lalinde, débat habitat, 5 octobre. l Assurer la redynamisation des centres-villes et/ou des centres-bourgs. l Privilégier la réhabilitation de l'ancien. l Développer l'habitat économe en énergie. l Aider à la réhabilitation des logements. rElles/ils t dty Elles/ils ont dit « Il faut intégrer les nouvelles technologies et les énergies renouvelables dès la conception des projets. » Occuper, investir son logement Pascal Paoli, directeur régional de la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des personnes défavorisées. Il ne suffit pas de fabriquer de l’habitat, ni même de l’habitat accessible ; il faut accompagner une majorité des ménages concernés. Ce n’est pas aussi simple de vivre dans son logement, il faut savoir l’occuper, l’investir, y compris à l’échelle du quartier, avec des droits et des devoirs  : le « vivre ensemble »... C’est une responsabilité des acteurs locaux. S’ils s’emparent de ces éléments de mixité sociale, même si l’on part de loin, il sera plus facile de fabriquer du logement, notamment en réemployant les ressources du parc privé vacant et du logement communal. À la condition que l’ensemble des services sociaux, compétence principale et historique des Conseils départementaux, vienne en aide et soit dans une dimension de prévention. « Le Département est la seule collectivité qui aide son bailleur, Dordogne Habitat, dans la rénovation et la réhabilitation thermique du parc ancien. » 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :