[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de jan/fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Dordogne telle que vous la voyez aux assises départementales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Assises départementales DÉVELOPPEMENT DURABLE, ENVIRONNEMENT Changement climatique, les perspectives pour le territoire. Le développement durable, moteur de l’économie locale. La sauvegarde et la gestion des espaces naturels sensibles, le suivi de la qualité de l’eau, le classement par l’Unesco du bassin de la Dordogne en réserve mondiale de biosphère, une politique départementale des déchets, le plan énergiebois, le plan méthanisation, la campagne « zéro herbicide », le soutien à l’agriculture et à l’agro-écologie, le schéma des aires de covoiturage... Bien que ces actions soient très diverses, certains citoyens en ont bien retenu la cohérence et les enjeux. Les réponses au questionnaire des Assises l’ont montré. Former, informer sera le grand enjeu des années à venir pour favoriser la prise 24 Faire de la Dordogne une terre d’excellence environnementale de conscience, individuelle et collective, des menaces climatiques qui pèsent sur notre avenir, et des solutions en faveur de la transition énergétique. Des réponses concrètes qui sont ou devront être mises en œuvre  : « J’ai l’ambition de faire de la Dordogne une terre d’excellence environnementale et c’est à cela que l’on doit travailler ensemble » a souligné Germinal Peiro, président du Conseil départemental, lors de cet atelier. Les pistes de travail Sensibiliser la population à la préservation de la biodiversité. Poursuivre les actions d’amélioration de la qualité de l’eau. Réduire la production des déchets ; promouvoir la réutilisation et le recyclage avec un gisement possible d’emplois non délocalisables. D é v e l o p p e r de s é ne r g i e s renouvelables répondant aux caractéristiques de la Dordogne  : les ressources de la forêt pour le bois-énergie, l’importance des toits de bâtiments agricoles pour le photovoltaïque. Expérimenter et promouvoir des pratiques qui, outre leur intérêt écologique, ont valeur démonstrative  : transports collectifs et covoiturage, mobilités douces, éco-quartiers, bâtiment à énergie positive… Structurer le réseau associatif pour qu’il joue son rôle de sensibilisation, d’expérimentation et d’éducation à l’environnement.
Le climat peut s’emballer Élisabeth Michel, chercheuse au laboratoire des sciences du climat du CNRS. On observe depuis 150 ans un réchauffement global très net, une augmentation du niveau de la mer, des hivers plus doux, des étés plus chauds. Les gaz à effet de serre ont beaucoup varié dans le temps, mais maintenant, c’est nous qui les faisons varier. Le climat a différents systèmes d’équilibre. Avec de petits changements, on restera dans un état climatique proche de ce que l’on connaît. Avec des évolutions importantes, on risque de faire un saut abrupt d’un équilibre climatique à un autre. Et ces changements importants peuvent arriver de façon très rapide. Voilà pourquoi il serait bien d’éviter de franchir un seuil qui conduirait à ce type de changement de climat. Le climat est un système complexe avec beaucoup de composantes agissant entre elles. Il peut s’emballer. Pour l’instant, nous avons la chance que le CO2 augmente beaucoup moins vite que ce que l’on rejette parce que la moitié est absorbée par l’océan, l’atmosphère. Mais cela pourrait ne pas durer... Nontron, débat Développement durable - Environnement, 2 octobre Environnement et développe.animar La Dordogne demain les priorités des Périgourdins l Préserver les ressources naturelles et la biodiversité. l Préserver la ressource en eau. l Développer les transports collectifs publics. l Développer l'éducation à l'environnement. Elles/ils ont dit Îles/ils\« La forêt subit le changement climatique, la progression des maladies y est liée. Le dépérissement du châtaignier est alarmant. Ce sera aussi un problème pour les paysages. » L’environnement est une valeur économique Christian Magne, directeur du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Périgord-Limousin (CPIE). L’environnement est une valeur économique. Dans l’éducation, la sensibilisation de tous les publics, des enfants, des touristes... est primordiale, on le dit depuis vingt ans. À cet égard, la richesse associative, avec son potentiel d’emplois dans le développement durable est importante mais un peu négligée en Dordogne. On peut partir d’emplois aidés pour aller vers de véritables emplois pérennes. Il serait utile sur notre département de créer une coordination qui ferait des propositions d’animations des territoires. L’objectif étant de faire passer certaines associations de type bénévole à des associations de type employeur. La professionnalisation du secteur passera par des formations en commun de ce réseau, l’environnement étant un domaine complexe où il faut se former en permanence. Certaines associations n’ont pas osé franchir le pas. Peut-être que des groupements d’employeurs seraient nécessaires. « Le monde agricole évolue et des méthodes alternatives existent. Des agriculteurs travaillent avec des semences paysannes qui ont moins besoin d’eau. L’agriculture bio est préventive pour la qualité de l’eau. » 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :