[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
[24] Vivre en Périgord n°47 jan/fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°47 de jan/fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (190 x 238) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : la Dordogne telle que vous la voyez aux assises départementales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ASSISES DÉPARTEMENTALES La Dordogne telle que vous la voyez CULTURE La culture est jugée très satisfaisante ou satisfaisante par plus de 61% des répondants. La qualité des infrastructures (74,6%), leur proximité (67,2%), la variété des événements culturels (67,8%) et la mise en valeur du patrimoine (75,1%) sont plébiscitées. Plus partagés, mais positifs, les avis sur le coût des activités et sur les aides publiques, même si, sur ce point, les répondants avouent une relative méconnaissance. LA DORDOGNE ET VOUS 93,3% considèrent que la Dordogne est un département qui donne envie d’y vivre. 73,7% souhaiteraient que leurs enfants restent vivre en Dordogne. LES DOMAINES PRIORITAIRES À DÉVELOPPER..pour bien préparer l’avenir de la Dordogne  : Développement économique et emploi  : 86,80% Infrastructures, transports  : 61,70% Santé  : 54,90% Environnement, développement durable  : 48,20% Éducation  : 43,20% 12 SPORTS Ce domaine est globalement évalué de façon positive. Sont appréciées plus particulièrement la diversité des activités sportives disponibles près de chez vous (66,7%), la qualité et la diversité des installations (56,8%) et la variété des manifestations et événements sportifs (64,3%). Semblent moins connus (35% sans avis), le niveau des aides allouées et la diversité des activités physiques et sportives sur les temps scolaires et extra-scolaires. FINANCES ET FISCALITÉ Souhaitez-vous que le Département maintienne son niveau d’accompagnement et d’intervention ? 72,6% des personnes ont répondu à cette question  : OUI pour 75,5% d’entre elles, NON pour 24,5% 43,9% des personnes ayant répondu OUI à cette première question seraient prêtes à y contribuer par une participation fiscale supplémentaire. De l’ordre de 4 € par mois, soit 48 € par an, pour 64,8% d’entre elles. Davantage pour les autres. HABITAT Il Sans doute parce que l’habitat est une préoccupation individuelle, le taux de non-réponse est relativement élevé. L’enquête montre clairement la satisfaction des répondants  : 75,5% jugent attractif le lieu où ils résident, et 89,3% jugent satisfaisant et très satisfaisant le niveau de confort de leur logement. Les avis sont très partagés sur le prix de l’immobilier à l’achat, le coût des loyers, l’offre locative... Quant à la disponibilité des logements sociaux, elle est satisfaisante pour 33,2%, insatisfaisante pour 37%, 29,70% ne se prononçant pas. ILS ONT RÉPONDU AU QUESTIONNAIRE l Hommes  : 51% - Femmes  : 49% l Leur moyenne d’âge est de 54 ans et demi. l 80% sont propriétaires de leur maison, 80% également habitent en Dordogne depuis plus de 10 ans. l Les catégories socio-professionnelles les plus représentées sont les retraités, les employés et les cadres et professions intellectuelles supérieures. « À quoi cela va-t-il servir, en connaîtrons nous le résultat ? » Ces pages apportent les premiers éléments de réponse. L’analyse détaillée complète sera éditée au printemps.
DES CONTRIBUTIONS ÉCRITES Les associations et structures professionnelles, sociales, culturelles, sportives... avaient la possibilité d’enrichir le débat en déposant des contributions écrites. 102 contributions sont ainsi parvenues au Département émanant pour 36,3% de groupements et, pour la majorité, de citoyens qui ont souhaité ainsi défendre une opinion ou soumettre des propositions argumentées. Le thème le plus traité a été l’environnement, mais les contributions sont diverses sur l’ensemble des thèmes... Ces textes seront étudiés au même titre que les questionnaires et les propos des 130 intervenants lors des ateliers. « Merci pour cette initiative courageuse et citoyenne pour l’expansion du Périgord. » L’objectif du Conseil départemental était d’écouter les habitants avant d’entreprendre la rénovation de l’ensemble des politiques publiques départementales. Un travail de recherche interactif Benoît Jamet, directeur de l’IUT de Périgueux. L’Institut Universitaire a élaboré le questionnaire soumis aux Périgourdins et assure le traitement et l’analyse des réponses. 4 enseignants chercheurs (gestion finances, gestion marketing, géographie, statistiques) et 2 professeurs agrégés (économie, sociologie) travaillent sur ce projet de recherche qui présente pour nous le grand intérêt de faire interagir des chercheurs dont les spécialités peuvent être très éloignées. Autre aspect novateur, le fait d’avancer sans un objectif précis de recherche puisque, par définition, on ne peut pas anticiper les réponses. La mise en ligne du questionnaire a eu un effet de levier sur la participation des Périgourdins. Après le traitement des premières données brutes, avec le nombre de réponses bien supérieur à un panel de sondage, nous allons élaborer ce que nous appelons des familles de données pour constituer des groupes homogènes que nous comparerons aux catégories habituelles de l’INSEE, afin de parvenir à une analyse très fine des réponses. Ces données sur les territoires de la Dordogne pourront ainsi, à terme, fournir la matière de travaux futurs pour les étudiants. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :