[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de jan/fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : une stratégie tournée vers l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉS EN PÉRIGORD Nouvelle étape en Belgique pour « Lascaux, l’Exposition Internationale » Après son succès aux Etats-Unis et au Canada où elle a attiré près de 720 000 visiteurs, « Lascaux, l’Exposition Internationale » est installée du 14 novembre 2014 au 15 mars 2015 au Musée du Cinquantenaire à Bruxelles. À son arrivée sur le continent européen, l’exposition s’est enrichie d’une nouveauté qui rend encore plus spectaculaires les parois représentées : une projection de lumière noire qui permet désormais d’admirer les gravures qui restaient jusqu’alors invisibles sous les peintures. En outre, le musée propose six vitrines complémentaires qui présentent des objets sculptés et gravés ainsi que des instruments de musiques préhistoriques et des squelettes d’animaux comme le lion des cavernes. Suite de la tournée Après Bruxelles, Lascaux 3 sera ensuite proposée à Paris au printemps prochain. L’exposition se déploiera sur 1500 m² au parc des expositions de la Porte de Versailles du 13 mai au 30 août 2015. Une importante communication sur le tourisme en Dordogne et les produits accompagnera l’exposition. Lascaux 3 prendra ensuite la direction de Genève, toujours dans un parc des expositions, Palexpo, du 8 octobre 2015 au 31 janvier 2016. Pour ces deux destinations, les contrats devraient être signés prochainement. Enfin, une autre grande ville européenne est pressentie pour accueillir Lascaux 3 avant sa présentation au Japon. En effet, elle sera installée à Inauguration de l’exposition à Bruxelles le 13 novembre 2014 Tokyo, au Musée National de la Nature et des Sciences du 1er novembre 2016 au 19 février 2017. Bernard Cazeau était dans la capitale japonaise fin octobre 2014 pour la signature officielle de la convention avec les responsables de ce musée. Une autre destination japonaise est probable ensuite, au musée national Kyushu de Fukuoka. Du mécénat pour le Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux Cet été, le premier contrat de mécénat d’entreprise pour le Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux était signé avec le groupe Maïsadour. Le groupe coopératif s’est engagé à hauteur de 300 000 € via ses 3 entreprises : La Société Agralia pour 130 000 €, la Société Élevage Service pour 40 000 € et la Société Sud-Ouest Aliment pour 130 000 €. Présent en Dordogne avec les Foies gras Delpeyrat et les Fermiers du Périgord, Maïsadour a choisi de participer au financement du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux. La dimension patrimoniale et la renommée internationale de la grotte ont motivé l’engagement du groupe. Ce sont certainement ces mêmes motivations qui ont guidé la Fondation EDF et le groupe Crédit Agricole qui viennent également d’apporter leur soutien en tant que mécènes à ce grand projet à hauteur de 500 000 € pour EDF et 700 000 € pour le Crédit Agricole. Le parc du domaine du château de Campagne retrouve son âme Au fil des années, le dessin du Parc avait été effacé par une végétation spontanée envahissante. Afin de lui redonner son identité, le projet du Conseil général a su respecter la composition paysagère inspirée des jardins d'influence anglaise du 19ème siècle. Le travail du Pôle Paysages et Espaces Verts du Département s'est appuyé sur 3 grands axes de réflexions : - Réhabiliter l'âme du Parc en retrouvant un tracé de découverte qui concilie les empreintes du passé avec les règles architecturales de l'Art des Jardins. Le tracé joue un rôle de distribution. Ce chemin est la colonne vertébrale du Parc, il structure et organise les quatre unités paysagères : la coulée verte, la presqu'île, la serpentine et le potager. Le Parc est une nouvelle porte d'entrée aux 336 hectares de la Forêt de Campagne. Le chemin des Dames, en cours de réhabilitation fera ce lien. - Créer un lieu de vie et de découverte : le Parc, par sa réhabilitation et l'enrichissement de son vocabulaire "paysager", est favorable aux échanges, rencontres et animations culturelles. C'est un outil de développement, il sera aussi un lieu pédagogique sur l'Art des Jardins et de la botanique. - Gérer le respect environnemental : la gestion du Parc s'intègre dans la politique départementale en matière de développement durable (agenda 21). Ouvert au public tous les jours de l’année, l’accès au parc est gratuit. 6
DÉVELOPPER LE PÉRIGORD Déviation de Mussidan : ouverture en fin d’année Entre la RD 6089 (ex RN89) et la RD20 (route de Sainte-Foy-la- Grande), la réalisation de la première partie du contournement de Mussidan arrive à son terme. Après la construction, par Réseau Ferré de France du pont rail enjambant la future route, le Département, maître d’ouvrage, a mis en service le 15 septembre 2014, le giratoire dit de Chauzeys-Manieux sur la route départementale n°6089, point d’ancrage Est du contournement. Il a achevé la mise en place des derniers équipements et de la signalisation de cette nouvelle infrastructure routière comprenant 1,7 km de chaussée et deux giratoires aux extrémités, pour sa mise en circulation le 20 décembre 2014. Cette première section représente un investissement de 10,2 M € dont 4,2 M € pour le pont rail et 1 M € pour le giratoire de Chauzeys- Manieux. n Bergerac : une nouvelle page pour Le Libraire Àla fin du premier semestre 2015, le dernier passage à niveau préoccupant du département aura vécu. Dans le cadre d’un vaste projet d’aménagement routier touchant aussi la déviation Est de Bergerac (RN 21), le Département a engagé la construction d’un pont franchissant la voie ferrée. Cette opération d’un coût global estimé à 8M € est cofinancée par l’État, la Région, le Département, Réseau Ferré de France et la Communauté d’Agglomération Bergeracoise. Les terrassements de l’ouvrage et les fondations ont été achevés l’été 2014 et les piles réalisées à l’automne. Le tablier a été quant à lui bétonné en décembre pour permettre la pose des corniches et des dispositifs de sécurité, au début de l’année 2015. Il restera ensuite à donner son nouveau profil à la route qui traversait la voie et qui passera désormais au-dessus. Il faudra aussi réaliser les deux giratoires de part et d’autre pour le rétablissement des dessertes, avant la fin du premier semestre 2015. Cette opération comprend également le recalibrage de la route départementale n°32, dans sa section entre le nouveau franchissement de la voie ferrée et son raccordement avec la déviation de Bergerac, exclusivement à la charge du Département. L’ensemble des travaux devrait être finalisé à l’automne 2015. n Les Eyzies : un giratoire bienvenu Àl’entrée Est des Eyzies, au croisement des routes de Montignac (RD 706) et de Sarlat (RD 47), les flux touristiques de l’été 2014 ont bénéficié de l’aménagement d’un carrefour giratoire mis en service au début du mois de juillet. Pour réaliser cette opération d’un coût global d’environ un million d’euros, le Département avait fait l’acquisition, en vue de leur démolition, des deux maisons situées au milieu du carrefour. Les travaux, réalisés sous circulation, ont duré trois mois. La fluidité retrouvée du trafic a aussi eu pour effet, de l’avis même des riverains, de réduire les nuisances sonores. n 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :