[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de jan/fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : une stratégie tournée vers l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉS EN PÉRIGORD Orientations budgétaires 2015 L’Assemblée départementale s’est réunie le vendredi 5 décembre 2014 pour acter les orientations budgétaires de l’année 2015, qui prévoient un budget primitif de 510 millions d’euros. Les propositions présentées aux élus départementaux visent à préserver l’essentiel, c’est-à-dire à ne pas mettre en danger la capacité d’investissement du Département au profit de l’activité des entreprises, donc en faveur de l’emploi. Ce sont ainsi plus de 95 millions d’euros qui devraient être investis en 2015, en particulier pour moderniser les routes départementales et les collèges, déployer la fibre optique, restaurer le patrimoine historique et soutenir les communes dans leurs projets d’aménagement et d’embellissement. L’année sera également le point d’orgue du chantier de construction du Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux. L’augmentation des dépenses de fonctionnement devrait quant à elle être contenue à 1,47%, en dépit de la forte évolution de nos dépenses sociales (206,5 millions d’euros), au premier rang desquelles celles liées au RSA. Fin 2014, la Dordogne comptait ainsi près de 9000 allocataires, quand ils n’étaient que 7570 fin 2012. Les dépenses de personnel s’inscriront en hausse très modérée de 1,58%, grâce à la stabilisation des effectifs depuis deux ans. 1 million d’euros d’économies seront également réalisées sur les dépenses d’administration générale. Il convient de noter que ces orientations budgétaires prévoient de maintenir l’effort en faveur du monde associatif, culturel et sportif, et de conforter les actions menées pour le développement durable. Elles se caractérisent enfin par la proposition d’une fiscalité inchangée pour la 5 e année consécutive et par le maintien d’un volume d’emprunt annuel de 40 millions d’euros (10 millions de moins qu’en 2010). Territoire Dronne - Double : les centres hospitaliers regroupés Depuis lundi 1er décembre 2014, Christophe Bay est le nouveau préfet de la Dordogne. A 51 ans, cet ancien préfet de l'Aube, succède à Jacques Billant, nommé en Guadeloupe. Lors de sa prise officielle de fonctions, à Périgueux, il s’est présenté aux élus du département (avec Bernard Cazeau, sur notre photo) Au 1er janvier 2016, les hôpitaux de Ribérac, Saint-Aulaye et la Meynardie à Saint-Privat-des-Prés seront réorganisés et fusionneront au sein d’un unique centre hospitalier intercommunal. L’objectif est de maintenir une offre de santé répondant aux besoins de la population, de conforter et d’améliorer le service rendu, tout en préservant les emplois. L’Agence Régionale de Santé a donc travaillé à la fusion des trois établissements en un seul à travers une réorganisation plus efficace des services. Cette mutualisation permettra d’améliorer l’offre notamment car elle s’accompagne d’un service d’hospitalisation à domicile à partir de Ribérac. À terme, un seul directeur sera à la tête de l’ensemble et l’organisation pratique définie par un comité de pilotage au cours de l’année 2015 pour une mise en place effective au 1er janvier 2016. Déploiement du très haut débit en Périgord, où en sommes-nous ? Le Département de la Dordogne s’est engagé dans une stratégie de déploiement du Très Haut Débit. L’objectif est de garantir une politique d’aménagement numérique du territoire, réaliste, conçue et validée au plus près des besoins. Ainsi, dès le début de l’année 2014, le syndicat « Périgord numérique » sous la présidence du Président du Conseil général, a décidé de lancer des opérations de déploiement de la fibre sur le territoire, en mobilisant 2 millions d’euros d’investissement, dont 1 million au titre des fonds européens (FEADER). Une programmation de travaux de déploiement de la fibre a été définie afin d’opticaliser des NRA-ZO (Nœuds de Raccordement d’Abonnés - Zones d’Ombre) pour favoriser des montées en débit. 14 NRA-ZO ont été identifiés comme prioritaires pour cette première opération à partir de deux critères : l’arrivée au seuil de charge maximum du NRA- ZO et le nombre de lignes potentiellement concernées. Ainsi, les débits sur ces secteurs concernés passeront de 2 mégas à 16 mégas en moyenne. Les 14 NRA-ZO concernés Une tranche ferme de 9 NRA-ZO : Angoisse, La Douze, Meyrals, Pomport, Saint-Nexans, Lamonzie-Montastruc, Proissans et les deux NRA-ZO « communaux » de Saint- Géraud-des-Corps et de Saint Rémy-sur-Lidoire. Une tranche optionnelle de 5 NRA-ZO : Varaignes, Prigonrieux Spinguelebre, Saint-Germain-des-Prés, Montagnac-la-Crempse, Grun-Bordas. 4
Conférences des Archives départementales Les services patrimoniaux du Conseil général de la Dordogne, Archives, Archéologie et Conservation du patrimoine, dans le cadre de leurs missions, réalisent des opérations de recherche ou des animations destinées à mieux connaître, à protéger ou à valoriser divers aspects de l'histoire ou du patrimoine du département. Un cycle de conférences vous est proposé sur des thèmes et des périodes variés. Ouvertes à tous, elles sont présentées par des spécialistes qui ont à coeur de mettre à la portée du plus large public le résultat de leurs recherches. Le prochain rendez-vous aura lieu à Périgueux (Centre Départemental de la Communication) le 22 janvier avec Christian Chevillot, Docteur ès lettres, membre associé du CNRS pour une réflexion autour de « Nos ancêtres les Gaulois ? ». Sommes-nous, comme l’a érigé en vérité le XIX e siècle, les descendants des Gaulois ? Que savonsnous réellement d’eux en Périgord, que nous restet-il à découvrir ? Tout, ou presque tout... Programme complet des conférences 2014 – 2015 sur : http//archives.cg24.fr Une offre de services numériques à l’échelle du territoire, Bibliothèque Départementale de Prêt de la Dordogne La médiathèque numérique de Dordogne est accessible gratuitement à tous les adhérents des bibliothèques du département. Il suffit de se connecter sur www.bdp24.net et de renseigner un formulaire d’inscription aux ressources en ligne. La validation du compte est immédiate et permet un accès 24h/24h aux ressources. 2014 : nouveaux contenus, nouveau design… La « plateforme numérique » est plus ergonomique et propose d’accéder à de la musique, des films, des romans, des outils d'autoformation, des revues... afin de compléter et de renforcer l’offre documentaire physique. Un accès entièrement sécurisé pour les usagers de moins de 10 ans Les enfants de moins de 10 ans accèdent directement à l’espace jeunesse de la Médiathèque numérique en renseignant la date de naissance lors de l’inscription. Une plateforme adaptée aux tablettes et smartphones. De nouvelles ressources : - Numilog : des livres numériques à consulter ou à télécharger aux formats ePub et Pdf - La Cité de la Musique : des concerts vidéo et audio depuis 1995 - Relay, presse magazine en ligne : 400 titres - Paraschool : soutien scolaire du primaire au lycée Un « Guide à l’usage des Ados » Dans quelles conditions travailler ou ouvrir un compte en banque ? Comment exprimer vos opinions ou manifester ? Quels sont les risques que peuvent présenter Internet et les réseaux sociaux ? Est-on obligé d’informer ses parents de toutes ses visites chez le médecin ? Autant de questions que les adolescents peuvent se poser sans trop savoir où trouver les réponses. Ce guide pratique édité par le Conseil Départemental de l’Accès au Droit (CDAD) et le Conseil général a pour vocation d’y répondre. Conçu avant tout comme un point d’appui, c’est une somme de repères au service des ados. Son objectif est de les accompagner, leur indiquer les bons interlocuteurs lorsqu’ils veulent s’investir et prendre des initiatives mais aussi les aider à mieux 4 Des cours de musique pour les plus démunis : un dispositif expérimental qui fait ses preuves et qui s’étend Dans le cadre du Fonds Départemental d’insertion (FDI), un dispositif a été mis en place par convention financière avec le Conservatoire à Rayonnement Départemental afin de permettre l’accès à l’enseignement et à la pratique musicale, pour les enfants (de 4 à 18 ans) dont les parents bénéficient du RSA : Pour les enfants de 4 à 6 ans, il s’agit d’un éveil musical. De 6 à 18 ans, ils peuvent pratiquer un instrument et suivre une formation musicale. Depuis septembre 2013, ce dispositif est en place sur les territoires des Unités Territoriales de Périgueux, Ribérac et Mussidan. Depuis septembre 2014, il est étendu sur le territoire de l’Unité territoriale de Sarlat. Pour cette première année 2013/2014, 8 enfants ont bénéficié du dispositif. La prise en charge financière par le Département comprend les frais de scolarité et la location d’instruments ; un reste à charge de 10 € par an est laissé aux familles. Pour l’année scolaire 2014/2015, la prise en charge de 44 enfants est prévue, ce qui représente un engagement financier du Département de 22 958 €.comprendre les règles de la société auxquelles ils sont soumis et les droits qui les protègent. Ce guide est consultable sur internet : www.cg24.fr. Il est également joint comme supplément à ce n°43 de Vivre en Périgord. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :