[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
[24] Vivre en Périgord n°43 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de jan/fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : une stratégie tournée vers l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
1 DOSSIER Favoriser les projets des entreprises Entreprises ayant besoin de s’agrandir, d’investir dans des équipements, des machines, des transferts de technologie, ou décidant de s’implanter en Dordogne, leurs dirigeants se tournent naturellement vers le Conseil général pour mieux cerner les appuis dont ils bénéficieront et les aides publiques pouvant entrer dans leur montage financier. Ils rencontrent alors l’élu du canton, les élus en charge de l’économie et souvent, le président du Conseil général. C’est ce dernier qui a souhaité, dès 1994 que le Département se dote d’une direction de l’économie et de l’emploi, interlocutrice des entreprises. Pour plus d’efficacité, le Département s’est rapproché de la Région qui est l’échelon territorial légal d’intervention pour l’économie. Des conventions (la première remonte à 1998) fixent les niveaux d’intervention de chacune des deux collectivités. Sur les projets de moins de 100 000 euros d’investissements, auprès des petites entreprises, le Département est souvent le seul en ligne. Au-delà, l’action est coordonnée entre le Département et la Région, et parfois l’État. C’est le cas pour l’accompagnement des grandes entreprises, à l’exemple de KSB. n L’extension de KSB à La Roche-Chalais : une collaboration exemplaire À la Roche-Chalais, KSB investit 12 M € dans une nouvelle unité de production avec l’aide du Département et de la Région. La construction vient de commencer. Environ 40 emplois seront créés. produit et commercialise KSBdes pompes, de la robinetterie et des systèmes pour l’industrie, les hydrocarbures, l’énergie, l’eau, le bâtiment, les mines... Leader sur les marchés français et européen des pompes centrifuges et comptant parmi les leaders mondiaux, KSB est un des fleurons de l’emploi en Dordogne où ce groupe allemand compte 450 salariés à La Roche-Chalais (l’un de ses 30 sites de production), dont 40 dans son centre de Recherche & Développement à Gradignan. En Dordogne, sont fabriqués des robinets à papillon, clapets anti-retour, actionneurs...commercialisés sous la marque Amri. Pour renforcer sa position de leader mondial sur le marché des robinets à papillon cryogéniques pour le traitement et le transport du gaz naturel liquéfié, le groupe KSB avait besoin de construire une nouvelle unité. Quatre pays étaient en concurrence : l’Inde, la Chine, la Corée et la France, avec La Roche-Chalais. Parmi les raisons expliquant son choix, KSB évoque « les compétences et les synergies avec l’ensemble de la production, l’image qualité fiabilité et le support important apporté par les collectivités locales ». La forte implication des collectivités et des services de l’État a emporté la décision des actionnaires, avec des atouts qui ont pesé lourd, telle l’efficacité de la mobilisation pour réunir toutes les conditions. L’effort de financement a compté. Sur cet investissement de 12 M €, pas si courant dans l’économie périgourdine, les collectivités apporteront 10%, 400 000 € pour le Département et 800 000 € pour la Région. Le préfet de Dordogne a salué l’action des collectivités et l’a présentée comme l’exemple d’une « collaboration parfaite et réussie ». KSB souligne également : « Attentives à fournir le meilleur cadre de développement possible, les collectivités accompagneront l'entreprise dans le domaine de l'innovation et du développement de nouveaux savoir-faire technologiques, de la formation des salariés, de l'amélioration de la productivité des soustraitants locaux et de l'accessibilité du site (haut débit, aménagements routiers)... » La nouvelle unité de 4400 m², construite près de l’usine actuelle, pérennise la présence de KSB en Dordogne et aura des incidences directes et indirectes sur l’économie locale. n 12
L’effet déclencheur de l’intervention départementale Dans les dispositifs d’accompagnement des entreprises, l’aide accordée par la collectivité a un double effet. Même si elle ne représente souvent qu’une petite part du budget que doit rassembler l’entrepreneur, elle le complète utilement. Surtout, cette avance ou subvention a un effet déclencheur sur d’autres aides, celles de la Région, de l’État ou de l’Europe parfois, et en priorité sur les investisseurs privés. Un cercle vertueux que le climat économique difficile tend parfois à inverser dans La SarlRémi Duvergt s’installe dans l’ex-Albany le cas des entreprises en difficulté : « Auparavant, sur certains projets importants, le Département intervenait en complément de financement. Maintenant, les banques nous font comprendre qu’elles ne s’engageront que si les collectivités participent », note-t-on à la direction de l’économie et de l’emploi du Conseil général. Et demain ? Sur de « petits » projets en termes d’emplois, mais importants à l’échelle d’une commune ou d’une Communauté de communes, s’il ne s’agit pas d’un domaine d’activités de pointe qui peut mobiliser des aides régionales ou nationales, le Conseil général reste le seul à intervenir. n Pour les créateurs Périgord Développement Le Conseil général est, avec les chambres consulaires, l’un des partenaires fondateurs de cette association (créée en 2006) qui identifie et accompagne les porteurs de projets et les entreprises extérieures qui ont un projet d’implantation ou de reprise en Dordogne. www.perigorddeveloppement.com Bourse d’initiative à la Création d’Entreprise (BICE) La direction de l’économie et de l’emploi au Conseil général instruit les demandes de BICE, une bourse destinée à favoriser la création ou la reprise de petites entreprises artisanales et commerciales. Les bénéficiaires ne doivent pas avoir obtenu une autre aide publique. www.cg24.fr Rubrique Economie Initiative Périgord Créée en 1998, à l'initiative du Conseil général et de la Chambre de commerce et d’industrie, cette plateforme d’initiative locale est dotée de capitaux importants redistribués sous forme de prêts d’honneur (avance remboursable à taux zéro) aux porteurs de projets et constituant un levier efficace pour d’autres financements. Tél. : 05 53 35 80 23 Depuis quelques années, le Département était propriétaire à Ribérac du site qu’occupait l’entreprise Albany, un bâtiment industriel de 7500 m², bien équipé et des bureaux. La société de construction métallique Rémi Duvergt (Saint-Méard-de-Dronne), confrontée à une forte croissance de ses activités, recherchait des locaux plus adaptés et plus spacieux. Elle a pris contact avec le Département pour étudier la possibilité de transférer ses activités sur le site ribéracois, trouvant ainsi le moyen de poursuivre son développement en restant proche de ses marchés, de ses partenaires et de son bassin de recrutement. L’entreprise a pris possession de ses nouveaux ateliers début 2014. Le Conseil général a réalisé des travaux d’aménagement des locaux (700 000 €) et un bail commercial a été signé entre le Département et l’entreprise. Celle-ci emploie 25 salariés (dont 4 recrutés en 2013) dans la création et la fabrication de métallerie, ferronnerie d’art, portails, portes automatiques... Son chiffre d’affaires est de 3,9 millions d’euros. n 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :