[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'eau, une ressouce à préserver et valoriser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ACTUALITÉS EN PÉRIGORD Association Initiative Biosphère Dordogne Vendredi 1 er mars dernier, Bernard Cazeau, Sénateur de la Dordogne, Président du Conseil général et Président d'EPIDOR, et Roland Decoux, Directeur de l’Unité de Production Centre d’EDF, présentaient l’association Initiative Biosphère Dordogne. Cette structure a été créée pour favoriser l’intégration de l’activité hydroélectrique sur les rivières du bassin de la Dordogne et améliorer leur qualité environnementale. A cette occasion, Bernard Cazeau et Roland Decoux ont signé une convention par laquelle EDF s’engage à soutenir les actions de l’association Initiative Biosphère Dordogne. À travers cette association, EDF apportera sa contribution à hauteur de 2,6 M€ sur trois ans pour élaborer et mettre en oeuvre un programme pluriannuel d'actions destinées à favoriser l’intégration de l’activité hydroélectrique et à améliorer la qualité environnementale des cours d'eau et des milieux aquatiques du bassin versant de la Dordogne. De son côté, EPIDOR, en tant qu'établissement public territorial du bassin de la Dordogne, apportera son expertise technique et sa connaissance du bassin de la Dordogne, pour garantir l'efficacité et l'intérêt des actions qui seront menées. Des gilets jaunes pour les élèves utilisant les transports scolaires Le Conseil général et son partenaire, l’association ADATEEP* de Dordogne, ont décidé de mettre en place le port du gilet fluo pour les élèves attendant le car scolaire ou se rendant au point d’arrêt. A terme, l’objectif est d’équiper l’ensemble des élèves de la Dordogne qui empruntent les transports scolaires (primaires et secondaires) avant 2015. Le Département a choisi de mettre à disposition ces gilets de façon progressive en suscitant le partenariat des organisations locales de transport pour sensibiliser les parents et les élèves. Le 21 février dernier, Bernard Cazeau était à Ribérac pour la distribution des 850 gilets destinés à tous les élèves transportés des collèges, public et privé, lycée et LEP de la ville. Depuis le début de l’année scolaire, le Conseil général a fourni 2500 gilets soit près de 5000 gilets achetés directement par le Département depuis 2011, ce qui représente un budget de 15 000 € par an pour leur acquisition et leur distribution. *ADATEEP = Association départementale pour les transports éducatifs de l'enseignement public Conférence départementale des énergies : le scénario négaWatt La conférence départementale des énergies se poursuit. Cette large consultation a été lancée par le Conseil général pour que les Périgourdins puissent participer à la réflexion sur ce que doit être une politique départementale de l’énergie : production d’énergies renouvelables, efficacité énergétique, économies d’énergie... Lors des différents ateliers organisés à travers le département, toutes ces thématiques sont abordées successivement. Pour alimenter la réflexion collective et susciter le débat, Yohann Didier, ambassadeur de l’association négaWatt, est venu présenter le « scénario négaWatt », le 11 février dernier, au centre départemental de la communication. Ce scénario que l’on peut retrouver sur www.negawatt.org présente l’urgence de la transition énergétique et prétend donner les clés d’un « avenir énergétique soutenable », plaidant pour « une politique très volontariste de sobriété et d’efficacité énergétique, aboutissant à une diminution en 2050 de la demande en énergie primaire de 65% par rapport à la situation en 2010, un recours prioritaire aux énergies renouvelables et un arrêt maîtrisé et cohérent de la production d’électricité nucléaire. » Les prochaines dates : Troisième série d'ateliers – mai-juin 2013 à 18h au Centre départemental de la communication : • Lundi 27 mai : Efficacité énergétique et économies d’énergie • Lundi 3 juin : Energie issue de la biomasse • Lundi 10 juin : Energie solaire, éolienne, géothermique et hydraulique • Lundi 24 juin : Mise en œuvre d’un projet territorial 6
Accompagner les projets des entreprises DÉVELOPPER LE PÉRIGORD Parallèlement à l’investissement public pour soutenir l’économie, le Département aide les projets des entreprises. Régulièrement, Bernard Cazeau, président du Conseil général, visite les sites de production et rencontre les chefs d’entreprises dont les programmes de développement sont soutenus par la collectivité. Suturex & Renodex s’agrandit La dynamique d’innovation de Polyrey Spécialisée dans la production d’aiguilles chirugicales, l’entreprise (14,3 M€ de chiffre d’affaires et 153 salariés) a été reprise en 2010 par le groupe allemand Braun qui veut en faire un pôle d’excellence regroupant tous les savoirfaire en aiguilles de suture haut de gamme. Sur les dix prochaines années, l’entreprise (directeur général Joachim Valls) doit porter sa capacité de production de 82 à 200 millions d’aiguilles par an. Cela doit passer par des gains de productivité, le recrutement de 20 à 40 salariés et d’importants investissements qui sont d’abord immobiliers. L’entreprise est actuellement implantée à Carsac-Aillac (zone du Vialard) et Sarlat (zone de Madrazès) où elle vient de racheter les locaux de France Tabac. Le développement se fera sur les deux sites. À Sarlat, le bâtiment actuel et l’ancien site de France-Tabac seront regroupés. À Carsac-Aillac, la surface de locaux (3200 m 2 ) sera triplée. n Unique fabricant français de stratifiés, 4 e producteur européen (il exporte les 2/3 de sa production), Polyrey appartient à la division Wilsonart du groupe américain ITW qui emploie 50 000 salariés dans le monde. En France, Polyrey (PDG Gilles Rabot) fait travailler 650 personnes dont plus de 500 à l’usine de Couze-Saint-Front où ont été regroupés les services administratifs précédemment basés en région parisienne. L’autre site de production est à Ussel (Corrèze). Fabriquant pour la construction, le mobilier pour collectivités et l’agencement résidentiel, l’entreprise a engagé un important programme d’investissement pour sortir d’une stratégie de volumes et rationaliser sa gamme de produits. Sa stratégie s’appuie sur l’innovation avec un programme de recherche de structures et d’états de surface innovants. n L’énergie de Condat Les Papeteries de Condat restent le premier employeur privé en Dordogne. Andrea Minguzzi, PDG du groupe dont dépend l’entreprise du Lardin- Saint-Lazare, a récemment reçu le président du Conseil général, Bernard Cazeau qui en profité pour visiter ce site, un des plus importants du département. Au cours de cet entretien, les problèmes du coût de l’énergie ont été abordés. Pour les papeteries, l’énergie nécessaire à la production est une préoccupation majeure. Les évolutions de la cogénération, la possibilité d’un recours à l’énergie biomasse ont fait partie des sujets évoqués. Condat a lancé une étude dans ce sens. n 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :