[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'eau, une ressouce à préserver et valoriser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉS EN PÉRIGORD Visite des collèges d’Annesse-et-Beaulieu et du Bugue Le collège « La Roche-Beaulieu » d’Annesse-et-Beaulieu accueille environ 280 élèves. Bernard Cazeau, Président du Conseil général visitait l’établissement le 22 février dernier. Depuis 2003, des travaux ont été réalisés par le Département pour un montant total de près de 1 822 000 € : réalisation d’un plateau sportif, mise en conformité de l’installation électrique, chaufferie et désenfumage des circulations, remplacement d’une partie des menuiseries, aménagement du parking, mise en accessibilité, réfection de l’étanchéité d’une partie des terrasses et façades. Vendredi 1 er mars, c’est au Collège « Leroi-Gourhan » du Bugue que le Président du Conseil général visitait le chantier de rénovation. Cet établissement qui accueille 290 élèves a fait l’objet de travaux lancés en 2000 : de 2000 à 2002, la demi-pension, le préau et le foyer et l’externat. En 2008, le Département a lancé les études pour une seconde partie de travaux. La première phase concerne la construction de 3 logements de fonction. En 2013, est engagée une nouvelle phase portant sur la démolition des anciens logements de fonction, la construction d’un gymnase et d'un atelier pour les agents. Enfin, la restructuration de l'établissement s'achèvera par une dernière phase comprenant la rénovation du rez-de-chaussée du bâtiment d’externat, la création d'espaces d’accompagnement, le traitement des abords, cours et espaces sportifs, l'isolation des façades par l'extérieur. La fin de la restructuration est prévue pour fin 2014. Le montant global des opérations devrait atteindre 4 000 000 €. Gestion raisonnée des bords des routes départementales Depuis plusieurs années, le Conseil général s'est engagé dans une politique environnementale volontariste. Aujourd'hui, cette démarche se poursuit pour l'entretien de ses dépendances vertes routières avec, en action principale, le fauchage raisonné des bords de routes. L’idée est de « faucher autant que nécessaire, mais aussi peu que possible » afin de mieux préserver la biodiversité tout en assurant la sécurité des usagers, la viabilité du patrimoine routier et l’optimisation de nos moyens. En 2012, cette campagne a permis 20 % d’acti - vité de fauchage en moins soit : moins 20 % de consommation de carburant, moins 20 % d’usure de matériel, plus de moyens sur d’autres activités et plus de biodiversité. Pour 2013, il est prévu deux interventions maximum au printemps (fin avril/début mai) avec pour objectif des accotements fauchés, des dégagements de visibilité en carrefour et en virage effectués pour le 14 juillet. Par la suite, à partir du 15 août et jusqu'au 15 mars, il s’agira d’assurer l’entretien des lisières et le suivi du débroussaillage. Travaux au château de Campagne Entré dans le domaine du patrimoine départemental du Conseil général en septembre 2007, le château de Campagne comprend le château proprement dit, les communs, la maison du jardinier, le potager et le parc de 6 hectares. Le 22 février dernier, Bernard Cazeau, Président du Conseil général se rendait sur le site. Les travaux ont débuté en septembre 2011 par la consolidation structurelle du château et se poursuivent par l'aménagement proprement dit jusqu'en juin 2013. Les travaux d'aménagement de la maison du jardinier consistent en la réalisation d'un hangar et de locaux pour les agents du Pôle Paysage et Espaces Verts. Ces travaux sont actuellement à l'étude et leur réalisation est prévue en 2013. Enfin l'aménagement du parc sera réalisé sous la maîtrise d'œuvre du Pôle Paysage et Espaces Verts. Le projet a été validé par l’Architecte des Bâtiments de France en novembre 2012 et devrait être réalisé pour la fin 2013. L'Etat et le Département participent conjointement au financement des travaux de rénovation et d'aménagement du domaine, comprenant le parc et le château. Le montant du programme a été établi à 4 200 000 €. 4
Foire des potiers 2013 Depuis 1977, la commune de Bussière-Badil accueille une Foire des Potiers qui a bâti sa renommée à la fois sur ses choix artistiques et sur son côté convivial. Cette manifestation, liée à une très ancienne tradition locale de fabrication de tuiles, est la plus ancienne de ce type en France. Les céramistes retenus exposent le meilleur de leurs créations : objets utilitaires revisités avec talent, surprenantes pièces uniques, sculptures,… Cette année, du 9 au 12 mai, 44 potiers et céramistes présentent leurs œuvres sous la grande halle de Bussière-Badil. Rencontres avec le potier-céramiste périgourdin Patrick Rollet, projections de courts-métrages, démonstrations de cuisson, animations diverses, … sont au programme. Renseignements : www.foiredespotiers.com Dordogne-Périgord invité d’honneur du salon Mahana de Lyon Du 15 au 17 février 2013, le Comité Départemental du Tourisme de la Dordogne et ses partenaires (Offices de Tourisme locaux, hébergeurs, artisans, producteurs et chefs cuisiniers Logis du Périgord) étaient présents sur un espace de 102 m² au sein du salon Mahana de Lyon pour faire découvrir toutes les richesses et les offres touristiques de notre département. C’était ainsi l’occasion de présenter nos atouts à la fois du côté gastronomique avec foie gras, magrets, biscottes artisanales, noix et produits dérivés (huile, cerneaux, friandises…), mais aussi du côté patrimoine. Invité d’honneur, le Périgord a reçu le prix spécial de la presse. Sur les trois jours du salon, ce sont près de 29 000 personnes qui ont visité les stands. Jappeloup, champion du Périgord ! Conquis, le public périgourdin l’a été à l’occasion de l’avant-première du film Jappeloup le 2 mars dernier. Près de 3000 personnes sur l’ensemble des salles du département ont eu le privilège d’assister à la projection de ce long-métrage soutenu par le Conseil général de la Dordogne. A Bergerac, Guillaume Canet, Marina Hands, Lou de Laâge, les équipes de réalisation et de production, ont échangé avec la salle enthousiaste. Cet investissement réalisé dans le cadre du fonds d’aide à la production cinématographique du Conseil général a porté ses fruits sur le territoire : à l’occasion du tournage, 403 personnes (figurants, techniciens, acteurs) ont été engagées et près de 800 000 € ont été dépensés pour les besoins du film sur le territoire. Outre le volet artistique, le cinéma est, ne nous le cachons pas, un atout économique et de promotion non négligeable à l’heure actuelle. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :