[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
[24] Vivre en Périgord n°37 avr/mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de avr/mai/jun 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'eau, une ressouce à préserver et valoriser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
DOSSIER Connaître et surveiller la ressource La Dordogne bénéficie d’une grande diversité de ressources en eau souterraine et de cours d’eau. Une attention particulière est nécessaire pour préserver ces milieux fragiles. Le Conseil général surveille les niveaux des eaux et mesure leur qualité : le réseau « eaux souterraines » compte 82 points de suivi quantitatif et 45 points de suivi qualitatif répartis sur le territoire, le réseau « rivières » est composé de 27 points de suivi de qualité. C’est le laboratoire départemental qui effectue les mesures qualité L’eau et l’environnement constituent l’un des trois domaines d’activité Eau potable, assainissement, rivières : Service de l’eau : 05 53 06 80 07 - SATESE : 05 53 06 85 60 Espaces naturels, zones humides, éducation à l’environnement : Service environnement : 05 53 06 80 17 majeurs du Laboratoire Départemental d’Analyse et de Recherche (LDAR), rattaché au Conseil général. Le service Eaux et Environnement, orienté sur les problèmes environnementaux et de santé, est spécialisé dans l’analyse physique, chimique et bactériologique de tous types d’eau : eaux naturelles (eaux de baignade, de rivière, de consommation) et eaux résiduaires (rejets industriels ou de station d’épuration). n Gestion des sites et espaces verts départementaux : pôle paysage & espaces verts : 05 53 06 82 70 www.cg24.fr (Servir les citoyens - Environnement/Eau) Le point sur les nappes souterraines Dès octobre, les précipitations ont permis une amorce de recharge qui se poursuit actuellement. Globalement, les niveaux observés fin janvier ne sont pas exceptionnels mais la régularité des précipitations depuis cet automne, permettra une recharge assez précoce des nappes. Dans les nappes libres notamment, les niveaux des eaux sont déjà les plus hauts observés depuis une dizaine d’année et la recharge se poursuit. Elle est précoce également sur les nappes d’accompagnement des rivières (sauf sur la Dordogne aval). Cette recharge des nappes souterraines nous préserve des effets d’une éventuelle sécheresse exceptionnelle en 2013. 18
La gestion environnementale des sites de loisirs Sur les sites départementaux dédiés aux loisirs nature, le Conseil général rend accessibles des espaces naturels de grande qualité. Sur chacun de ces lieux, avec ses caractéristiques propres - La Jemaye et Saint-Estèphe sont des espaces naturels sensibles - il faut concilier la protection des équilibres, qui en font la richesse écologique, et l’accueil de 40 à 45 000 personnes chaque été. Exemple : le lac de Gurson, récemment entré dans le patrimoine départemental. On a d’abord diagnostiqué le dépérissement de la partie boisée et le tassement des sols, victimes de la surfréquentation et du manque d’entretien. Le programme d’aménagement a été conçu avec le souci de faciliter la gestion naturelle du site, sa surveillance et la Concilier tourisme et environnement cohabitation des activités. On a identifié des priorités : réhabilitation de la plage (avec accueil et poste de secours), accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, assainissement. Autres constantes de la réhabilitation et de la gestion des sites : le faible impact environnemental des structures d’accueil, un entretien sans utilisation de produits phytosanitaires avec un recours limité aux engins mécaniques. Sur plusieurs sites, la tâche s’est compliquée avec la prolifération des plantes invasives. Souvent parties des rives de plans d’eau privés où l’on a imprudemment introduit ces variétés inadaptées, elles colonisent ensuite à très grande vitesse les bassins versants. La plante invasive n°1, la jussie, forme de magnifiques tapis fleuris jaunes qui n’incitent pas les riverains à la prudence... Seule parade, l’arrachage manuel mobilise deux agents au printemps sur les sites départementaux. Leurs eaux de baignades sont analysées chaque semaine de juin à septembre, lorsque le réchauffement naturel peut faire remonter les pollutions retenues dans les fonds. Le sable des plages est criblé et rechargé chaque année. En saison, comme en bord de mer, les plages font l’objet d’un nettoyage quotidien. n St-Estèphe Sports et espaces naturels • Les six étangs coordonnés de La Jemaye, site protégé par la forêt de la Double, • le grand étang de Saint- Estèphe réhabilité ces dernières années et primé pour la qualité des équipements de loisirs et de baignade mis à la disposition des personnes handicapées, • la base nautique de Rouffiac, dédiée aux sports, dont les aménagements se poursuivent (centre d’hébergement), • la base nautique de Trémolat (sur la Dordogne), • le lac de Gurson où commence un programme de Rouffiac réhabilitation de trois ans (en cours d’aménagement, ouvert pour la saison 2013), • la retenue de Miallet, espace naturel sensible, créée pour l’alimentation en eau, ouverte à la pêche, à la promenade. Tous ces sites naturels sont aussi des espaces de loisirs où le Département encadre et coordonne des activités ouvertes à tous, avec « l’été actif » notamment. Ouvrir ces sites, tout en les protégeant et en incitant à les respecter, correspond aussi à une volonté pédagogique du Département. À la Jemaye et à Saint-Estèphe, la découverte de l’environnement fait d’ailleurs partie des animations proposées. http://sports.cg24.fr/pleine_nature/les_sites_depa rtementaux/ Les sites (gestion, animations et activités) sont gérés par le « bureau de la coordination des sites » du pôle paysage & espaces verts du Conseil général : 05 53 06 82 70. La Jemaye 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :