[24] Vivre en Périgord n°35 oct/nov 2012
[24] Vivre en Périgord n°35 oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de oct/nov 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : s’il faut réaliser des infrastructures, susciter des projets pour se développer, il faut aussi valoriser ce que l’on a et que nous sommes les seuls à avoir, c'est à dire la Dordogne, et plus particulièrement la Vallée de la Vézère, qui est un lieu capital pour la connaissance de la préhistoire et des origines de l’Homme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Inauguration de la Cité scolaire Bertran-de-Born à Périgueux Après 3 ans de travaux, la restructuration de la cité scolaire Bertran-de-Born a été inaugurée le 6 septembre dernier. Une belle réalisation qui allie le bois, le verre et la pierre. Le montant global de cette opération s’élève à 25,355 M €. Le Conseil général participe en versant à la Région Aquitaine un fonds de concours de 7,3 M € réparti sur 5 exercices budgétaires (1,46 M € en 2012)
BERNARD CAZEAU Président du Conseil général Sénateur de la Dordogne ACTUALITÉS EN PÉRIGORD..p.4 DÉVELOPPER LE PÉRIGORD..p.7 n Routes : les chantiers du Conseil général.p.7 n Le Conseil général entretient son patrimoinep.8 n La géothermie pour innover..p.10 DOSSIER...p.11 n Lascaux – Exposition internationale, un projet exceptionnel LE PÉRIGORD EN PRATIQUE..p.19 n Découvrez le nouveau site internet du Départementp.19 LE PÉRIGORD SOLIDAIRE...p.20 n Maintenir et attirer les médecins et professionnels de santé.p.20 ÉDITORIAL « Notre planète vit actuellement un tournant majeur de sa longue histoire. Tournant démographique d’abord : nous serons 9 milliards sur terre au milieu de ce siècle. Tournant écologique ensuite, sans que l’on sache encore mesurer précisément l’ampleur du réchauffement climatique. Tournant économique enfin, à travers la mondialisation des échanges commerciaux et le renchérissement des matières premières. Tous ces enjeux cruciaux – interdépendants – nous obligent, citoyens, associations, acteurs économiques, collectivités locales, États, à inventer de nouvelles solutions pour préserver notre patrimoine et notre environnement, tout en œuvrant pour le développement économique. L’équation est complexe, mais ce numéro de Vivre en Périgord démontre, à travers plusieurs exemples d’actions et de projets lancés dans notre département, que des pistes existent pour la résoudre. Un devoir : préserver Au début de l’année, le Conseil général lançait la Conférence départementale des Énergies. L’idée de cette démarche participative qui doit aboutir en 2013 est simple : il s’agit de « mettre sur la table » idées et expériences afin de définir comment soutenir concrètement, et rapidement, la reconversion énergétique. L’impératif écologique doit de toute évidence se traduire par la généralisation de nouvelles habitudes. Le rappel des dispositifs existants pour la collecte des déchets professionnels en est une illustration. Préserver l’environnement, c’est aussi protéger les sites remarquables, naturels ou historiques. C’est ce à quoi s’attache le Département. Ainsi la sanctuarisation de la colline de Lascaux, site emblématique du patrimoine mondial, prend-elle forme. Une volonté : transmettre Parallèlement, les projets que j’ai initiés visant à promouvoir la Préhistoire, qui font l’objet de notre dossier, répondent à une double nécessité : asseoir la renommée de la Dordogne, référence mondiale en la matière, et développer sa vocation touristique. Il s’agit, aussi, de léguer aux prochaines générations un héritage culturel unique, un repère identitaire fort. Au moment où le monde s’uniformise, il importe que nos enfants sachent quelles sont leurs racines, mais aussi qu’ils aient les clés pour en décrypter la complexité. Un crédo : innover Le soutien à la créativité et l’innovation est essentiel à mes yeux. La technologie de fabrication des fac-similés pariétaux utilisée par les AFSP *, est une belle illustration de la spécificité de nos savoir-faire. Autre exemple développé dans ce magazine, celui de la géothermie, ressource d’avenir qui a conduit plusieurs entrepreneurs du département à se regrouper pour en assurer la promotion. Dans tous les domaines, la Dordogne a des atouts. Et elle le montre ! En juillet dernier, l’UNESCO a attribué le label de « réserve de biosphère » au bassin de la rivière Dordogne. Une nouvelle preuve de la compatibilité entre protection de l’environnement, activités humaines et développement économique. * AFSP : Ateliers des Fac-Similés du Périgord. » SOMMAIRE PLANÈTE PÉRIGORD...p.22 n Conférence départementale des énergies : terre de solutions.p.22 n Déchets professionnels : faire encore mieuxp.23 EXPRESSION EN PÉRIGORD.p.24 n Groupes politiques du Conseil général AU RYTHME DU PÉRIGORD...p.25 n Le BBD rejoint l’élite du basket français...p.25 n Le Trélissac FC au plus haut niveau amateur.p.25 n Cueillez les émotions des jardins éphémères...p.26 n Winshluss « l’explorateur ».p.27 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :