[24] Vivre en Périgord n°23 jan/fev 2010
[24] Vivre en Périgord n°23 jan/fev 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de jan/fev 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de la Dordogne

  • Format : (211 x 298) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : un dossier sur l'économie et l'emploi en Dordogne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUALITÉ EN PÉRIGORD 4 D epuis Restauration des peintures de Lascaux II le 16 novembre dernier, les travaux de restauration de Lascaux II sont en cours de réalisation. Ils concernent le fond de la paroi sur la totalité de la salle des Taureaux et du Diverticule Axial. C’est Monique Peytral (aux côtés de Bernard Cazeau sur notre photo) qui contrôle la restauration des peintures et le rendu de la paroi. Le travail est exécuté par le personnel (plasticiens) de l’Atelier des Fac-Similés du Périgord et Alain Dalis assure la mission d’assistance générale sur la rénovation des parois et des fresques. n L’accueil familial des adultes : plus qu’un savoir faire, un métier L a solidarité avec les personnes les plus fragiles est une mission prioritaire du Conseil général. Il s’agit de permettre à chaque personne handicapée ou âgée de bénéficier d’une prise en charge et d’un accueil de qualité. A ce titre, l’accueil familial est une réponse adaptée à bon nombre de personnes dépendantes. Plus de 200 personnes en Dordogne exercent ce métier, encore trop méconnu, d’accueillant familial pour personnes âgées ou handicapées. Pour mieux découvrir ce métier qui allie qualités humaines et professionnalisme, cinq soirées décentralisées d’information se dérouleront à compter de janvier 2010.• 27 janvier de18 h – 20 h à Périgueux (Théâtre de l’Odyssée - Salle Grassé)• 17 février à Verteillac (salle polyvalente)• 24 mars à Brantôme (salle de réunion du CIAS)• 14 avril à Sarlat (Centre culturel)• 26 mai à Bergerac (salle de l’Orangerie) n La nouvelle tribune de Trélissac Le 5 décembre dernier, les gradins flambant neufs du stade de Trélissac ont été inaugurés par Rama Yade, Secrétaire d’État chargée du sports aux côtés de Francis Colbac, maire de Trélissac et viceprésident du Conseil général chargé du sport, Bernard Cazeau, Président du Conseil général et Alain Rousset, Président du Conseil régional. Cet investissement de plus de 2,2 millions d’euros a bénéficié d’une aide de 700 000 € du Département. n
Magnifique brigand ! 8,5 millions de téléspectateurs, c’est le très respectable score réalisé par les deux films de télévision « Cartouche, le brigand magnifique », programmés par France 2 quelques jours avant Noël. Le film poursuivra son parcours sur les écrans belges et suisses puis par les ventes DVD. Pour le sérieux magazine Télérama : « Etonnamment versé dans la diatribe prérévolutionnaire, le Cartouche d’Henri Helman, campé avec aisance par un Frédéric Diefenthal noble et mutin, a fait sienne la future devise des sans-culottes : « La liberté ou la mort ! ». » Au-delà de l’interprétation, resteront de cette belle aventure télévisuelle, de magnifiques images des sites Périgourdins et Aquitains. Avec la diffusion de Cartouche fin 2009, le Conseil général de la Dordogne tire un bilan très positif du fonds de soutien à la production audiovisuelle qu’il a mis en place en 2008. Grâce aux éléments financiers fournis par les maisons de production, le Département peut avancer des chiffres encourageants : pour 195 000 € investis dans le cinéma en 2009, on enregistre plus d’un million d’euros de retombées économiques directes (hébergement, restauration, décors, transports, techniciens, comédiens). Depuis le début du mois de janvier, Djamshed Usmonov, deux fois sélectionné à Cannes, tourne en Dordogne le « Roman de ma femme » (notre photo) avec Léa Seydoux et Olivier Gourmet. Dans les prochaines semaines, « Huit fois debout » de Xabi Molia avec Denis Podalydès, et qui a valu un prix d’interprétation au festival international de Tokyo à Julie Gayet, sera diffusé en salles. n À table ! Le journaliste Jacques Teyssier vient de publier chez Glénat « …à table chez les Périgordins ». Aujourd’hui, l’auteur qui fait référence dans les milieux culinaires les plus courus de l’hexagone a décidé de se « mettre au vert » pour sa « quasi retraite » à Sarliac. Du Périgord, on connaît des ouvrages variés relatifs à la cuisine. Ils sont parfois colorés de belles images ou plus souvent académiques. Le travail de Jacques Teyssier est différent : il a réussi l’audacieux pari de regrouper « la fine fleur » de la gastronomie contemporaine de la Dordogne. Loin de La Mazille, on voit aujourd’hui qu’un viticulteur n’est pas forcément un homme et que la personne qui cuisine le civet de canard aux poireaux n’est pas forcément une femme. Si la même Mazille est considérée comme le Brillat Savarin du Périgord, le livre de Jacques Teyssier mérite aussi une reconnaissance. Cette reconnaissance doit être partagée : on imagine pas aujourd’hui d’ouvrages sur l’art culinaire sans illustration photographique. Ses dernières ont l’immense avantage dans la littérature gastronomique d’être des « remueuses de papilles ». Il faut donc saluer le superbe travail du « A table photographe Hervé Amiard, co-auteur chez les Périgordins », de « à table… chez les Périgordins ». n éditions Glénat, 19 euros Voyage pédagogique à Auschwitz Comme chaque année, début novembre 2009, un voyage pédagogique était organisé à Auschwitz avec des jeunes scolaires. Dépôt de la gerbe au monument, par Betty Wieder accompagnée de Jean Fourloubey, Maire de Villamblard et Vice-Président du Conseil général. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :