VoX n°5 jun/jui/aoû 2013
VoX n°5 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : voxlemag.wordpress.com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les netocrates.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
CHRONIQUE La le liberté wd'réseau social et la vie privée
CHRONIQUE La liberté, le réseau social et la vie privée la vie privée u Facebook est sans doute une invention qui marquera le XXIe siècle, que l’on soit pour ou contre, c’est indéniable. La liberté, le réseau social et Vous connaissez tous, sans doute, les problèmes engendrés pour la vie privée, nous n’allons donc pas les rappeler. Mais une nouvelle tendance facebookienne – permettez le néologisme – tend à augmenter l’exposition tout public de la vie privée des membres et des non-membres. Peut être avez vous entendu parler de la mode des pages spotted ? Importé des États-Unis, et inspiré de Gossip girl (ne demandez pas si c’est le livre ou la série télévisée, parce que de notre côté on s’en tamponne le coquillard avec de la soie dentelée du Chili), le concept est de créer une page Facebook publique pour un lieu – établissement scolaire ou universitaire, lieu de travail, fast food, ligne de métro et de bus – permettant de retrouver le nom d’une personne sur qui vous avez flashé. Une sorte de crieur de rue en moins romantique. L’envoi d’un message privé au gestionnaire de la page, et votre message sera anonymement publié. Lorsque ce sujet a été soumis à la rédaction de VoX, la division régnait. Certains ni voyaient qu’un élément mineur dont le risque pour la vie privée était limité par rapport au reste de Facebook – les naïfs rêveurs, et je dis ça plus volontiers que je j’étais plutôt dans ce camp. Les autres, plus désabusés, voyaient déjà les possibles dérives de ce système – la suite leur donnera raison. Le sujet une fois validé, je me mets à écrire le papier. Ne trouvant toujours pas d’accroche sur le sujet, je décide donc de regarder une fois de plus Fear and loathing in Las Vegas (Las Vegas parano) ce qui me motive pour enfiler mes bottes de journaliste gonzo. Le choix étant fait, je choisis aléatoirement des pages spotted – qui sont publiques, et donc accessibles sans compte Facebook – Vo,44 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :