VoX n°5 jun/jui/aoû 2013
VoX n°5 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : voxlemag.wordpress.com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les netocrates.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
CHRONIQUE Les netocrates  : le grand péril
CHRONIQUE Les netocrates  : le grand péril Les netocrates  : le grand péril u « Je suis Netocrate », « la Netocratie va renverser le capitalisme », « les Hacktivistes sont des Netocrates », « la Netocratie va rendre possible une nouvelle démocratie », « Bienvenue à la Netocracy » Voilà le genre de phrase que l’on peut lire ou entendre de temps à autre dans les médias, plus particulièrement sur le Net dans la blogosphère ou au travers des médias alternatifs. L’idée de netocratie devient peu à peu une sorte d’étendard sous lequel on croit pouvoir placer les hacktivistes, les super geeks qui maîtrisent le web, et tous ceux et celles qui changeront le monde en quelque chose de meilleur via les nouvelles technologies de communication. Bien qu’il soit tout à fait louable que des gens cherchent à se reconnaitre entre eux dans une lutte contre les injustices et les différentes dérives de notre monde actuel, ce drapeau qu’ils tendent bien haut, ce « vive la netocratie », « vive la nouvelle élite anti-capitaliste », cette « démocratie 2.0 » ou « 3.0 » ou « 13.0 » tant qu’on y est, est peut-être le prélude d’un grand péril, le péril de nos futures sociétés. Car l’idée de la Netocratie telle qu’elle apparaît de plus en plus dans les médias prend ses ressorts sur le socle d’une profonde méprise. Certes, la Netocratie est l’émergence dominante du nouveau paradigme informationnaliste qui se met en place ; certes cette netocratie, dans son principe même, mettra fin au capitalisme (ou en tout cas prendra le dessus sur lui). Mais non, disons-le tout de suite, la netocratie n’est pas le socle d’une démocratie plus saine ; non, la netocratie ne s’incarne pas dans l’hacktivisme actuel, bien au contraire. La netocratie repose sur la loi de la jungle, la loi du plus fort ; le plus fort étant celui qui a accès à l’information et qui se l’approprie ou la manipule pour maintenir le faible, le consumtariat, dans sa cellule capitonnée qu’est la consommation. 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :