VoX n°1 avr/mai 2012
VoX n°1 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de avr/mai 2012

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : voxlemag.wordpress.com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Anonymous... qui sont-ils ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VoX « Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres » Étienne de La Boétie, Discours sur la servitude volontaire Anonymous est une idée. Anonymous est une nouvelle forme de militantisme pacifique qui a vu le jour voilà déjà plusieurs années. Anonymous lutte pour la sauvegarde et la restauration d’un droit fondamental  : la liberté de penser et de s’exprimer. Ils militent contre les lois liberticides, les dictatures et la scientologie. Ce sont des hommes, femmes, croyants, athées, de tous âges, de toutes origines et de toutes sensibilités politiques. Hacktivistes et philanthropes, il sont une diversité réunie autour d’une idée fondamentale  : La liberté d’expression. Dans cette même aspiration, nous vous présentons le premier magazine francophone sur Anonymous. Depuis plusieurs mois, il y a un véritable engouement médiatique autour de leurs actions. Mais trop souvent, les propos et les opérations d’Anonymous sont déformés, mal compris ou exagérés par la presse. Anonymous ne s’attaque pas aux médias, ainsi ils leur laisseront dire ce qu’ils veulent. En revanche, Anonymous a un droit de réponse. C’est dans ce but que nous proposons le projet VoX  : nous prendrons le temps de vous expliquer ce qu'ils sont, mais surtout ce qu'ils ne sont pas. VoX reflète ce fabuleux mouvement  : pas de hiérarchie, pas de représentant officiel, uniquement des gens responsables. VoX est un prétexte pour une réflexion commune et nous vous invitons à y prendre part. Anonymous est tout le monde et personne, ce magazine est à tout le monde et à personne. Ce magazine n’est pas affilié à Anonymous, ce n’est pas le magazine d’Anonymous mais un magazine sur Anonymous, ne l'oubliez pas ! #VoxAnonymous Origine… Vox a déjà une longue histoire, bien que ce soit son premier numéro. VoX était, à son origine, « Vox- Anonymous », un mag fait par des anons comme des non-anons, traitant d’Anonymous, tentant de faire entendre ces différentes voix. Il n’était pas question ni dans VoxAnonymous, ni dans ce présent VoX de devenir le magazine d’Anonymous, ni d’être un média officiel traitant du sujet. Nous souhaitons parler, en toute modestie, de notre point de vue sur Anonymous. Cela ne concerne que nous et non pas l'ensemble de la communauté. Nous souhaitons ouvrir les réflexions plus loin qu’elles n’ont pu être traitées dans les interviews collectives ou les reportages menés à la va-vite par des journalistes peu scrupuleux. « Don’t hate the media. Become the media » "Ne haïssez pas les médias. Devenez le média" VoxAnonymous est mort un mois après sa création malgré un départ fulgurant  : en trois heures, sur IRC, l’équipe était quasi-formée, les articles décidés pour la majorité, le titre voté. À la manière des anons, toute idée a été discutée, votée puis concrétisée. Les auteurs, parfois multiples sur un même article, ont collaboré à vitesse grand V  : tout était écrit en trois semaines. Les graphistes, brillants, avaient presque concrétisé le mag en son entier. Mais il aura suffi d'un événement regrettable pour renverser la tendance. Soit. Malgré la destruction du site, du forum, des mails, nous avons survécu et perpétué notre projet. Ainsi, les articles sont les mêmes que ceux d’origine de VoxAnonymous, car les auteurs ont suivi et donné leur accord à leur publication pour VoX, et uniquement VoX. Soyez libres, soyez ouverts, soyez critiques. Bonne lecture ! 2
VoX n°1 < Anonymous  : Qui sont-ils > 4 < L’absence de chef >16 < Acta >20 < Grèce >30 < L’anonymat >34 40 Special thanks à Alki, a celle qui me donne faim à chaque fois que je la vois, à l’animateur du fofo mort (oh grand fofo), à tous ceux qui m’ont corrigé, merci à celle qui rajoutait des virgules, à mon stagiaire, merci aux fleurs et aux papillons, merci aux chats, aux astres de plumes, au bocal à bacon bancal et tous ceux qui ont subi mes tests 3 sadiques, merci aux anons, merci aux invisibles érudits. Bisous sincères, Dop’.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :