Vibration Clandestine n°37 aoû/sep/oct 2015
Vibration Clandestine n°37 aoû/sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de aoû/sep/oct 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : les Ogres de Barback.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
I AUBENAS/ARDÈCHE TERRY BOZZIO CULTE RIVIERE NOIRE WORLD S.PRI NOIR I SALLELERF1 IJ RN (IT FRANÇOIS ROLLIN HUMOUR BOJAN Z & JULIEN LOURAU JAll Scene municipale 4 bd Gambetta 04 75 89 02 09 www.sallelebournot.fr RAP Stoul Depuis son plus jeune âge, Stoul arpente les expositions et les ateliers d’art avec sa mère. Au début elle tâtonne et passe d’une technique à l’autre, mais au collège déjà, elle sait qu’elle veut être artiste peintre. C’est à l’école Boulle que sa fibre artistique s’affirme et se confirme grâce à des cours de dessin à l’école Duperré. Elle commence la peinture au début des années 2000 avec des portraits de chats se prenant pour des humains. Puis le temps passant, une part de féminité apparait dans ses œuvres en même temps que dans sa propre vie. Son intérêt pour la mode, l’art nouveau, les mangas, la culture underground… ont influencé et influencent toujours ses créations. Évoluant dans un monde 100% féminin et féministe, Stoul s’essaye parfois à la création de personnages masculins, mais ils ressemblent souvent à ses personnages féminins. Les hommes, quand elle doit en dessiner, c’est sous forme d’animaux qu’elle les représente. S’inscrivant dans le mouvement Street art, Stoul peint un univers peuplé de femmes hybrides, des femmes chats qui évoluent dans un monde rempli de motifs. Depuis ses débuts, Stoul a beaucoup évolué tant dans sa vie personnelle que dans son art, comme en témoignent ses peintures aux personnages très girly, vintage, avec des camaïeux de couleurs qui ont désormais des formes plus aiguisées presque abstraites. Flashez pour tout lire Photo : Stoul www.stoul.com
Ludovic Baron EUGENE DELACROIX LUDOVIC BARON THÉODORE GÉRICAULT L U DO V I C BARON Ludovic Baron est un jeune artiste passionné par la photo et la création d’images. Depuis son enfance, il possède une imagination et une créativité débordantes. Raconter des histoires et les illustrer en bande dessinée a été l’un de ses passe-temps au collège. Déjà très doué à cet âge, il se fait remarquer par sa bibliothécaire qui décide de photocopier ses dessins et de les proposer à l’emprunt. À l’âge de 16 ans, il réalise son premier film qui nécessitera un an de travail entre casting, tournage et montage. Une année de travail qui lui a permis de déterminer sa carrière : l’image. En 2007, il reçoit le prix du meilleur réalisateur jeune espoir pour son film Perfect. Un court métrage façon film d’horreur où une jeune femme se réveille attachée sur une chaise face à un artiste qui la dessine. Elle ne sait pas comment elle est arrivée là, ni ce qui l’attend. En 2013, après s’être formé à l’art de la photo, Ludovic Baron collabore avec l’UNICEF en faveur des enfants du Darfour. Il crée alors Un ange s’évade qui sera la première œuvre de sa collection Mystérieux. Ludovic Baron crée des paradoxes assumés au sein de ses Flashez pour tout lire 11 œuvres mélangeant onirisme et réalisme, emprunts au cinéma et aux mythes modernes. Pour concevoir ses œuvres, Ludovic Baron a besoin de 8 étapes : l’inspiration, le croquis, le casting, le footing des décors, la mise en place de l’équipe artistique, le footing photo en studio, la post production et enfin l’impression. Ludovic Baron devient l’un des artistes contemporains les plus prometteurs. Il expose d’ailleurs ses œuvres en octobre au Musée d’Orsay à Paris et en 2017 au Grand Palais de Paris. Photos : Ludovic Baron www.ludovicbaron.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :