Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
Ce mois-ci bons plats minitel et dînettes sauce Minitel. Les célibataires le savent bien. Certains soirs de disette, seul le bras armé d'un minitel et d'un téléphone peut pallier l'absence d'une mère ou d'un(e) ami(e)-cordon bleu. Ce soir là, esseulé et le ventre aussi creux qu'un pneu vide, j'étais comme tous les affamés de la ville ; désemparé devant l'écran monolithique de mon minitel. De la pizza-scooter au menu trois étoiles, ballade télématique dans la restauration à domicile : la restaumatique. >TOUT D'ABORD SE RENSEIGNER. Le 36-15 Info- Paris est le serveur d'infos sur l'actualité et les services à Paris. Armé de sa Tour Eiffel en forme de "A", il s'excuse des erreurs, promet d'y remédier et donne la liste des restaurateurs à domicile. L'intégrale de la junk-food cyclo-portée défile alors sous mes yeux. Four Star Pizza, Hollywood Canteen, Allô Miss Pizza, Slice Pizza NYc Style, tout le monde est là et promet en moins d'une heure du piment et du croustillant. Une Pepperoni soutenue d'un brownie me coûtera moins de100 fr. ; quant au "Hamburger Marilyn" d'Hollywood Canteen, il ne passera pas par mon estomac. La maison ne livre pas dans le 11ème. Heureusement, les plats asiatiques ont le bras long. Matsurishi Service me propose l'excellence de la cuisine japonaise livrée sur tout Paris en 45mn. Au menu, sushis, sashimis, saumons grillés, curry au boeuf et pour les gourmets-flambeurs, la Roll's du boeuf émincé pour 2 personnes avec réchaud et marmite fournis (400 fr.). Le traiteur chinois Ly Weng n'est pas en reste avec accras, samousa (25 fr.), porc au caramel et poulet au curry (37 fr.), mais la cuisine chinoise me fatigue. De Choisy à Belleville, de 11h à 23h, je ne connais qu'elle et ses petites sauces piquantes en berlingot souple. Pour le dépaysement Fakhr El Dine, traiteur libanais, propose un Foul Moudamas (hors d'oeuvre chaud, 32 fr.), suivi d'un Chiche Taouck (grillade 80 fr.) ou, pour les ventres extensibles, d'un Me complet (15 plats 460 fr.). Le traiteur indien Kanaka Saba Pa ne propose que son niii*go de téléphone, et le, rôt roq _Coiet assure r ses poulets 98 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 entiers rôtis à la flamme en 45 mn. Mais la vraie surprise du 36-15 Info Paris vient du besogneux traiteur Coup de faim, qui prétend livrer sa salade parisienne (48 fr.), son pavé de rascasse au safran (91 fr.) ou sa blanquette de veau à l'ancienne (80 fr.) chaque soir de 19h à 3h du matin. Enfin un ami des noctambules ! Le 36-15 Jacques Hesse n'a pas les mêmes valeurs. Jacques, qui n'est pas le frère d'Herman (grand écrivain suisse), propose une gamme de repas livrés à domicile, avec plats frais servis en conditionnement individuel et une carte renouvelée chaque jour. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jacques Hesse sait recevoir. Ou plutôt arriver les mains pleines ! Repu d'avance, je réajuste mon col de chemise, hésite entre un foie gras frais de canard (90 fr.) et un saumon fumé norvégien (85 fr.), une truite de mer à l'oseille (95 fr.) et un mijoté de boeuf au basilic (85 fr.), et pense arroser le tout d'une bouteille de St Nicolas de Bourgueil (90 fr.). C'est bien normal. Une seule chose m'intrigue. Vais-je être livré par coursier en gants blancs ou par Jacques Hesse lui-même dans sa combinaison pailletée de majordome ? >ET SI LE PLUS SIMPLE consistait à me faire livrer de quoi "popoter" sereinement chez moi ? Quelques courses, un panier de victuailles et me voila au fourneau, dûment sanglé dans mon tablier. Justement le 36-15 Teleinarket prortletin service de livraisonscourses àdoaicile ja.,upir o 0 de onne famille. Débonnaire, le serveur m'a p t en t u du 5lle(ourez NO R(1I III groupe Galeries Lafayette et Monoprix. C'est chouette. Mais bon, j'ai faim ! Et puis rapidement est exigé le code client obligatoire qu'on n'obtient que plus tard, après réception du catalogue de 150 pages et ses 2400 produits. Dépité, je téléphone et commande un catalogue. A recevoir en fin de semaine. Ce soir, mon frigo restera vide. >HEUREUSEMENT au fond du placard, derrière le sel Cérébos et les produits vaisselle se cache une boîte de raviolis Buitoni. Une main sur le clavier, l'autre sur la boîte de conserve, je tape 36-15 Stilton !. Au programme, des produits, des idées recettes pour chaque jour de la semaine et une radio-tomate à gagner ! Je n'ai pas gagné de radio-tomate, ce qui entre nous me rend fou... Je note la recette du jour : l'escalope à la mozzarella. Malheureusement, ma boîte de raviolis ne contient que des raviolis, sans escalope ni mozzarella. >RESTE LA DERNIÈRE des solutions : une bonne boisson chaude et puis au lit. L'inventaire des préparations solubles est rapide : un fond de cacao dans orle` boîte jaune, un vieux sachet de café Legal et dans son emballag To7rfaçorCrtfres-. tin ignoble bouillon Knorr. nana permet (ie I par Olivier Malnuit siroter son chocolat en s'instruisant. A défaut de découvrir une méthode révolutionnaire pour préparer ma boisson, j'apprends tout ce qu'il faut savoir sur l'ami "Y'a bon" ; le tirailleur sénégalais qui ornait les boîtes de cacao avant d'être remplacé par un visuel moins colonialiste. On m'informe que la formule est hautement énergétique et cela tombe plutôt bien ; je commençais à faiblir. Le 36-15 Legal et ses longs graphismes inutiles me coûte 2,19 fr./mn. Je n'y apprends rien de vraiment bouleversant sinon que l'on peut gagner une Citroën AX trophée Legal. Terrifié à l'idée de rouler dans un pot de yaourt sponsorisé, je fonce sur le 36-15 Knorr, guère plus généreux. On y propose une recette d'andouillette au vin blanc, un livre de cuisine à commander, et un jeu format bouillon de migraine dans lequel je ne sais même pas ce qu'on gagne. Zombie, livide, les yeux "brûlés" par l'écran, je claque le boîtier du minitel comme le capot d'une voiture en panne. Dehors une nuit sans lune déshabille la rue. A l'angle, la lumière d'un étal. Ouf !!! L'épicerie Sidi Brahim est encore ouverte.< rTELEP.I.ARHE1
Nwermumarmenue't_-_- —r 0 Bouge etenez-moi ou je dors avec t• Nouvelle coupe confort. eeCoo e



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100