Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
Nouveaux métiers Monteur virtuel Il aurait pu ranger les bobines ou porter les cafés. Ou pire, chanter dans un Sitcom. Il a preferé monter des images en virtuel. Virtuose ! Guillaume Kosmowski Qu'est-ce qu'un monteur en virtuel ? >Je suis monteur sur une régie de montage virtuel. C'est-à-dire sur une machine qui permet de dématérialiser le film, en le rendant numérique. Et donc ultra-rapide car il n'y a plus ici de rapport entre l'occupation de l'espace et le temps. Cela permet de faire des choses, que l'on ne peut faire en vidéo ou en cinéma qu'au prix de manipulations complexes. Virtuel ça veut dire rapide donc ? >Oui. Je ne travaille pas sur les images mais seulement sur les informations des images. Le film est digitalisé et du fait qu'il est rendu immatériel, il ne s'agit plus que d'une information circulant sur un circuit imprimé. Il n'y a plus de support matériel, comme une cassette vidéo ou une bande de celluloïd. Virtuel c'est sans support. On n'a plus besoin de manipuler une matière physique. Qu'est-ce que le montage virtuel a apporté ? >A la base, un énorme gain de temps. Ensuite une très grande liberté. Par exemple pour la pub, on peut faire plein de versions d'un montage, modifier en direct avec le client. C'est un domaine dans lequel il est vital de pouvoir réagir rapidement à la demande. Sur quel type de machines ces systèmes fonctionnent-ils ? >Sur des Macintosh puissants, capables de digitaliser le son et l'image de façon correcte. Le système, sur lequel je monte et qui est le plus répandu, se nomme Avid. Tu es informaticien ou monteur ? >Un des grands dangers du montage virtuel c'est de tomber petit à petit dans une logique d'informaticien. Les ordinateurs ne sont que des machines sur lesquelles on apprend, comme sur n'importe quelles machines. Comme on 86 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 apprend l'écriture. L'écriture cinématographique également. Sur les systèmes de montage traditionnels, sur une BVE par exemple, on est esclave de la bande magnétique. En virtuel très rapidement, on peut oublier la machine. Ne plus se concentrer que sur les images. C'est le meilleur système de montage qui existe. Il faut encore quelques développements, mais c'est clair. Avec le virtuel, la technique se met vraiment au service du montage, du monteur, du film et du réalisateur. Pas l'inverse. Les montages sont plus finis sur Avid ? >On va effectivement plus loin dans toutes les possibilités. On s'aperçoit rapidement que ça va bien plus vite d'essayer un plan plutôt que de discuter de la possibilité de l'essayer. Est-ce qu'il y a des problèmes liés à l'utilisation du virtuel ? >Souvent, on travaille en off-line, car les systèmes broadcast ne sont pas encore suffisamment souples et puissants pour être utilisés. Dans la pub, où au final on a besoin d'effets très pointus, Avid montre ses limites et on est obligé d'être off-line. Cela veut dire qu'il y a une étape supplémentaire après le montage. Il faut refaire le montage à l'identique sur une autre régie, mais cette opération est presque tout le temps automatisée, et ne pose donc pas de problème au monteur. Quand on travaille en multiimage et avec certains effets en broadcast, l'Avid peut être très lent, et dans ce cas là on préfère travailler avec des régies traditionnelles. Les systèmes virtuels sont utilisés pour quels types de produits ? >Tout passe par l'Avid pratiquement. Le cinéma s'y est mis depuis déjà quelques temps. Georges Lucas s'était fait créer spécifiquement un système de montage virtuel pour La Guerre des Etoiles. Il a aligné des magnétoscopes VHS, afin qu'il y en ait toujours un qui soit calé au bon endroit, quand on avait besoin d'une scène. Attantis a été monté sur Avid, par exemple. Mais, c'est sûr qu'il y aura toujours quelques allumés qui voudront monter sur les systèmes traditionnels... Pour la télé c'est l'outil idéal. Gain de temps, sou- plesse d'utilisation : tu vas monter un sujet et le diffuser directement depuis le disque à l'antenne. D'ici quelques années, le problème du stockage ne se posera même plus. Ce qui reste, c'est le principe. Et le principe est mille fois plus pratique que les anciens systèmes cinéma ou vidéo. Et les avantages des systèmes traditionnels, le contact avec la pellicule ? >Le contact avec la pellicule, c'est du temps perdu. Un métier terrible dans le cinéma c'est celui d'assistant-monteur. Ils passent au moins cinq ans de leur vie à ranger des bobines. Et c'est vraiment tout ce qu'ils font. Ils vont être broyés par ce système d'attente, alors que l'Avid permet à n'importe qui de se lancer directement. Il y a une nouvelle génération de monteurs et de réalisateurs qui va naître, des enfants qui ont dix ans aujourd'hui et qui commencent à faire des petites choses sur Macintosh. Donc dans dix ans, on verra arriver des gens qui auront commencé extrêmement jeune. Des Mozart de l'audiovisuel... Grâce aux ordinateurs. Pour les monteurs qui veulent se lancer aujourd'hui, le virtuel est la seule voie à suivre. Il y a pas mal de centres de formation qui se sont montés : l'AFPA, le CFT Gobelins, 11115, Tu montes quoi là ? >"Pourvu que ça dure" de Jean-Yves Lafesse.
>interactif abonnez-vous ! offre spéciale de lancement pour ne rien rater de la révolution technologique en bénéficiant du luxe incroyable d'un magazine livré chaque mois jusqu'à votre porte. abonnement 6 numéros fr nui ! Je soutiens ce nouveau magazine ! Je m'abonne à univers >interactif pour 1 an au tarif préférenciel de 175 fr. (étranger 235 fr.) au lieu de 210 frn.1 Nom : Prénom : Date de naissance :.../.../Adresse : Code Postal : Ville : Pays. Je paye par : chèque bancaire ou postal (j mandat postal (obligatoire pour l'étranger) cade bancaireeiiiii Hill I l I I iimexpirefin : Date.../.../1995 Signature : Je désire une facture. Coupon à renvoyer à : Abonnement Univers >interactif, Service abonnement : 36, rue de Picpus- 75012 Paris T : 40 02 03 70 L



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100