Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Le Slacker I par Guillaume Wolf 82 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 Comment survivre à l'âge de l'information ? Juste une attitude et un peu de techno ! Les yeux rivés sur l'écran de la télévision, j'observe les mouvements gracieux de Cindy Crawford, personnifiant un chef d'entreprise le temps d'une pub de shampoing. Avec l'agilité d'un chat, elle passe des coups de fils importants, distribue des mémos à ses assistants -des hommes- et s'envole en hélicoptère. C'était donc ça l'entreprise ! Cet endroit mythique où seul une poignée de créatures pouvait s'introduire, cet antre secrète que je ne connaissais qu'à travers l'imaginaire télévisuel. Un lieu dont j'étais banni. Un bac+2 et quelques stages de photocopieuse n'autorisent aucun accès prioritaire à ce Parthénon réservé à l'élite. Autrefois, mon diplôme et une coupe de cheveux proprette auraient suffi, mais dans le labyrinthe complexe d'une société recentrée sur les services, j'étais terriblement démuni. Plongé dans l'âge de l'information, je me noyais, en parfait décalage avec l'époque. Cette situation méritait un traitement de choc. Puisqu'il faut parfois se sacrifier, j'abandonnais mon projet de vacances ensoleillées afin de m'acheter un ordinateur. Nomadisme, connexion, convivialité sont les maîtres-mots d'aujourd'hui, je me suis donc tourné vers un Powerbook, le portable Apple doté d'une carte fax-modem, auquel j'ai ajouté une petite imprimante à jet d'encre. Le marché de l'occasion m'a permis d'obtenir du bon matériel fiable, et le tout pour moins de 10 000 francs. Les dés étaient lancés. N'ayant aucune connaissance en informatique, les premiers temps furent un peu durs. Bien que la machine se révélait très facile d'utilisation, je n'avais pas les réflexes ni la culture des pros : sauvegarder tout travail important sur des disquettes séparées, découvrir le sens du mot "bug", ou assimiler dans une phrase courante : "la machine a planté". Mais en découvrant
petit à petit les mécanismes propres à la bête, j'étais enfin prêt. L'amélioration des contacts Le language Post-Script permet de faire de très beaux logos, et ce fut un jeu d'enfant de créer un papier à en tête de la plus belle facture (grâce à l'aide d'un ami graphiste). Chaque demande, chaque contact est imprimé directement sur l'imprimante et rend crédible la moindre de mes requêtes. Oh surprise, on fait soudain plus attention à moi lorsque mes notes sont lues sur un papier "qui fait sérieux". Le faxmodem, lui aussi, joue son rôle à merveille. Une personne, à qui je demandais une documentation et un échantillon de produit, me lança cette phrase tragicomique et soupçonneuse : "J'imagine que vous avez un fax à votre bureau, pouvez-vous me confirmer votre demande ? -Bien sûr..." Constat fascinant : la forme dans le monde de la téléprésence compte plus que le fond. Même si l'on vit dans une chambre de bonne délabrée, que l'absence de douche se fait cruellement ressentir, un simple fax et un beau papier à en tête permettent d'ouvrir des portes, jusque-là restées closes. Oublier son nom Autre source de fascination : l'obsession de l'entité au détriment de l'individu. "L'union fait la force", ce dicton se• confirme incroyablement à chaque appel téléphonique : "C'est de la part de qui ?... de quelle société ?..." Si la seule réponse qu'on peut fournir tient dans un petit : "Aucune société, je suis un particulier", il est alors impossible de franchir le barrage des secrétaires. D'où la ruse de l'association loi 1901, qui renforce son image à peu de frais par le fameux duo : papier à en tête/fax. Lorsque la standardiste méfiante se trouve face à "Mr. Cibaire" de chez "Spiral", elle se méfie déjà beaucoup moins ; ça fait sérieux. Une nouvelle approche Un des obstacles majeurs, qui frappe les demandeurs d'emplois à la recherche d'un travail intéressant tient justement au fait qu'ils sont demandeurs. Ils demandent qu'on leur donne un travail, et par les temps qui courent, les "décideurs" n'ont absolument pas le temps de les recevoir et d'examiner leur cas. D'où le drame : on ne peut même pas rencontrer un interlocuteur. L'astuce, qui consiste à transformer cette situation de demande en proposition, inverse la balance et fonctionne fort bien. Le truc : un modem, une ligne téléphonique et du temps libre... Les banques de données Le gros problème des gens coincés dans un travail c'est l'absence de temps libre. Ils n'ont plus le temps de rien faire et surtout pas de se tenir au courant des innombrables nouveautés, qui inondent chaque jour leur terrain d'activité. Et le temps, c'est justement ce dont je dispose le plus, un temps que je peux consacrer à cette denrée rare : l'information. Aujourd'hui, il y a tant de découvertes scientifiques, de nouveautés technologiques qui surgissent dans tous les domaines qu'on a calculé qu'il faudrait douze heures par jour à un individu pour les décrypter toutes. De l'or au bout de mon modem. Une fois plongé dans l'Internet (avec l'Internet Yellow Pages sous la main) je peux récupérer des milliers de pages d'informations brutes, les décrypter et les reformater, précisément pour ceux qui en ont besoin. L'hameçon J'appelle le décideur, que j'ai ciblé sur un créneau précis. Je traverse le barrage des standardistes grâce à un "De la part de Mr. Cibaire du Collectif Spiral. -C'est à quel sujet ? -J'ai des informations fraîches sur le domaine qui touche votre entreprise et qui pourrait vous intéresser. -Par courrier ? - Impossible, le compte rendu est assemblé sous la forme d'une présentation multimédia", (grâce à des logiciels comme Apple Media Tool Kit ou Director). Et hop, me voilà en rendez-vous avec un dirigeant pressé. L'écran en couleur de mon Powerbook s'anime, une douce musique envahit la pièce, mes informations sont de première qualité. Résultat : mon interlocuteur est impressionné. Vais-je enfin obtenir une place dans sa société ? Peutêtre pas immédiatement, mais j'ai au moins réussi à rencontrer la bonne personne. Grâce à ce type d'approche, j'ai quitté l'âge préhistorique duC.V. J'ai pu développer un savoir faire informatique précieux. J'ai pu étendre mes connaissances et créer des contacts. Un problème pourtant En apprenant au fil des jours les techniques pour survivre dans un monde dominé par l'information, j'ai certes acquis une autonomie bénéfique. La voix stridente du manager du Mc Do qui me permet de payer mon loyer n'a plus la même puissance dominatrice, je sais que d'ici quelques temps j'évoluerai dans d'autres pâturages... Et pourtant, un doute envahit mon esprit. Ai-je vraiment envie d'intégrer une structure avec des horaires réguliers, de me conformer à un esprit d'entreprise ? Accroché par l'hyper-accélération apportée par mon ordinateur, je réalise que le mouvement et la vitesse de traitement des données sont comme des drogues. Le disque dur étend clairement devant moi tout mes projets en cours, les faxs arrivent à la chaîne et je découvre que la bonne information, bien présentée au bon moment, peut se vendre chère et m'apporter bien plus qu'un simple salaire. Je suis devenu un villageois global, un data-commando. J'éteins la télé et je laisse Cindy Crawford seule, mimer avec frivolité la vie d'entreprise : un nouveau monde vient de s'ouvrir à moi.< De la cryogénie à l'entomologie en passant par la viticulture, les ressources d'Internet sont quasiment inépuisables. Quelle que soit votre activité, la toile mondiale vous permettra toujours de lutter contre l'inertie. Vous pourrez par exemple vous tenir au courant des dernières découvertes scientifiques au jour le jour (http://sga.ex.ac.uk/aip/index.htini), consulter les offres ope 2). IPP• d'emploi (http://musie.phlab.missouti edu:80/pub/jobs) et les disponibilités de postes dans un établissement particulier. Une fois connecté, tout est possible ! 1.1,e'4 77. 2'‘ NIVERSITY OF MISSOURI IMPLOYMENT OPPORTUNITIES -•111211:1111111"- >interactif n°2 Avril/Mai 1995 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100