Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
•,.„,, le Prof Il.1\au pas perdu son temps. Fort unis en branle tout ce qu'il avait det relations, usant d'arguments les autres, allantrn'e'me jusqu'à Maresca, il avait réussi à convaincre l'que, dans cet accident, c'étaient les avaient tous les torts et, quelques mois devait obtenir pour Lucrezia un tieclornmagement comme on n'en avait jamais vu pour un accident de ee genre. Indemnité que M. Maresca s'offrir• que, une fois n'est pas coutume, il tint autant de prudence que d'honnêteté. Entre-temps, avait dû être abordée la queatioa,d » remplacement du pauvre Antonio. Après ce guide lait un délai de décence, le Professeur avait convoqué ! cet effet l'assemblée des copropriétaires. Il est à rune quer qu'au cours de cette réunion, pas un nui « n'affleura l'idée que pût être remis en question de Lucrezia. Mais alors quoi ? Lui adj& tant ? Encore fallait-il qu'elle l'agréât. — Avec son caractère ! dit Mme Et où le loger ? Cela aussi, c'était défi — A moins qu'elle ne l'épouse, dit 66 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 finit ■, 11 1. ṟia. Posinn-nt. i u remue qui a dila sa Lucreée, elle déclara que, depuis le temps qu'elle la maison, elle avait pu prendre l'exacte à effectuer et qu'elle se sentait travail l'assumer à elle seule, le double salaire étant ment maintenu. Bien que ce dernier bout de F.Iiraçe ria été articulé assez vite, comme une incidente qui allait de soi. il provoqua dans l'assistance un début de moutonnement. Lucrezia en eut l'air si étonnée que personne n'osa insister. Déjà, d'ailleurs, dans la foulée, elle avait poursuivi en énonçant que, pour l'entretien du jardin, dont était chargé jusque-là Antonio, il fallait engager un jardinier, à raison de quatre heures par *Maine, le jardin, vu son exiguïté, n'en demandant pas plus et jardinier auquel elle aurait recours pour les éventuels travaux de force. Dans le même mouvement, le tohueturefust approuvé et voté. C'est de justesse que UL Belcompagno réussit à accrocher encore un ament aux termes duquel, pour ces travaux de force, supplémentaires seraient à la charge de a. en triste d'avoir à ajouter qu'une fois passé le délai
Les supports du livre mutent. Après le papier, c'est au tour de l'outil informatique de prendre le relais pour contenir et produire l'écrit. Les écrivains y trouvent leur compte et le disent. >"LE VERBE est intimement potentiel. C'est en cela qu'il est Dieu" Sous-Commission chargée du Dossier 17 du Collège de Pataphysique. Curieusement, alors que l'ère "post- Gutenberg" n'en finit pas de se faire annoncer, le monde continue d'obéir à la vision qu'en eut Mallarmé au tournant du siècle : il semble plus que jamais fait pour aboutir à un Livre. Pas une approche de la littérature électronique ou interactive ne peut ainsi se passer de citer en préliminaire l'Aleph, l'idée, chère à Jorge Luis Borges, d'un point de l'espace donnant accès à tous les autres points, une Bibliothèque des bibliothèques, sorte de coeur du labyrinthe, où convergerait tout ce qui a été dit, écrit, pensé et tout ce qui attend de l'être. L'ordinateur, sa mémoire vive (hardware), sa recherche de la Combinatoire ultime (software), sa possibilité d'échanges (sur l'Internet) se propose aujourd'hui de prendre en quelque sorte le relais dans cette recherche du Mot, du Verbe, de l'Aleph. Bizarrerie de l'histoire du langage, le grand Armageddon électronique, venu pour détruire toute pensée et transformer l'écriture en chose du passé, n'est pas forcément celui que l'on croit. Ceux qui ont la chance de maîtriser les expériences récentes autour de l'Hypertexte et de connaître les rêves théoriques de Pythagore, Leibniz, Borges, Queneau, Perec, ou Derrida savent que la culture de l'écrit n'est pas brutalement poignardée dans le dos par le traitement de texte. La bibliothèque d'Alexandrie ne continue pas sa terrifiante combustion dans la Silicon Valley. Il y a convergence : l'avant-garde littéraire et l'électronique se retrouvent unies au dessus d'un Abîme, celui du langage. Certes, l'information prolifère dangereusement, les millions de disques durs de l'univers se chargent de la faire exploser en direct et la rendent chaque jour moins humaine. Mais l'information évaporée, le projet du Livre ("Non pas un livre, mais Le Livre"), la quête de l'Aleph reste. >LES NOUVEAUX CHEMINS sont multiples : du "Livre dont vous êtes le héros", au texte électronique avec images et sons, en passant par la poésie combinatoire, ou par la littérature potentielle fondée par Queneau. De l'hyperfiction, où l'on interagit avec des choix d'orientations de l'intrigue, aux Muds et Moos, sortes d'espaces virtuels en mode texte à multiples auteurs, véritable mondes parallèles romanesques élaborés en temps réel sur l'internet. Le point commun à toutes les formes de cette nouvelle culture est la capacité à s'auto-générer au delà d'une parole figée, qui ferait autorité une fois pour toutes. Comme l'ont dit -encore eux- bien avant tout le monde, les membres du collège de pataphysique : "Au temps des créations créées, qui furent les oeuvres littéraires que nous connaissons, devrait succéder l'ère des créations créantes, susceptibles de se développer à partir d'elles-mêmes et au delà d'elles-mêmes, d'une manière à la fois prévisible et inépuisablement imprévue". Cette remarque, qui peut s'appliquer à la musique (voir les D.Js, qui "mixent" les disques et n'écoutent pas, à proprement parler, la musique mais agissent toujours dessus), suggère plusieurs implications immédiates, que chacun poursuivra avec ses outils de réflexion personnels (n'est-ce pas le but ?) : a) l'Auteur disparaîtrait au profit d'une multiplicité de "lecteurs-auteurs", qui réactualiseraient le texte à tout instant, aboutissant aux racines d'une sorte de cousine écrite de la "tradition orale", baptisable "tradition électronique"... Mais une telle culture attend encore sa Grande Oeuvre interactive, comparable à ce que furent l'Iliade, l'Odyssée, ou le Talniud, oeuvres à auteurs multiples. b) II n'y a plus d'autorité de la Parole, mais une sorte d'immersion en elle. Ulysse se lit avec un Joyce-tick.. Il n'y a plus un monde commun, réel ou imaginaire, mais une génération spontanée d'univers subjectifs... pour faire quoi ? c) Le "plaisir du texte" n'a plus rien à voir avec la lecture ni avec l'écriture. Il est une forme active des deux, qui se rapproche plus du jeu que de la recherche de la vérité. Mais, dirait encore Borges, si une phrase devait un jour résumer le monde serait-elle faite d'autre chose que des lettres de l'alphabet ? Voire : un génie (à venir) du Livre électronique devrait alors repartir du Clavier d'ordinateur pour reconstituer un langage. La contraction des expressions en smilies, ou émotikons, serait dans ce cas le début d'une combinatoire toute neuve où sentiments, images, lettres, chiffres, et paroles serviraient à construire une nouvelle bibliothèque de Babel. Qui sera le Dante de l'Emotikon ? Adviendra-t-il seulement ? On peut l'espérer. Comme Queneau espérait le poème parmi les Mille Milliards. Mais n'a pas vécu assez longtemps. Ce qui sera peut-être notre vrai problème avec la Vérité digitale : elle est mouvante et nous sommes mortels.< Le livre électronique balbutie encore. Et souffre un peu. Le lecteur de livre électronique de Sony n'a pas connu auprès du public un succès retentissant. Il constitue une bonne solution à un problème particulier (Sony l'a rebaptisé English Teacher) mais ne fonctionne pas comme remplaçant du livre papier. Trop volumineux, pas assez attrayant... En tout cas un échec commercial. Le CD-Rom est une alternative au papier qui, elle, connaît un engouement du public sans cesse croissant. Les ordinateurs de toutes marques sont maintenant vendu avec lecteur CD-Rom en standard. L'expansion est très rapide. On peut estimer le nombre de lecteurs dédiés aux loisirs en France à près de 100000 unités. Il n'y en avait que 60000 à NoëlLes titres disponibles n'ont pas pour vocation première de remplacer le roman. Mais les encyclopédies sur CD-Rom, pour ne citer qu'elles, sont un réel progrès. L'image et le son viennent renforcer le texte, le tout dans un volume physique nettement plus pratique que les 35 volumes d'une version papier. Ces produits sont souvent d'excellente qualité, Encarta 95 de Microsoft en étant un parfait exemple. Le monde de l'édition traditionnelle a compris depuis longtemps la mutation en cours. Le 15ème Salon du Livre qui se tiendra du 17 au 22 Mars à la Porte de Versailles accueillera un espace multimédia. Nous y serons présents. >interactif n°2 Avril/Mai 1995 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100