Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
I n eractif Chaque mois, les acteurs de l'interactivité ont la parole. Quelle proportion de la population active travaillera à domicile ? >Daniel E-11-ighoffer Président d'Eurotechnopolis Institut. Il convient d'abord de s'entendre sur le terme "travailler à domicile", puisque ce terme regroupe des millions de femmes au foyer, des millions de gens, qui ne sont pas forcément des actifs salariés, mais qui travaillent régulièrement à domicile, à l'exemple de nombreuses professions libérales et d'artisans ou de nombreuses personnes en semi-activité, à la retraite, etc... De plus, si on veut bien admettre que se former, étudier, entre aussi dans cette catégorie, 49% de la population française sont alors concernés par votre question, selon le résultat d'une étude qu'Eurotechnopolis a commandée à l'IFOP en 1992. Toujours selon cette enquête, si on applique la notion à l'ensemble des activités "hors travail professionnel", telles que s'occuper d'une association, la proportion est de 24%. D'autres enquêtes, qui s'intéressent aux formes de travail plus traditionnelles, concluent que plus 32 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 d'une personne sur trois travaillent hors de leur entreprise. Ainsi, l'étude de l'IFOP montre que 31% de la population française utilisent leur domicile pour y travailler de façon au moins occasionnelle. Ils y passent en moyenne 6h30 par semaine : c'est à dire l'équivalent d'une journée de travail ! Il convient d'être prudent sur l'interprétation de tels chiffres. Leur analyse montre avant tout que la rupture entre vie privée et vie professionnelle est consommée. Dans la tranche la plus active, les 25-49 ans, près d'un français sur deux travaille aujourd'hui à son domicile pour des raisons professionnelles. Mais si on s'habitue à considérer le domicile comme une extension de son bureau, il est vrai aussi que, selon un sondage de l'INSEE de 1987, 43% des cadres reconnaissaient régler des problèmes personnels depuis leur lieu de travail. Une autre étude, plus récente, d'INTECO conclut que 4,8 millions de personnes travaillent à domicile, dont 40% durant plus de la moitié de la semaine. En 1992, l'IFOP indiquait pour sa part que 35% de la population travaillaient à domicile au minimun trois jours par semaine. Cette rupture des temps et des L'interactivité est-elle un savoir ? >Jean-Pol Directeur adjoint aux programmes de La Cinquième. Evidemment. Comment ne pas penser que l'interactivité ne passe pas par une question de connaissance, par une "culture de l'intelligence", en fait par une multitude de processus qui aboutissent, en les accumulant, au savoir ? L'interactivité, dont on dispose aujourd'hui et que l'on nous propose pour demain, va constituer l'un des éléments essentiels de la connaissance. Les différents procédés qui sont à notre portée : CD-Rom, réseaux, Internet etc., vont devenir l'essentiel de ce qui constituera notre acquis culturel. G u9uen espaces de travail démontre surtout une adaptation discrète mais régulière de notre société aux transformations du travail moderne. Transformations bien évidemment favorisées par la diffusion des technologies de l'information dans les foyers et par une attitude différente vis à vis du présentéisme. Mais les mutations en cours bouleversent nos repères habituels. On peut se demander si cette question "du travail à domicile" ne risque pas d'apparaître rapidement réductrice. Le succès des outils nomades, de la bureautique personnelle (environ 20% de taux d'équipement dans les foyers) notamment auprès des jeunes, qui prennent l'habitude de les utiliserhabitude qu'ils conserveront sans doute durant leur vie professionnelle-, ainsi que le développement fulgurant des connexions sur les lignes de la "sono mondiale" favorisent les applications du bureau virtuel. Elles feront de nous de véritables "networkers", des nomades électroniques ! La spécialisation des espaces de travail risque fort de s'en trouver définitivement remis en question.< Il s'agit d'un enjeu immense qui doit profiter à tous et éviter l'exclusion : il ne faut pas que ces méthodes modernes d'acquisition soient freinées pour des raisons financières collectives ou individuelles. La création de la Cinquième répond à mon avis à toutes ces attentes. L'hertzien est ouvert à tous publics pourvu que ceux, qui sont en charge de déléguer une part du budget de la nation pour son fonctionnement, ne restent pas insensibles aux évolutions inéluctables de l'interactivité du savoir.<
moded Elernploih Qu'est-ce qui ne sera jamais digitalisé ? Y a-t-il plusieurs interactivités ? >Pierre Lév,ppe Responsable des programmes Imagina. Il y a un peu moins de 3000 ans, Pythagore, le premier des philosophes, disait déjà que "tout est nombre". Pour lui, le nombre est à la fois la matière et le modèle du monde. Pour Pythagore, donc, tout serait numérisable, puisque tout est "nombre". Pour ma part, je pense que l'ordre du numérique ne peut saisir que ce qui lui est proportionné, à savoir le quantifiable. Mais il reste tout le reste... Il y a plus de choses dans le monde que ne peuvent en Cyberphilosophe de langue française. Son dernier livre, L'intelligence collective, pour une anthropologie du cyberspace vous attend dans toutes les bonnes librairies. (La Découverte). Quand la plupart des communications passeront par le cyberspace, le terme interactif n'aura plus aucun intérêt, parce qu'il ne permettra plus de faire de différence. Tout sera interactif ! D'où la nécessité de distinguer. L'appropriation m'autorise à personnaliser et à réutiliser le message reçu. La réciprocité permet la communication dans tous les sens. La navigation interrompt et réoriente le flux informationnel en temps réel. La virtualité calcule le message en fonction d'une matrice numérique et des données que je fournis au système. L'immersion plonge l'image du participant dans le message. La téléprésence fait que mon corps est ici et là-bas. L'intelligence collective nous fait tous participer a l'oeuvre commune. Amusez-vous maintenant à croiser tous ces axes d'interactivité dans une matrice à sept dimensions et à y placer vos passe-temps favoris : téléphone, jeux-video, W3, conférences électroniques, etc. C'est tout de même plus varié que la distinction binaire : interactif/passif ! < uéou contenir les nombres, telles que les "formes", ou encore les "essences" comme disent les philophoses. L'âme, par exemple, qui est l'essence de l'homme, est une forme pure, absolument nonquantifiable. L'amour et la joie, le bonheur indicible, la peine déchirante ne peuvent pas non plus se laisser numériser, car on ne peut numériser que ce qui est déjà nombre, et ce qui compte, comme en musique, c'est ce qui est entre les nombres.< Quel est le premier geste d'un créateur de jeux-vidéo en se levant le matin ? > 1-3 0- rick Doker Game boy. Tout d'abord le premier plaisir de la journée, une Marlboro médium et un Coca. J'allume mon PC pour une petite séance de System Shock, l'un des meilleurs jeux du moment et passe quelques coups de fil. Tout en écoutant Mediative Land, groupe de musique expérimentale, je me défoule avec Toshinden sur ma console PSX. Un grand moment de bonheur. Je m'habille, règle quelques détails sur mon DX33 et choisis un livre pour la route. En général, un ouvrage de Spinrad ou Philip K. Dick. La musique industrielle du groupe "Coil" dans les oreilles, je m'engouffre dans le métro, direction Amazing Studios, la société pour laquelle je travaille. Au programme, la création d'un CD-Rom sur PC baptisé Heart of Darkness. Dans le fond, c'est un réveil comme les autres...< >interactif n°2 Avril/Mai 1995 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100