Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
Univers Interactif n°2 avr/mai 1995
  • Prix facial : 35 F

  • Parution : n°2 de avr/mai 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 86,9 Mo

  • Dans ce numéro : vers un monde sans papier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
1 t 1 I 1 I 1 1 I l% i k 1 I 6 pages régulières, à l'usage de ceux qui pensent clair, jouent franco et s'énervent vite. Les vendeurs sont Imbuvables par Paul Mathias lis vous mentent, ils vous méprisent, ils sont arrogants et peut-être en voie d'extinction... Qui ? Les présentateurs télé ? Non ! Les vendeurs d'informatique. "Les revendeurs d'informatique sont DES VOYOUS". Nulle diffamation : ce sont eux qui le disent. N'osez pas, en effet, faire savoir à l'un d'entre eux que vous avez, par acquis de conscience, consulté tel ou tel de ses confrères, histoire de comparer les prix ou de prendre plusieurs avis sur un produit donné ; c'est un voyou, c'est un fait établi. Et si par mégarde, vous avez contacté des entreprises de vente par correspondance, sachez que leurs produits sont strictement imaginaires, ou qu'au mieux vous n'y pouvez obtenir que les plus anciennes versions de tout ce qui se vend dans l'univers informatique. Écoutez donc votre revendeur, faites-lui confiance, et entretenez vos désirs avec l'aide salutaire de son Savoir. Quel que soit le "matériel" sur lequel vous avez jeté votre dévolu, votre revendeur vous en fera "le meilleur prix", et n'en écoutez nul autre, parce que sous prétexte de vous vendre quelque chose d'homologué, son matériel de provenance non-identifiable "fera chuinter votre port ADB". — Un port ? répondrez-vous, mais quel port ?... Votre compte est bon. Si avec l'achat du clavier ergonomique, vous ne songez pas à augmenter votre RAM, c'est le conflit d'INITs garanti, pour ne pas dire que votre "esse-cé-esse-hi" risquera de courtcircuiter votre NuBus, et très probablement provoquera des "mutations du système" 26 >interactif n°2 Avril/Mai 1995 dont vos applications ne sortiront pas indemnes. Augmentez donc votre mémoire et ne vous fiez pas à la concurrence, car elle a la fâcheuse habitude de vendre des barrettes à deux broches au lieu des huit broches réglementaires. — Je peux bien sûr les monter moimême dans mon appareil... ?, demanderezvous timidement, ce qui aura pour effet de susciter la compassion du vendeur et de faire naître sur ses lèvres un sourire hésitant entre l'ironie condescendante, l'exaspération du maître devant le cancre irrécupérable, et l'assurance de la vertu affrontant le vice. — Bien sûr, mais vous risquez de briser votre canon à électrons, et de toutes les façons nous ne pouvons pas garantir le fonctionnement... alors nous préférons monter nousmêmes... — Le "service" est payant... ? — Vous payez bien pour faire remplacer vos bougies ! Soumis et obéissant, un peu craintif aussi, car en froissant le grand diable, il pourrait soudain ne plus vous faire "à-vous-tout-seul" ce prix dont vous parliez tout à l'heure (et d'ailleurs, il a l'air tellement sympa, le bougre...), vous vous pliez à la nécessité, et laissez à l'homme votre appareil en vous disant que les mystères d'Éleusis, autrefois, ou ceux de l'incarnation, aujourd'hui encore, sont au regard de la Grande Transcendance Informatique de vagues plaisanteries de potache. Or, il n'est pas sûr qu'en vous délestant de quelques "bons d'entretien", et en récupérant votre "matériel" quelques jours plus tard (quelques semaines ? il y a pénurie en ce moment sur les cartesmères...), vous réussissiez à faire fonctionner comme vous l'espériez votre ordinateur. Le "chirurgien" aura pu oublier de connecter tel ou tel câble dans le ventre IL FAUT SE MEFIER de lui comme de ses désirs IL N'EST PAS SUR qu'en vous délestant de quelques "bons d'entretien", et en récupérant votre "matériel" quelques jours plus tard vous réussissiez à faire fonctionner votre ordinateur. de la petite bête (n'abusez pas du mot, surtout si vous possédez du "matériel d'entrée de gamme"), ou de replacer un fusible, et si vous avez le malheur de faire une réclamation, ce sera à coup sûr que
votre câblage électrique est mal fait (chez vous, pas dans la machine) ou que votre système d'exploitation est mal installé. Brièvement, si vous cherchez à vous procurer un peu de "hardware" ou de "software" (sans poser trop de questions, car on est indisposé d'avoir à répondre à des néophytes quand on est un gourou du kilo-octet), vous avez le grand tort de ne pas mettre votre machine au rebut et de ne pas vous procurer le dernier né de la gamme, sur lequel votre revendeur fait justement une promotion "limitée dans le temps", "jusqu'à épuisement des stocks", et tout à fait "exceptionnelle". Votre tort aussi sans doute, c'est de n'avoir pas à diriger la NASA, mais seulement à écrire des rapports ou un livre, des lettres ou un article de journal. A coup sûr, à moins que vous ne soyez du sérail, vous êtes un(e) intellectuel(le) ou un(e) professionnel(le), vous n'y comprenez rien, et ne souhaitez d'ailleurs rien y comprendre, pourvu que ça marche bien — et c'est parfaitement légitime. Cela suffit à convaincre la profession que vous êtes une poire, et d'autant meilleure que vous vous laisserez doucettement croquer par une logique commerciale dont les ressorts vous échappent du tout au tout. >Or, pour peu que vous ouvriez votre machine, avec prudence et précaution, VOUS VOUS RENDREZ COMPTE QUE VOUS N'AVEZ QU'ASSEZ RAREMENT BESOIN DES TALENTS D'UN TECHNICIEN DE HAUT NIVEAU, d'autant plus que contrairement aux automobiles, les ordinateurs ne sont guère salissants. Osez donc y regarder à deux fois, osez vous approprier vos instruments de travail. En face de vous, dans une boutique, vous je mens comme je respire ! n'avez jamais qu'un "commercial". Formé à la vente, il est aussi compétent en tapisserie orientale, en maroquinerie asiatique, en fruits et légumes, qu'en Macintosh ou processeur Intel. Sans doute a-t-il reçu une formation de dernière heure, car après tout il est plastique et "versatile", comme disent les anglo-saxons. Mais justement : ce n'est pas un technicien, et son souci n'est que commercial. Il faut se méfier de lui comme de ses désirs, savoir ce qu'on veut et pourquoi on le veut. A partir de ce moment là, on ne peut plus rien acquérir que de bon, et qui plus est en faire son affaire. Comparez, tirez profit de la variété du marché. Un commercial, c'est-à-dire un prestataire de services, ne vous rend jamais service, il vous le vend. Mais vous, vous lui rendez service, parce que vous le faites vivre. N'oubliez jamais que vous êtes, sur le marché, le seul véritable décideur. Et il n'est nul besoin d'être savant ou technicien pour le faire ; il suffit d'un peu de bon sens, de connaître ses besoins, ou même ses envies, et d'avoir clairement présente à l'esprit l'idée qu'on peut être au moins aussi "fort(e)" que l'homme ou la femme qu'on a en face de soi. La suffisance et la cuistrerie en moins. mathias@enstbretagne.fr >interactif n°2 Avril/Mai 1995 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 1Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 2 avr/mai 1995 Page 100