Univers Interactif n°11 jui/aoû 1996
Univers Interactif n°11 jui/aoû 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°11 de jui/aoû 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,5 Mo

  • Dans ce numéro : pourquoi nous avons tant de mal à grandir, le Monde des Semi-Adultes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
>Justement, cela soulève la question de la convivialité grandissante des interfaces : bientôt les utilisateurs sauront comment trouver les réponses aussi vite que vous ? S'il n'y avait qu'une seule marque de machines ou de logiciels, on ferait faillite. Heureusement pour nous, il y a des centaines de constructeurs et des milliers de développeurs. Les possibilités de cafouillages sont sans limites. Par exemple : si votre Compaq, marchant sous IBM OS/2, ne reconnaît pas votre modem Phillips lors de la connexion à Compuserve via Netscape, a quelle société vous adressez-vous ? Celui qui a déjà eu ce genre de problème sait que les fabriquants, les développeurs ou les providers vous renvoient ad nauseam vers les autres marques. Face à la multitude des variables, on aura toujours besoin d'une catégorie intermédiaire qui centralise l'information. >Quels-sont les autres pièges qui guettent les jeunes créateurs d'entreprise en France ? Une erreur courante est de croire 56 >interactif n°11 Eté 1996 qu'on peut gagner de l'argent tout de suite. Il faut prévoir deux années de sacrifice avant de réaliser du profit. En ce moment il existe une hypocrisie terrible de la part des banques et du gouvernement. Avant de pouvoir même espérer obtenir un financement pour la création d'une entreprise, les banques exigent de vous un minimum de trois années fructueuses. Si vous pouvez assurer trois bonnes années, il y de fortes chances pour que vous n'ayez plus besoin de la banque. Pareil pour cette histoire de subventions gouvernementales pour les chômeurs créateurs d'entreprise, c'est du pipeau. On ne vous file les 36000 fr. que d'une part si l'on juge votre idée bonne, et d'autre part si une banque accepte de vous apporter son soutien à même hauteur que l'Etat. Bien sûr, les banques ne marchent pas, ou alors vous devez placer en caution une énorme somme chez eux sur un compte bloqué. Si on a cette somme, on n'a pas besoin de la banque... Delmar Service Informatique : http://ourworld.compuserve.com/homepag es/delmar_si >DES GARÇONS PRÉSENTABLES. - Emmanuel de Gouvello (25 ans) & Ghislain Sommervogel (24 ans) Pour un franc, ils ont repris Info-Clip, une société de création multimédia qui affichait des pertes de 400 000 fr. D'après leurs résultats, ils devraient réaliser plus de 2 millions de francs de chiffre d'affaires cette année. "Il ne faut surtout pas être informaticien pour faire du multimédia", déclare Emmanuel de Gouvello, très sûr de lui. A le voir, il est de la génération de ces businessmen qui ont flairé qu'il y avait un coup à faire dans le multimédia, y compris pour les non-technos. Depuis le "hype" intensif des médias autour du Net, les novices débarquent en trombe pour prospecter l'Eldorado du Net et du CD-ROM. On a l'impression qu'il suffit d'être à la page et d'arborer le look Wired : costard, GSM et laptop. Businessis business pour Emmanuel et Sylvain:
"La seule compétence requise est de "Depuis la 2ème année à HEC, on s'est dit qu'on monterait quelque chose ensemble. On a étudié de nombreuses possibilités, y compris la vente de pizzas". Aujourd'hui ils ont choisi le multimédia, mais leurs talents commerciaux leur permettraient de vendre tout aussi bien de l'immobilier dans une zone a avalanches. Nous avons donc passé en revue avec ces "jeunes cadres dynamiques" les musts à connaître avant de se lancer dans le "biznezz" de l'interactivité. Avec ou sans expérience préalable. >Quelles-sont les techniques de base pour se vendre comme un Dieu lorsqu'on est un beginner ? GS : Il est crucial d'avoir une plaquette pour bien montrer qui vous êtes en 30 secondes. Autrement, c'est un manque de professionnalisme qui peut vous coûter cher. Au début, on a commis l'erreur : pour se vendre, on présentait simplement aux clients des projets qu'on avait réalisés pour d'autres sociétés. Par contre, on n'avait pas de quoi présenter notre propre société. On s'est vite rendu compte que nos rendez-vous avec les clients n'étaient pas aussi percutants qu'ils auraient dû l'être. Le client a besoin d'être rassuré : c'est bien de pouvoir laisser un document afin que le client puisse se souvenir de vous. Il faut toujours avoir l'air professionnel, même si on habite encore chez ses parents et qu'on réalise les projets dans sa chambre. >A qui faut-il proposer ses services ? GS : Quand on est une petite boîte, c'est très difficile de gagner la confiance des grandes entreprises, qui ont besoin d'être constamment rassurées sur votre stabilité financière. C'est mieux d'aller démarcher d'autres PME qui connaissent déjà les problèmes des petites entreprises dynamiques (en plus, les PME sont souvent plus à la page en termes de multimédia). Avec une PME vous pourrez décrocher jusqu'à 50000 fr., et ensuite vous serez mieux placé pour aller proposer un contrat de 150 000 fr. à une savoir lire. J'étais nul en maths,, mais j'ai potasse quelques manuels Mac et PC chez moi, et aujourd'hui me voilà Docteur ès Interrupt Request". grande entreprise. Il faut juste éviter de chercher trop gros pour commencer. Aussi, très important : ne pas vendre ses services trop bon marché, ça fait pas pro. >Le genre de projets qu'on peut facilement réaliser pour se lancer ? GS : Pour créer son entreprise, il n'est pas nécessaire d'avoir fait 5 ans d'informatique. Il faut passer environ 4 mois pour apprendre Macromedia Director. La première réalisation la plus facile à proposer aux entreprises est de faire leur catalogue ou leur plaquette sur CD-ROM. D'ailleurs, avec certaines compagnies ça marche très bien simplement en scannant leur plaquette papier et en y ajoutant quelques sons et quelques animations. Par exemple, si c'est pour un catalogue de matériel de bureau, voilà un profil envisageable : vous cliquez sur des photos, vous avez les spécifications, le prix, et le bon de commande peut être envoyé à la société directement via Internet. C'est vite fait et les entreprises n'en demandent pas plus. >Un dernier conseil pour nos futurs jeunes entrepreneurs ? EdG : I l faut se lancer, on apprend pas à monter une entreprise dans des cours ou dans des bouquins, ni même en travaillant en entreprise. L'URSSAF, j'ai appris ce que c'était la première fois que j'y suis allé. Un conseil aux jeunes : si vous avez une idée, réalisez-la parce que personne d'autre ne le fera jamais. Il faut juste prendre quelques précautions : ne JAMAIS donner de caution personnelle pour quoi que ce soit. Il faut aussi savoir garder une certaine distance, rester petit et ne pas avoir la grosse tête. Sinon, vous serez trop déçu en cas d'échec. Mais rassurez-vous : même si ça ne marche pas, c'est pas grave, parce que d'avoir monté sa propre boîte, ça fait super sur un CV. >interactif n°11 Eté 1996 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 1Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 100