Univers Interactif n°11 jui/aoû 1996
Univers Interactif n°11 jui/aoû 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°11 de jui/aoû 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 77,5 Mo

  • Dans ce numéro : pourquoi nous avons tant de mal à grandir, le Monde des Semi-Adultes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
La croissance des échanges commerciaux sur Internet permet aux firmes et aux individus d'échapper à la fiscalité et pourrait donner naissance à une économie parallèle totalement hors de contrôle. pouvoirs des Etats. Ces Etats-Nations, construits autour de l'idée de maîtrise d'un territoire et de la population qui se trouve dessus, ont bien du mal avec des activités qui, à contrario, ne connaissent pas les frontières. Certes, ils s'adaptent. Mais ce faisant, leur marge de manoeuvre se réduit. Déjà, e F e $ r e fr, les réseaux leur enlèvent quelques recettes fiscales. IBM connecte 355 000 terminaux à son réseau VNET. L'un de ses sousensembles, PROFS, lui permet d'économiser 7,5 millions d'enveloppes, et autant de timbres... En France, la 48 >interactif n°11 Eté 1996 perte annuelle de la poste, du fait de l'existence des réseaux et de la télécopie, est estimée à 3 milliards de francs. D'autres ressources fiscales ne sont plus au rendez-vous, comme les communications téléphoniques régionales ou internationales, facturées au tarif local lorsqu'elles prennent le chemin des e- mails. Une goutte d'eau, dans l'océan des bénéfices attendus grâce aux futures autoroutes de l'information ? Peut-être, mais en attendant les réseaux "conduisent à achever la mondialisation des marchés de services, pour lesquels n'existent plus ni frontières... ni réglementations.", peut-on lire dans la revue Crédit Lyonnais International de novembre 1995. >ALORS, heureux les financiers ? Oui, enfin libres. Tel Madsen Pirie, directeur de l'Institut Adam Smith, un organisme de recherche britannique, qui prévoit des vacances pour Etats surmenés : "Le commerce online va compliquer encore plus l'activité économique hors du contrôle des gouvernementsC..). Le gouvernement va devoir limiter ses ambitions." La croissance des échanges commerciaux sur Internet permet aux firmes et aux individus d'échapper à la fiscalité et pourrait donner naissance à une économie parallèle totalement hors de contrôle. Les gens, qui chargent des
programmes de Philadelphie à partir de Paris ou des livres à Madrid à partir de Manille, font de l'import-export sans payer de droits de douane ou de taxes. Les objets, les transactions se dématérialisent. Aujourd'hui, bien des entreprises nationales gagnent à délocaliser tout ou partie de leurs activités. Depuis plusieurs années par exemple, dans le secteur de l'édition, des manuscrits littéraires, des traités de jurisprudence ou des annuaires sont saisis dans des pays du tiers-monde par une main-d'œuvre sous-payée qui écrit en français sans savoir pourtant le lire ou le parler. Dans un autre domaine, la compagnie aérienne Swissair a transféré en 1991 la comptabilité de ses services à Bombay (Inde) afin de rentabiliser sa productivité. Thierry Breton, directeur de la stratégie chez Bull, chargé par le gouvernement français d'effectuer une étude sur les perspectives des téléservices (1), estime à plus de 4 millions les emplois qui pourraient être délocalisés d'ici 2005. Il prévoit aussi que cette perte sera compensée Fiar les emplois créés en France du fait du développement sur le territoire national de téléservices, tels que la conception de logiciels à destination des pays étrangers. La délocalisation peut aussi avoir DES EFFETS POSITIFS. C'est même l'un des arguments invoqués par le sénateur français Franck Sérusclat, auteur d'un rapport sur les conséquences des nouvelles techniques de l'information (2), pour inviter le gouvernement à ne pas oublier les régions isolées dans ses projets de développement des Autoroutes de l'Information. Ce sénateur espère voir renaître les campagnes en développant des activités telles que le télésecrétariat, le téléarchivage ou la télécomptabilité. Ce qui est certain, c'est que dans le futur les autoroutes de l'information contribueront à affranchir des frontières et des réglementations nationales un nombre croissant d'entreprises et de travailleurs indépendants. Autant de gens et d'organisations qui choisiront leur destination en fonction des conditions fiscales, de la qualification de la main d'ceuvre et de l'art de vivre du pays d'accueil. Dans la catégorie fuseau horaire : une entreprise américaine d'assurance a déplacé son service de traitements des sinistres en Irlande : en mettant à profit les technologies de l'information et le• décalage horaire, elle est en mesure de rembourser les sinistres le lendemain du dépôt de dossier. Et pourquoi ne pas imaginer des chaînes de fabrication fonctionnant en continu autour de la planète, chacun des maillons passant le relais à la fin de sa journée de travail à un autre qui la commence. >DANS L'AVENIR, les locaux des entreprises, ainsi que les taxes professionnelles perçues en France par les collectivités locales, pourraient fondre comme neige au soleil. Certaines sociétés (Digital Equipment, Arthur Andersen) créent ainsi des bureaux tournants. Leurs salariés, appelés à se déplacer fréquemment, ne disposent plus de bureau attitré mais d'un ordinateur portable avec lequel ils se connectent ponctuellement sur le réseau interne. Si les revenus des Etats diminuent, en revanche une baisse de leurs charges n'est pas prévue. Plus de retraités, de chômeurs peut-être, et une pression accrue venue de l'extérieur. Les Etats ne sont pas sortis d'affaire, d'autant que leurs moyens d'action habituels vieillissent très vite. Leur monnaie, notamment, se montre de moins en moins docile. Reliées entres elles, les principales Bourses permettent au marché financier de fonctionner vingt-quatre heures sur vingt-quatre. En 1990, on estimait qu'il s'échangeait quotidiennement pour 200 milliards de dollars sur les seules places financières de Londres, New-York et Tokyo, soit plus de mille milliards par >interactif n°11 Eté 1996 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 1Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 11 jui/aoû 1996 Page 100