Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
  • Prix facial : 28 F

  • Parution : n°1 de fév/mar 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : 20 médias (qui ne sont pas TF1), les étranges enfants du Japon techno et l'Académie français de l'interactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
DataBase Tous Fichés ! Zap ! N'ouvrez pas ces I !!! PENDAN I DE LONGUES ANNÉES, j'ai vécu paisiblement au fin fond Planète Interdite de ma province. Puis on m'a dit : "Klaus, demain que tu le veuilles ou non, tout sera informatisé..." J'ai continué mon petit bonhomme de chemin, troqué mon vieil Apple Il pour un Power PC flambant neuf, carte de crédit à Radiation l'appui et laissé le Minitel rose pour un Eyesharnmodem 9600 bauds juste le temps d'un KeYko> end petit alt.sex.com...comme tout le monde. Rack and N Moréno-Parano le livre effrayant intitulé Tous fichés !'mal m'en a pris : à la minute où j'écris les sbires de Pasqua sont en route pour ma studette sachant tout, absolument tout de mon érotomanie électronique, du numéro de ma CB, des lieux et heures exacts auxquels je m'adonne à mes plaisirs internets. Longtemps, je me suis tenu à l'abri de tout cela : aujourd'hui "chacun de nos gestes peut être connu, analysé, archivé, comparé, utilisé, croisé et aussi suspecté. Tout acte perd de son innocence. Toutes les traces se valent et concourent à nous ligoter, à nous mettre en fiches." Chip, chip, chip : merci Moreno ! Vous savez, l'homme de la puce électronique... en bons moutons de Panurge, on a tous plongé et nous voilà tous pris dans la toile d'araignée du désenchantement. Sampler Madonna Underground Music Archive 30 Millions de connectés et moi et moi et moi. le dernier single de Madonna et sur simple clic, télécharger sa pochette ou un message enregistré par la Diva en personne. Pfff !!! N'importe quoi", me fit X d'un ton navré. "N'importe quoi." Me dire ça à moi qui revenais d'Interactive City à Manchester (1er salon de musique interactive) où tout le monde parlait du Net comme du nouveau moyen de promotion d'artistes. Il était urgent que je montre à X qu'il avait quelques rames de retard 92 >interactif n°1 Février 1995 et qu'il était grand temps qu'il balance violemment son minitel par la fenêtre. Je me connecte donè aussitôt à Internet Underground Music Archive (http://sunsite.unc.edu/ianc/I 1 ess Radio Activité J'ai le soir même récidivé. A Dieu ne plaise, j'ai rallumé le PC, composé le numéro, entré le code et... ZAP !!! ! Non, ce n'était pas le logo de TF1 en lieu et place de celui de Mosaïc mais bien le titre de l'un des derniers livres de chez Peachpit Press qu'annonçait un forum mal intentionné. Dans Zap ! 2 (ou comment votre ordinateur peut vous faire du mal et que faire pour s'en protéger), on découvrira avec effarement que nos chers écrans irradient outrancièrement et rongent nos rétines, menacent notre progéniture foetale et stérilisent – temporairement ? – nos glandes reproductrices, que l'ergonomie défaillante qui compose cet univers de PAO contribue à l'avachissement de nos corps (déjà usés par l'abus de eqndn lhe CM'The Be* Breaks Exercice Nids solremse uuy Me Now your computer can huit you—and what you can do about it smart cocktails). Pis que tout : on risque de se chopper le "carpal tunnel syndrome" (p. 67) : lire ce livre (en anglais) pour le croire et, heureusement, découvrir que des protections existent (lunettes, combi, gants, coquille...) que certains constructeurs commencent même à implémenter. On respire ? index.html) pour montrer à cet ignorant que le futur est bien là et depuis plusieurs mois. Je clique sur le mot Warner Bros, et un menu se déroule. Je met quelques minutes à télécharger le message de Madonna et voilà que sort de mes enceintes branchées sur le mac, le message suivant : "Salut et bienvenue à la nouvelle intimité des années 90, vous pouvez m'entendre, vous pou- Pour trahir un peu cette déprime, j'ai décidé – eh oui ! – d'expérimenter à mes risques et périls, la réalité virtuelle. Je devrais écrire : Les réalités virtuelles 3. On ne compte plus les espace images, sonores, physiques, abstraits, érotiques, bref... la vie en mieux. On nous parle d'abord du mythe : c'est pouvoir se dissimuler tout en simulant qu'ils disent et avec une combi, le casque, les gants et tout. C'est aussi le cybersexe sans limite... ici quelques vous servi dire carte a puce. TIMBRANT ! l i I ç Csiee Vin* leeeeta Srene des'11111101•11111111•111111.11. vez même me voir mais vous ne pouvez pas me toucher. Reconnaissez-vous ma voix ? C'est Madonna, souvent imitée mais jamais dupliquée où devrais-je dire souvent irritée. Si vous le voulez, vous pouvez télécharger le fichier son de mon nouveau simple "Secret" de mon nouvel album "Bedtime Stories" qui sort le mois prochain. Je viens de tourner la
lignes, trop rare, sur un sujet brulant, du moins tant que l'on a pas lu l'intégrale de la prose de Claude Cadoz, le grenoblois de l'IMAG que tous les japonais nous envient. Cadoz, par ailleurs excellent cybermusicien, déclare que la RV donne lieu « à une véritable mutation avec l'ordinateur'. Serait-ce la grande aventure ? Oui, sauf que notre penseur, Janus imperturbable, comme pour mystifier mon optimisme, discutaille le bût de gras en fin de partie et balance une de ces questions sans réponse : « Quels sont les liens entre le monde fictif et la réalité ? » Il poursuit « toutefois, même enrichie de quelques attributs du réel, l'image n'est pas pour autant la réalité : quelle est la nécessité pour l'homme de substituer à son monde un monde fictif ? » J'avais prévenu : ça tourne par moment à Planète interdite,4 manque juste Walter Pidgeon, en Doctor Morbius qui nous fait sa démo glacée, pleines de virtualités ragoutantes avec frissons de notre enfance en prime (ach ! les Krels croyaient en leurs réalités si fort que des images fantôôômes...). Vidéo à NY s donnerai en avant première un échantillon en ligne très bientôt. En attendant, pourquoi ne me laissez-vous pas un message pour me dire ce que vous Les réalités virtuel les Masters of Deception LES RE. ALITES VIRTU ELLES La Lutte Finale Au sortir du cauchemar, comme toujours dans ces cas-là, je tire la chasse avec le Net. En se moment, on y cause MOD pour Masters of Deception.5 Deux journalistes américains ont réalisé un reportage sur cette horde qui sent bon la crypto-lutte et la résistance commutée. Et ça fait du bien ! Eli et Mark rencontrent Phiber Optik (pseudo !) : de ces trois ados naîtra un club de hackers, les Masters of Deception. Aké est une activité parfaitement illégale consistant à contourner via les réseaux de télécommunication classiques les sécurités informatiques protégeants les bases de données d'organismes hautement stratégiques (banque, ministère, multinationales, etc.). Les MOD emmerdent des monstres comme AT&T ou France Telecom, les mettent à genoux par certains soirs d'hivers (AT&T crashed en janvier 93). Bien sûr, le FBI s'en mèle, infiltre le clan trahi par un clan rival, les LOD (Legion of Doom). Brrr !!! Ça saigne jusque dans les rues de New York, c'est bourré d'actions. On sait encore se pensez de ma nouvelle chanson, Peace Out." X n'en croit pas ses oreilles et me regarde accompagné d'un sourire mi-bête mi-géné. En quelques phrases Madonna a résumé toutes les possibilités d'Internet. Il est parfaitement inutile d'attendre que la TV interactive se mette en place car les fameuses autoroutes de l'information sont déjà là et ce grâce au CERN (Centre d'études et de recherches nucléaires) qui a mis au point, en Suisse, une nouvelle technologie baptisée le World Wide Web et à une battre le long de la Frontier et des autoroutes... Bientôt un film : on parlera alors du Net Side Story ! ! Encore alletant, je n'arrive certe pas à comprendre comment ces bons à rien réussirent à la fin des années 80 à cracker avec de simples Apple II et quelques lignes de BASIC pour seules armes. C'est bien simple : dès le début, j'ai su jeune équipe de programmeurs qui ont conçu, Mosaic (ou Netscape, son jumeau) : une interface graphique d'une simplicité déconcertante, il suffit de cliquer sur un des mots clefs en couleig pour accéder à un autre serveur. Et ils sont de plus en plus nombreux. En matière de musique de nombreux labels ▪ 1.11.SIVISSISSINIOOP - SIASTRS DCCOMOY ▪ èeceF S. KU : A A40 0/ITTCAl,Auset.e.nnA,A *ce en a. JNA.11, 1995.00or.rr...fre,t, Pou enStO 2-5• 1.mmery 61.1.1,1• OUll O• TTA) I oz. rom es bru'nom Jaerree•■■,-..m..- brea ters Of Deception. CERN Mosaic La nouvelle intimité des années 90 que ces machines allaient changer'le monde, euh, le mien j'veux dire. "QUELLE EST LA NÉCESSITÉ pour l'homme de substituer à son monde un monde fictif ? " indépendants proposent aux artistes de les faire connaître aux millions de connectés à travers le monde. Il ne reste plus à la technologie qu'à accélerer les débits sur les lignes téléphoniques pour éviter d'attendre 20 mn le téléchargement d'un clip video et à améliorer la qualité sonore des extraits musicaux. Quelques adresses utiles Kaleidospace : http://kspace.com/The official Rolling Stones Web Site : http://www.stones.com The Beastie Boys : http://www.nando.net/music/gm/BeastieBoys/The Luscious Jackson : http://www.nando.net/music/gm/GrandRoyal/Bands/LusciousJackson/"En quelques phrases a résumé toutes les possibilités d'Internet. >interactif n°1 Février 1995 93



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 1Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 100-101Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 102-103Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 104-105Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 106-107Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 108-109Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 110-111Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 112-113Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 114-115Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 116