Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
  • Prix facial : 28 F

  • Parution : n°1 de fév/mar 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : 20 médias (qui ne sont pas TF1), les étranges enfants du Japon techno et l'Académie français de l'interactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
Mais le protocole qui a le plus de succès actuellement est HTTP. OK, le nom est barbare, mais c'est un moyen d'accès rêvé pour le novice : une interface graphique intuitive, un pilotage à la souris. Le plus connu des programmes implémentant ce protocole est Mosaic, qui est gratuit (dompub) et existe pour Unix, Mac et PC. Inconvénient : il nécessite une liaison rapide. D'autres programmes supportant HTTP, gratuits ou commerciaux, apparaissent régulièrement : citons Netscape (Unix) ou SlipKnot existe enviro 000 forums s es sujets les pl vers, et il s e rée de nouvea uotidiennemen e la bière aux VNI en passan ar le rock plan u la pêche au OS. (Windows). 1C tele\le Communiquer, discuter... c'est, te vachement important ! r\\t‘'Internet est avant tout un lieu de communication. Par courrier électronique, pour commencer. Tous les connectés peuvent s'envoyer des courriers. De simples textes le plus souvent, mais qui s'enrichissent d'images et de sons si les machines des correspondants en permettent la restitution. Le courrier électronique est aussi cool que le fax (un texte, voire des graphiques) aussi souple que le téléphone (on reçoit les messages directement, sur sa machine). Acheminement quasi instantané ! Le Courant passe ! Plus de queue devant le fax, plus d'appels téléphoniques qui n'aboutissent pas parce que le destinataire est sorti ou est en ligne, plus de sonnerie intempestive pendant le solo de Carlos Santana. Tu consultes ton courrier électronique, tu réponds... et tout ça quand tu veux. Aprés, y a la palabre en direct avec d'autres connectés, au moyen de l'IRC (Internet Chat Relay). C'est la version texte de laC.B. Tu choisis le canal correspondant à ton sujet, tu prends un pseudonyme, et tu tapes la causante avec un pékin qui peut se trouver à l'autre bout du monde, avec l'envie de le refaire. Les images et les sons numérisés sont des octets et circulent donc très bien sur le Réseau. D'où les systèmes de vidéoconférence sur Internet, appelés à se démocratiser très vite. Autre moyen de discussion très prisé, les forums Usenet (newgroups en anglais). Les forums sont des messageries où l'on peut placer des articles (des messages dans le jargon Usenet) sous forme de textes, et répondre à ceux des autres. Il existe environ 8000 forums sur les sujets les plus divers, et il s'en crée de nouveaux quotidiennement : de la bière aux OVNI en passant par le rock planant ou la pêche au gros. 4 Beaucoup de forums sont internationaux, et la langue utilisée y est l'anglais, la lingua franca de l'informatique. Mais.14 S chaque pays a ses forums. Même la France, ce ravissant ilot (JC5 el (aux 400 fromages enclavé entre le Liechenschtein et Monaco r (ex : fr.rec.humour dédié aux histoire (pas) drôles, ou les dif- te%) férents fr.comp.sys consacrés à l'informatique). Les deals locaux les plus avantageux Une autre raison d'explorer Internet est la moisson de fichiers et d'excellents programmes, d'images techniques ou coquines, d'informations diverses que l'on peut y faire... Le tout dans le domaine public, accessible aux jeunes. Le mode de transfert par FTP le plus populaire est le mode anonyme. 68 >interactif n°1 Février 1995 Les obsédés et les révolutionnaires ont même leurs adresses pour télécharger des armes nocives (virus, bombinettes...) pour le Net. Et le support ? Certes, un logiciel du domaine public ne vous proposera pas de hot-line, mais les forums Usenet sont presque aussi efficaces... Voire plus dans certains cas. Les logiciels vedettes du domaine public sont bien suivis et disposent de leur propre forum Usenet, où les utilisateurs s'entraident et discutent des problèmes et de leurs corrections. Les utilisateurs s'empressent de signaler à l'auteur les bogues qu'ils auraient constatés. Par courrier électronique, évidemment... Quelques sites FTP anonymes intéressants : wuarchive.wustl.edu (programmes pour micros), ftp.univ-rennesl.fr (dots en français et logiciels), prep.ai.mit.edu (projet GNU, une collection d'utilitaires du domaine public inspirés d'Unix). r 11".$ Roots and Culture•" Internet est aussi une fantastique médiathèque. On eut y 7 explorer certaines des plus grandes bibliothèques universitaires. du monde, et avoir accès à leur catalogue. On peut y trouver (et télécharger) les grands classiques de la littérature anglosaxonne, et même certains classiques français... traduits en anglais... (ftp ftp.cnam.fr,/pub/Gutemberg). La culture française n'en est cependant pas absente, puisqu'on trouve une mini-encyclopédie en français sur http://tuna.uchicago.edu/ARTFL.html. Pour sa part, le ministère de la Culture a entamé la numérisation d'une partie des 27 millions d'images de son patrimoine. Une partie des images numérisées est visible sur http://web.culture.fr. Si ce serveur vous plaît, écrivez au Ministre par courrier électronique (ministre@cyr.culture.fr). Ca lui fera plaisir. En outre, un nombre énorme de bases de données est consultable depuis toute machine connectée à Internet. Certaines sont payantes (je proteste), d'autres, d'origine universitaire, sont gratuitement consultables. Tout ça couvrant une variété de sujets époustouflante : cinéma, miousique, littérature, lois, économie (et les moyens d'en faire), finance, science-fiction, agriculture (traditionelle), technologie et recherche, astronomie, biologie, jardinage alternatif, mathématiques, histoire, statistiques, météo... Tous ces sujets sont accessibles via un catalogue en ligne, Hytelnet (telnet access.usask.ca, login : hytelnet) Et pour les fanas d'informatique, les principaux constructeurs et éditeurs de logiciels ont ouvert des services consultables par Internet, où on trouve aussi bien des catalogues que de la doc. r ? eb•Ç ef.6%.) ! nier 64,0 ■(' ? drome Ce
te. tgel4te•` 5t■vee, I (-1 ites.S4e..N.. » : , ; i.\ib. tig,‘,f, I. Le Media qui contient es autres médias Un grand nombre de périodiques électroniques sont diffusés grace à Internet. Gratuits le plus souvent, ces magazines électroniques (il y en a des centaines) couvrent des sujets très ( (divers, de la médecine à la peinture abstraite. Sans eux, certaines idées se heurteraient à des mecs ripolinés qui balanceraient : "trop spécialisé...pas assez connu... Claudia Schiffer... Nagui Ardisson". Leurs abonnés reçoivent régulièrement le magazine sous forme de courrier électronique, et peuvent télécharger les anciens numéros qui les intéressent. La liste des magazines électroniques peut bien sûr être consultée sur Internet (ftp crvax.sri.com, netinfo/interest-groups). On vend aussi des magazines classiques sur Internet. On peut même consulter des sommaires et lire des extraits de revues. Essayer The Elei-tronic Newsstand : telnet enews.com, login : enews. Si l'on cherche un ouvrage technique ou un roman,Books Stack Unlimited (telnet books.com) ou Compubooks (infos : envoyez un courrier à infogcompubooks.com). Miousique ! Pleaaase ! On ne compte plus les boutiques américaines qui vendent des disques sur Internet. A quoi ça servirait ? Bientôt la France, ce pays aux 400... je m'égare. Déja sur Internet, on peut voir les pochettes des disques et entendre des échantillons sonores des derniers tubes ! Certains groupes bien barrés sont déjà sur le Réseau. « Head First » d'Aerosmith par Gopher sur gopher.io.org ou par Mosaic sur http://www.io.org. Mieux, il existe des serveurs FTP gratuits où l'on trouve les paroles des albums d'un grand nombre de chanteurs et groupes anglo-saxons (ftp ftp.informatik.tu-muenchen.de,/pub/rec/music/lyrics/uwp). Mais peut-être préférezvous le classique ? Tout savoir sur Beethoven ? c'est sur telnet sjsulibl.sjsu.edu, login : lib. dr- (5.,. 5 Le film sera suivi d'un débat créatif... Toujours grâce à Mosaic ou un autre programme HTTP, découvre, en avant-première, des extraits de « Junior » d'Ivan Reitman, avec Arnold Schwartzenneger... ou un autre film avec quelqu'un d'autre dedans (tant qu'à faire) sur http://www.mca/com. Pour une filmographie complête (comme le riz que je mange), une base de données entière sur le cinéma est interrogeable sur http://www.cm.eac.uk/movies/moviequery.html. Jouons un peu Internet est aussi un gigantesque terrain de jeux. Les amateurs de jeux classiques (échecs, go, bridge...) ont des serveurs dédiés où ils organisent des compétitions à distance. Des fanatiques du monde entier se connectent périodiquement pour t‘r•P'1.e9j le des parties de Risk ou de Diplomatie. D'autres jeux, arbitré... par ordinateur, ont également fait leur apparition. Empire, un wargame interactif multi-joueurs en temps réel, fait ainsi passer des nuits blanches aux amateurs. Multitrek, quant à lui, est une simulation de combat spatial muki-joueurs ambiancé Star Trek. Les amateurs de jeux de rôles sont Mire aussi. Il existe des dizaines de serveurs de type 11 D (Multi User Dimension) où se déroulent des parties interactives de jeux de rôles. Les joueurs endossent la peau et les caractéristiques d'un personnage, puis explorent un univers qui peut être extrêmement riche et complexe, avec sa géographie et ses lois. En affrontant d'autres personnages (contrôlés par des joueurs ou par la machine) ou en collaborant avec eux, les joueurs peuvent peu à peu progresser. C'est comme aller à Katmandou en stop. Visiter les forums rec.games.empire, rec.games.mud.announce ou rec.games.netrek, et jouer à Multi-Trek par telnet mtrek.internex.net 1701 ou au Go par telnet flamingo.pasteur.fr 6969. La place du marché : Typique. Le commerce sur Internet se développe à toute allure. De proximité ou genre multinationales, le Réseau donne le choix. Pour moi c'est vite choisi. Le chaland peut se connecter sur le serveur d'une firme, consulter le catalogue et commander en laissant son adresse et un numéro de carte de crédit. Rien de révolutionnaire pour nous Français, habitués à ces services sur Minitel. L'intérêt est que l'on peut consulter des catalogues de firmes étrangères via Internet, alors que le Minitel reste confiné à la France. Il existe à présent sur Internet des serveurs pour commander des livres, des CD (musicaux ou informatiques), des revues, des T-shirts, voire des shorts de plage californiens (si, si...). Bien sûr, droits de douanes et délais d'expédition modèrent les envies d'emplettes internationales, mais les articles ainsi commandés sont souvent introuvables en France. Indispensable : la lampe psychédélique (18 modèles différents), véritable LSD catalogue en image sur.• http://www.btg.com/spencer\J'el -) A bientôt sur le Réseau ! Chante avec moi (sur l'air de "On ira tous au Paradis") : "On s'retrouvera sur Internet... même toi ! Costards-cravate ou bien casquette... on ira ci Avec les nerds et les otakus Les gens qui s'emmerdent et les bons On ira tous sur Internet... ad lib" ° ? c**ce >/ee& Frédéric Mora est l'auteur de "La Bible sur Internet" à paraître aux éditions Addison-Wesley. ON Rgpéccrief LOF coteiug\Mulé.,. K OUT e ro « L- vil/1416-E 60841 >interactif n°1 Février 1995 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 1Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 100-101Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 102-103Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 104-105Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 106-107Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 108-109Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 110-111Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 112-113Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 114-115Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 116