Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
  • Prix facial : 28 F

  • Parution : n°1 de fév/mar 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : 20 médias (qui ne sont pas TF1), les étranges enfants du Japon techno et l'Académie français de l'interactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Les grandes prêtresses américaines de la parlotte cathodique débarquent en Europe. Oprah Winfreh, Sally Jessie Perdu de vue Raphael (Sky One) ou Rolonda Watts (SuperChannel). Les sujets abordés oscillent entre le sexe, l'inceste, le sexe, la santé, le sexe, la famille, le sexe, la criminalité, le sexe, l'éducation, ainsi que l'abus du sexe à la télé. Coucou c'est d Les hommes aussi adorent parler, mais pl tôt avec des invités, quitte à faire les gugusses pour réveiller Élodie Mat. Bref, style "Nulle part ailleurs" : Les maîtres en sont Phil Donohue (NBC), David Letterma (CBS, repris sur les chaînes allemandes), e le beau Gottschalk sur RTL Télévision. Star Trek La série culte américaine poursuit hardiment sa conquête de nouveaux créneaux télévisés (Next Generation, Deep Space Nine, Star Trek Voyager). Les Trekkies français qui n'ont eu droit qu'à la première série (en dose homéopathique sur TF1 en 82, en vrac sur la 5 en 86, ou en rebuts de poubelle mal doublés sur Grilles de programmes Fini l'hebdomadaire télé jamais à jour et bourré de blabla inutile : une pression sur la télécommande et vous avez l'intitulé de l'émission en cours, son résumé, l'annonce du programme suivant, le programme de la semaine, voire les programmes des chaînes concurrentes. Tout ça grâce au télétexte. Canal Jimmy en 93-94) peuvent se consoler avec la V.O. (en Dolby surround) sur Sky One (mais il faut l'abonnement Vidéocrypt). Faute de mieux, et pour les germanophones, Sat-1 diffuse les trois séries. Doublage excellent, copies impeccables, son stéréo (avec résumé de l'épisode sur télétexte). Enfin, pour les allumés graves, Sky et CNN consacrent des pages de télétexte aux dernières nouvelles de l'Enterprise et de son équipage. leriE3bIrr Z INDEX t WE NAME THE NEW STAR TREK C NEAE SPOF,T TV GUIDE CASLE. ADIO.. SUIDSCRIS Self PLUS NIT M/X GAMESMORLO. RECIPES..., HOROSCOPES. BIRTHDAYS UEATHER.. 200 HOLIOAVS, carep-oers nyme pour Acquisition Numérique de Texte et d'Informations Organisées en Pages d'Écriture. Bref, le Minitel dans la télé. Thomson fabrique le matériel, TDF mobilise un de ses canaux VHF inutilisés, on mixe les infos aux programmes d'Antenne 2... =11111111MIXIIMMICTI Si les Français adorent les flics allemands (Derrick et Schimanski — au fait, Tatort, en allemand, ça veut dire « lieu du crime »), sur la ZDF, l'Audimat explose avec Der Kommissâr Moulin. Vive l'Europe. Des intégrales d'opéra sur 3-SAT ou ARTE aux clips de death metal sur MTV (Headbangers'Ball, le dimanche soir), en passant par les concerts de jazz (Ohne Filter sur SW3), les classiques du rock (BR3, MDR, WDR) ou les flonflons bavarois (ZDF), le choix est vaste. Mais pour l'exotisme, rien ne vaut les clips indiens sur TV-ASIA : des superproductions à rallonge, ambiance disco-gominée, décor péplum et fusion musicale : synthés et sitars, boîte à rythme et tablas. Tuyau pour les fans de Goldman et Souchon : sur TDF, MCM diffuse en stéréo et en 16/9e pour les abonnés étrangers (en fait les réseaux câbles hors de France). Mais il y a des tranches en clair. Télétexte story COMME SOUVENT en matière de technologie, les Français partent les premiers, puis ils se posent en donneurs de leçon et ne voient pas qu'ils se font doubler par leurs petits camarades. C'est ainsi que l'histoire du Secam et du Minitel s'est reproduite avec le télétexte Antiope qui naît à la fin des années 70. Puisque sur les 625 lignes de l'image télé, un certain nombre sont inutilisées, les ingénieurs des Télécoms se sont dit qu'on pourrait les récupérer pour transmettre des informations. Ainsi naît Antiope, poétique acro- 50 >interactif n°1 Février 1995 - LA uenerme as hep close.. with'Helmut• 11-1(1Ax 100 LATE HOLIDAY BARGAIM ! Mieux que Derrick Las, la commercialisation du système est calamiteuse : les décodeurs sont trop chers, la promotion est uniquement axée sur des services à accès limité (abonnement pour obtenir des infos politiques, boursières, météo...) ou à public restreint (sous-titrage pour les sourds et malentandants). Il faut dire que dans le même temps, France Télécom cherche à promouvoir le kiosque Minitel, qui semble à terme une vache à lait plus juteuse. Entre-temps, les Anglais et les Allemands ont mis au point, perfectionné et diffusé des systèmes analogues, Fastext et TOP, compatibles entre eux mais pas avec notre Antiope Tuyaux Inutile de rechercher des renseignements techniques ou les grilles de programmes dans les journaux TV habituels qui ne connaissent que les 6 chaînes hertziennes, les réseaux câblés et Canal-satellite. En revanche, deux mensuels donnent conseils techniques et juridiques, bancs d'essai, infos et programmes d'une cinquantaine de chaînes européennes : Télé Satellite et Satellite-TV. Ajoutons un journal pour les professionnels, Satellite Infos. Matos La majorité des téléviseurs à partir de 55cm d'écran sont équipés du télétexte. Certains magnétoscopes ou démodulateurs satellites également. Mais on peut toujours s'équiper d'un boîtier indépendant relié par péritel au téléviseur (les prix varient de 700 à 3000 F selon les possibilités : nombre de pages mémorisées, programmation, sortie imprimante ou enregistrement).
SICIFb KICKS ORTIIS DROITS SURS ISTS -■.Mgat 1111 1F V.•N D2-Mac par le satellite IDE. En Éducatif : regarder Arte diffusé en jouant avec la télécommande, on peut panacher entre langue d'origine, doublages et/ou sous-titrages français/allemand. Rigolo : regarder Alain Delon ou De Funès sur TNT en choisissant le doublage anglais et le sous-titrage finlandais... Dépaysant : "Y a rien à voir pantoute à tévé c'soir. Mes vieux ! J'serais aussi bien d'aller prendre une marche." Regardez les Pierrafeu sur Cartoon Network et vous vous retrouvez à Saint Granite avec Fred et Délima Caillou, Arthur et Bertha Laroche. La piste son en français est en effet celle de la version québecoise. Comparatif : De l'importance du doublage pour le succès d'une série importée (songeons à Starsky and Hutch). Plan gai : Les Simpson version française (sur Canal+ ou France3). Homer, Marge, Bart et Lisa sont encore mieux que leurs originaux (diffusés sur Sky One). Plan triste : Les Simpson version allemande (ZDF, Pro7). Avec sa voix de cadre supérieur, on s'attend à entendre Homer disserter sur Heidegger ou le cours du D-mark.. Météo des alpages Encore plus minimalistes, certaines chaînes germaniques (BR3, 3SAT) diffusent en ouverture de programme de lents panoramiques pris des sommets des alpes suisses ou bavaroises. Très reposant, sourtout par temps de brouillard. Musak Naguère encore, boutiques et grandes surfaces diffusaient leurs fonds sonores avec des cassettes (voire d'antiques cartouches "Stereo-8") fournies par abonnement mensuel auprès d'entreprises spécialisées. Il leur suffit désormais de braquer une antenne sur Telecom 2B pour capter ces programmes de musique au kilomètre. Captez-les. vous aussi. Unico et Fréquence Mousquetaire sont diffusés en ultané sur le canal de M6 : Le caddie d'Intermarché roule dans le salon. Secam-national. Rapidement, c'est cette norme européenne Ceefax qui s'impose. Elle est est même utilisée pour le sous-titrage multilingue des laserdiscs (en particulier les livrets d'opéra). Pendant que le Ceefax triomphe, un petit village d'irréductibles résiste... air connu. La question sera définitivement réglée le 1er janvier 95, avec l'abandon du sys- tème Antiope — jusqu'ici, France 2 était la seule chaîne à poursuivre la diffusion simultanée selon les deux codages. Désormais, le même système de 1 La raison d'être de la tél'audimat Vibrez comme les pros du petit écran ! Les sondages so Le télétexte vous le dit : Sur France2, avec les résultats d'audience des trois derniers jours sur les 6 chaînes nationales (page 440 à 442). Sur Pro7, RTL et Sat-1 (pages 380 et suivantes), vous aurez les indices détaillés de toutes les chaînes diffusées en Allemagne, par émission, par créneau horaire et par tranche d'âge ! Curiosité sur France3, le télétexte qui ne sert que pour le sous-titrage diffuse également le conducteur de la semaine, destiné aux diffuseurs et au CSA : jour par jour, à la seconde près, on a le détail du programme. Éloquent : une bonne partie du temps d'antenne est saucissonnée d'écrans publicitaires, bandesannonces, teasers, next, rendez-vous, clips et diapos d'ouverture, de lancement, de fermeture... On s'en doutait, mais ça fait drôle de le voir écrit noir sur blanc. diffusion télétexte est utilisé en Europe pour le PAL ou le Secam. La norme D2-MAC incorpore d'origine le télétexte, mais la gestion de l'accès est similaire pour l'utilisateur. Pour une fois, l'Europe est en avance. Aux États-Unis et Matos La réception télé par satellite n'a rien de coûteux : C'était vrai il y a cinq ans mais aujourd'hui, on trouve des kits d'installation complets (démodulateur, parabole, tête de réception, fixation, prises et câbles) à partir de 1500F. Compter 3000F pour recevoir 2 satellites en simultané, 6000 pour une antenne orientable motorisée avec son positionneur ; on atteint les 10000 quand ont veut la totale (D2-MAC, Dolby Pro-Logic, décodeur Vidéocrypt ou Eurocrypt à lecteur de carte incorporé, télétexte...). Pour les adeptes du camping hi-tech, on trouve aux alentours de 2000F des ensembles portatifs miniaturisés alimentables en 12v (l'antenne, pliante, fait 35 cm). Et contrairement au câble, si l'on se contente des chaînes diffusées en clair, il n'y a pas d'abonnement mensuel à régler. au Japon, la norme définie par le National Captioning Institute se consacre surtout au sous-titrage (qu'on retrouve sur les vidéos en NTSC sur cassettes ou laserdiscs) et les services télétextes sont bien moins développés. Mais l'explosion des bouquets numériques diffusés par câble et satellite (avec parfois jusqu'à 500 chaînes disponibles) va changer la donne : l'interactivité (télé-achat, télé à la séance, navigation dans les programmes) rend obligatoire le dialogue sur écran. "L'explosion des bouquets numériques diffusés par câble et satellite (avec parfois jusqu'à 500 chaînes disponibles) va changer la donne : l'interactivité (télé-achat, télé à la séance, navigation dans les programmes) rend obligatoire le dialogue sur écran." >interactif n°1 Février 1995 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 1Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 100-101Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 102-103Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 104-105Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 106-107Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 108-109Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 110-111Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 112-113Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 114-115Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 116