Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
Univers Interactif n°1 fév/mar 1995
  • Prix facial : 28 F

  • Parution : n°1 de fév/mar 1995

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 266) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 102 Mo

  • Dans ce numéro : 20 médias (qui ne sont pas TF1), les étranges enfants du Japon techno et l'Académie français de l'interactivité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Best of e-mail Regards croisés Mix Accélérations Human Koala Free Info Services Des questions à la multitude de réponses qu'offre l'Univers Interactif. Antisèche par Ariel Wizman >LES SYNTHETISEURS existaient-ils avant la musique électronique ? On trouve trace, à la cour de Louis XI, d'un instrument assimilable à un porc-o-phone, une sorte de clavier dont les touches étaient reliées par des câbles à une vingtaine de porcs disposés en rang. L'abbé de Baigne, qui en fut le plus célèbre instrumentiste, arrivait à tirer de vraies notes de chacun des gorets, pincé par un petit clou disposé au bout du câble. Il interprétait ainsi un répertoire populaire très apprécié. Mais le vrai premier instrument de sons synthétiques fut le "Télharmonium - en 1906, qui produisait des sons électriques grâce à des dynamos et les transmettait à travers des câble, : de téléphone. Il pesait deux tonnes. Le premier sampler, lui, apparut à Hollywood en 1936, sous le nom "Singing Keyboard". Il permettait ci faire des "boucles" mécaniquement partir de musiques imprimées sur film. >LES VIRUS INFORMATIQUI ont-ils déjà été utilisés en temps de guerre ? Oui. Le "Desert StormVirus", de l'opération du même nom, a été écrit par la National Security Agency à Washington et utilisé dans la Guerre du Golfe, comme cheval de Troie dan le système informatique Irakien. Il a été clandestinement installé sur une imprimante française envoyé à un centre d'informatique militaire à Bagdad. En attaquant par les périphériques, ce virus était capable de désarmer la sécurité centrale du réseau irakien. A chaque ouverture de fenêtre par l'opérateur, c'était tout l'écran qui disparaissait, causant chez l'opérateur une légitime colère assortie d'une interjection irakienne malheureusement trop crue pour être reproduite ici. 26 >interactif n°1 Février 1995 >J'Al LA CONVICTION que la terre est plate. Puis-je encore avoir des amis ? Reprends espérance. Tes nouveaux copains sont américains et estiment que les photos-satellites sont un "mensonge destiné à la distraction des masses". Pour ces 3500 personnes, dirigées par un ingénieur d'aéronautique en retraite, Charles K. Johnson, président de la Flat Earth Society et rédacteur en chef de "Flat Earth News", la terre est un disque plat et flottant. Depuis son désert californien, cet homme affirme que nous sommes en danger permanent de tomber dans le vide, que les mers ne restent plates que parce que la terre plate les maintient et s'enorgueillit de croyants aussi célèbres que Georges Washington (oui, il y croyait aussi !) ou Christophe Colomb. Voici l'adresse grâce à laquelle tu ne seras plus jamais seul : FLAT EARTH SOCIETY P.0 Box 2533, Lancaster, California 93539. >JE SOUHAITE DRESSER MA POUBELLE. Peut-elle devenir bientôt aussi intelligente que moi ? Moui. Voici venir Can Scan, un boîtier, développé par une firme encore secrète (l'espionnage industriel veille) de Boston, et qui lit les codes barres de tous les déchets échouant dans ta poubelle et les envoie par modem à ton grand magasin habituel. Ton PC en reçoit également copie, grâce à une astucieuse interface entre ton ordinateur et... ta poubelle ! Tu peux alors : reconduire ta commande ou visiter les arcades virtuelles de ton centre commercial préféré (au cas où te viendrait l'idée fantasque de commander AUTRE CHOSE que ce que tu as jeté). Ce système, commercialisé dans deux ans, mais offert par ton commerçant local, sera l'outil de marketing le plus sophistiqué de tous les temps. Le bon coté de la chose : les farces qui s'en suivront. >OÙ SE REUNISSENT les gens qui ne s'intéressent à rien ? La faculté, hier rare, de ne s'intéresser à rien, se répand à une allure qui alerte les médias américains et a suscité la création sur Usenet d'un groupe "soc.apathy". Les "activités" des apathiques culminent lors de leur réunion annuelle. Pour tous renseignements concernant ce "non-évènement" : FESTIVAL OF APATHY Lloyd Dunn, Photostatic, 911N. Dodge St, Iowa City, IA 52245. Dans notre pays, on ne peut que déplorer les dissensions qui ont mis fin au Congrès annuel des "Banalyses". Celui-ci réunissait tous les ans au mois d'Août les amateurs de "Banalyse" dans la gare abandonnée des Fades. L'activité principale du groupe (dans lequel figuraient de grands universitaires lyonnais en particulier) : "Attendre".<
VARIOUS ARTISTS THINK ABOUT MUSTAPHA A.P.C. DE-LAw,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 1Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 2-3Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 4-5Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 6-7Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 8-9Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 10-11Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 12-13Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 14-15Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 16-17Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 18-19Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 20-21Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 22-23Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 24-25Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 26-27Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 28-29Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 30-31Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 32-33Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 34-35Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 36-37Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 38-39Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 40-41Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 42-43Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 44-45Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 46-47Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 48-49Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 50-51Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 52-53Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 54-55Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 56-57Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 58-59Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 60-61Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 62-63Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 64-65Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 66-67Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 68-69Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 70-71Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 72-73Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 74-75Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 76-77Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 78-79Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 80-81Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 82-83Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 84-85Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 86-87Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 88-89Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 90-91Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 92-93Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 94-95Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 96-97Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 98-99Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 100-101Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 102-103Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 104-105Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 106-107Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 108-109Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 110-111Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 112-113Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 114-115Univers Interactif numéro 1 fév/mar 1995 Page 116