Travail n°74 mai 2012
Travail n°74 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de mai 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : un meilleur départ pour les jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
H. Homayounpour/OIT 8 | Mai 2012, n o 74 | En couverture En couverture Un meilleur départ p La jeunesse arabe aspire à la justice sociale et au travail décent Quel que soit leur niveau d’instruction ou de revenus, tous sont également affectés par le chômage
our les jeunes Mai 2012, n o 74 | En couverture | 9 En 2011, le taux de chômage des jeunes dans le monde arabe a atteint une moyenne préoccupante de plus de 27,3 pour cent. Pour les jeunes femmes, le taux de chômage moyen de 41,1 pour cent est même pire et s’ajoute au fait que leur participation au marché du travail est déjà beaucoup plus faible que partout ailleurs dans le monde. Même lorsque les jeunes ont un emploi, leurs conditions de travail sont souvent médiocres, déplore M me Dorothea Schmidt, spécialiste de l’emploi en Afrique du Nord à l’OIT. Selon cette spécialiste de l’OIT, dans le monde arabe, les salaires sont bas, la protection sociale réduite, les contrats de travail rares et les perspectives de carrière limitées. « Il ne faut donc pas s’étonner de la colère de nombreux jeunes », conclut M me Schmidt. Pour les jeunes de la région, il semble très souvent que la réalité n’est pas à la hauteur de leurs attentes. « Quel que soit leur niveau d’instruction ou de revenus, tous sont également affectés par le chômage. Qui plus est, la couverture de sécurité sociale, y compris les dispositifs relatifs au chômage et à la retraite, n’existe souvent qu’au bénéfice des fonctionnaires. Si vous vous retrouvez au chômage, vous sombrez très vite dans la pauvreté », précise l’experte de l’OIT. Le sentiment de frustration est exacerbé chez les jeunes par le fait que leurs parents ont investi beaucoup d’argent dans l’éducation de leurs enfants dans l’espoir de leur garantir un meilleur avenir. Selon M me Schmidt, les problèmes du marché du travail dans la région sont comparables, même si les pays se différencient à certains égards. Par exemple, en Tunisie, les jeunes ont bénéficié d’une instruction bien meilleure qu’en Egypte. De la même manière, la Tunisie a beaucoup plus progressé dans la lutte contre les discriminations à l’encontre des femmes sur le marché du travail que les autres pays de la région.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :