Travail n°71 avril 2011
Travail n°71 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°71 de avril 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : le parlement mondial du travail a 100 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT dans l’hi Le magazine Travail est publié trois fois par an par le Département de la communication et de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en anglais, arabe, chinois, espagnol, finnois, hindi, japonais et norvégien. Ce magazine est distribué à titre gracieux. La Conférence internation Rédacteur : Hans von Rohland Edition espagnole : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid UNITÉ DE production : Rita Cassaro, Iselin Danbolt, Martine Jacquinod, Corine Luchini Recherche photo : Marcel Crozet Graphisme : Enzo Fortarezza, MDP, OIT Turin Couverture : Martine Jacquinod, Matteo Montesano PHOTOS Couverture : Photos BIT Comité de rédaction : Thomas Netter (président), Charlotte Beauchamp, Corinne Perthuis, Hans von Rohland Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication et de l’information publique du BIT, CH-1211 Genève 22. Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 Courriel : ilo_magazine@ilo.org www.ilo.org/communication En octobre 1919, la première Conférence internationale du Travail (CIT) s’ouvrit dans une ambiance d’espoir et d’anticipation. Réunis à Washington, les délégués s’apprêtaient à mettre en œuvre les éléments du Traité de Versailles concernant le monde du travail. A la fin de la Conférence le 29 novembre – un mois entier plus tard – six conventions, six recommandations et 19 résolutions avaient été adoptées. Mais la Conférence n’adopte pas seulement les normes internationales du travail, elle détermine aussi les grandes orientations politiques de l’OIT. Un bon exemple nous est fourni par le Pacte mondial pour l’emploi, adopté par la CIT 90 ans après sa première session de 1919. Suite à la crise économique et financière mondiale, le Pacte mondial pour l’emploi propose un large éventail de mesures de riposte que les pays peuvent adapter à leur situation et à leurs besoins spécifiques. Aujourd’hui, la Conférence internationale du Travail se réunit une fois par an, en juin, à Genève en Suisse. De temps à autre, l’OIT prépare des sessions spéciales, maritimes, de la Conférence internationale Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010
Avril 2011, n o 71 | L’OIT dans l’histoire | 3 stoire ale du Travail : la force motrice de l’OIT PHOTO BIT Délégués à la 1 re session de la Conférence internationale du Travail, Washington D.C. (1919) du Travail – depuis 1919, dix de ces sessions ont été tenues. C’est pour cette raison que nous nous préparons dès cette année à la 100 e session de la Conférence annuelle – bien en avance sur le 100 e anniversaire de l’Organisation. Dans ce parlement mondial du travail, chaque Etat Membre de l’OIT est représenté par une délégation composée de deux délégués gouvernementaux, d’un délégué employeur et d’un délégué travailleur, et de leurs conseillers respectifs. Les délégués gouvernementaux sont souvent les ministres en charge des affaires sociales dans leur propre pays. Les délégués employeur et travailleur sont désignés en accord avec les organisations nationales les plus représentatives des partenaires sociaux. Ces délégués à la Conférence mettent souvent au défi le conformisme politique et les points de vue des ministres, ajoutant la vision des entreprises et Chaque délégué jouit des mêmes droits, il peut s’exprimer librement et voter comme il l’entend la dimension des droits des travailleurs aux priorités gouvernementales. Chaque délégué jouit des mêmes droits, il peut s’exprimer librement et voter comme il l’entend. Les délégués employeur et travailleur votent parfois différemment des représentants de leur gouvernement ou différemment l’un de l’autre. Cette diversité des opinions n’empêche cependant pas que les décisions soient souvent adoptées à de larges majorités voire, dans certains cas, à l’unanimité.•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :