Travail n°67 décembre 2009
Travail n°67 décembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de décembre 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : établir un « socle social » face à la crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT DANS L’HISTOIRE De Bismarck à Beveridge : la sécurité sociale pour tous PHOTO BIT Réunion d’experts de la sécurité sociale, organisée par l’OIT à Montréal, 9-12 juillet 1943 : Lord William Beveridge, auteur du Plan de sécurité sociale du Royaume-Uni et M. Carter Goodrich, président du Conseil d’administration du BIT. Il y a cent vingt ans, l’Allemagne est devenue la première nation au monde à adopter un régime d’assurance invalidité vieillesse, conçu par Otto von Bismarck. Les motivations du chancelier allemand pour l’introduction de l’assurance sociale en Allemagne relevaient à la fois de la promotion du bien-être des travailleurs, afin de permettre à l’économie allemande de fonctionner avec le maximum d’efficacité, et de la volonté d’écarter les appels en faveur d’alternatives socialistes plus radicales. Associé au programme d’indemnisation des travailleurs accidentés établi en 1884 et à l’assurance « maladie » créée l’année précédente, ce régime a doté les Allemands d’un système complet de sécurité des revenus fondée sur les principes de l’assurance sociale. Malgré ses références conservatrices, Bismarck sera qualifié de « socialiste » pour avoir introduit ces programmes, comme le sera soixante-dix ans plus tard le Président Roosevelt. En 1935, le président américain a fait entrer en vigueur la loi sur la sécurité sociale, introduisant ainsi un nouveau terme qui combinait « sécurité économique » et « assurance sociale ». Après la première guerre mondiale, les mécanismes d’assurance sociale se sont rapidement développés dans plusieurs régions et la protection sociale fut inscrite à l’ordre du jour des organisations internationales nouvellement créées, notamment l’OIT. La Conférence internationale des unions nationales des sociétés de secours mutuel et de caisses d’assurance maladie fut lancée à Bruxelles en octobre 1927 ; elle devint ensuite l’Association internationale de la sécurité sociale (AISS). En 1941, avec la Charte de l’Atlantique, le Président Roosevelt et le Premier ministre britannique Winston Churchill se sont engagés en faveur de meilleures normes du travail, du progrès économique et de la sécurité sociale pour tous. Au paroxysme de la seconde guerre mondiale, en 1942, le gouvernement du Royaume-Uni a publié le Plan Beveridge du nom de son auteur principal, Lord Beveridge, qui s’est traduit par la mise en place du premier système unifié de sécurité sociale. En France, les efforts menés par le gouvernement, sous la houlette de Pierre Laroque, pour étendre la protection sociale à la population tout entière ont débouché sur la création d’un système national de sécurité sociale en 1946. En 1944, au tournant de la guerre, la Déclaration historique de Philadelphie plaidait pour l’extension des mesures de sécurité sociale et pour la promotion à l’échelle régionale et internationale d’une coopération systématique et directe entre les organismes de sécurité sociale, par des échanges réguliers d’information et l’étude des problèmes communs liés à l’administration de la sécurité sociale. Un an plus tard, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont l’article 22 stipule que « Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ». En 1952, l’OIT a approuvé la Convention (n°102) concernant la sécurité sociale (norme minimum) et, en 2001, elle a lancé une Campagne mondiale sur la sécurité sociale et la couverture pour tous. Le magazine Travail est publié trois fois par an par le Département de la communication et de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, japonais, norvégien, suédois et tchèque. Ce magazine est distribué à titre gracieux. RÉDACTEUR : Hans von Rohland EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman ASSISTANTE DE PRODUCTION : Corine Luchini, Rita Cassaro RECHERCHE PHOTO : Marcel Crozet GRAPHISME : MDP, OIT Turin COUVERTURE : Matteo Montesano, OIT Turin COMITÉ DE RÉDACTION : Thomas Netter (président), Charlotte Beauchamp, Kiran Mehra-Kerpelman, Corinne Perthuis, Hans von Rohland Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication et de l’information publique du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010 2 TRAVAIL, N O 67, DÉCEMBRE 2009
Etablir un socle social : faire face à la crise grâce à la sécurité sociale Selon les estimations actuelles, la moitié de la population mondiale vit aujourd’hui sans aucune protection de sécurité sociale, tandis que 80 pour cent sont privés d’une protection adéquate. Qui plus est, la crise économique et financière mondiale en cours devrait avoir de lourdes répercussions sur les systèmes de sécurité sociale existant dans le monde. Néanmoins, la crise nous offre aussi une occasion de changer – à tout le moins notre réflexion politique. Page 4 M. Crozet/BIT EN COUVERTURE Faire de la crise une chance : le rôle de la sécurité sociale face à la crise et à la reprise ARTICLES GÉNÉRAUX Sociétés vieillissantes : coûts et avantages de l’allongement de la durée de vie La sécurité sociale face à la crise L’accès mondial à la couverture maladie : un objectif à portée de main « Well-Bodi-Osusu » (« La santé est une richesse ») : la Sierra Leone mise sur la sécurité sociale universelle La sécurité sociale pour tous : combattre la pauvreté par la protection sociale de base Sécurité sociale pour tous : la voie brésilienne Les personnes âgées dépendantes : l’enjeu des soins de longue durée L’assurance chômage en temps de crise Encart détachable : Calendrier des cours de Turin 2010 4 9 13 17 20 22 24 26 29 LECTURE Mondialisation et emploi informel dans les pays en développement Une étude conjointe de l’OIT et de l’OMC sur le commerce et l’emploi informel 32 RUBRIQUES Nouvelles• Le G20 s’engage à placer les emplois de qualité au cœur de la reprise• Les mesures prises par les gouvernements du G20 permettront de sauver jusqu’à 11 millions d’emploi en 2009• Sécurité sociale : une réunion de l’OIT plaide en faveur de l’extension de la couverture• Les investisseurs internationaux soutiennent l’industrie textile d’Haïti• Le BIT aborde la question des personnes handicapées en période de crise économique et de reprise 34 Champs d’action 42 Médiathèque 45 L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 183 Etats Membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N O 67, DÉCEMBRE 2009 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :