Travail n°59 avril 2007
Travail n°59 avril 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de avril 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'égalité au travail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L’OIT DANS L’HISTOIRE Il y a 75 ans, Albert Thomas nous quittait Le magazine Travail est publié trois fois par an par le Département de la communication et de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, japonais, norvégien, suédois et tchèque. BIT PHOTO « A 3 h30 du matin, le 8 mai 1932, j’ai été réveillé par un insistant coup de téléphone… « Désolé de te déranger », dit la voix d’un ami, « mais j’ai une mauvaise nouvelle à t’annoncer. Albert Thomas est mort. Il est décédé subitement à Paris la nuit dernière ». » Albert Thomas, premier Directeur du BIT (1919-1932), « a réussi à incarner le Bureau international du Travail. L’objectif de justice sociale qu’il se devait d’atteindre, était devenu pour lui sa raison d’être et la passion de sa vie », écrivait alors Edward J. Phelan qui avait travaillé étroitement avec Albert Thomas depuis 1920, et qui deviendrait plus tard Directeur général à son tour. Déjà bien connu pour sa brillante carrière réalisée en France en tant que journaliste, homme politique, ministre de cabinet et ambassadeur, Albert Thomas fut nommé en 1919 au poste de Directeur du BIT sans laisser de surprendre. « Depuis, Albert Thomas s’est consacré tout entier à l’institution dont il avait la garde... En quelques années, il fit du petit noyau de fonctionnaires groupés en 1920 dans une maison particulière de Londres une institution de rayonnement mondial... » Sous son mandat, la Conférence internationale du Travail a adopté 33 conventions internationales portant sur des questions fondamentales comme le temps de travail, l’âge minimum de travail, l’assurance maladie, la protection de la maternité, le chômage, la liberté d’association, la protection contre les accidents du travail, les salaires minima et le travail forcé. Il est clair, au dire de ceux qui le connaissaient, que la personnalité de cet homme joua un rôle fondamental dans les avancées obtenues pendant la première décennie de l’OIT. Selon le Président du Conseil d’administration, Atul Chatterjee : « Il a été un des grands hommes d’Etat internationaux de son époque... sa largeur de vues et son enthousiasme ardent étaient au service non seulement de l’idéal de justice... mais aussi de la cause plus grande encore de l’entente et de la compréhension entre les nations... L’effort de travail qu’il pouvait fournir était celui de plusieurs hommes ordinaires. Son horizon intellectuel était illimité ; il était un grand et persuasif orateur. La vivacité et la perspicacité de son esprit étaient égales à la sûreté de sa mémoire. Il était un organisateur de premier ordre ; plus encore, son initiative et son autorité faisaient de lui un entraîneur et un chef. Bien qu’il possédât toutes les qualités qui constituent ce que l’on peut appeler une personnalité combative, il s’est consacré entièrement à une œuvre de conciliation. La force de son caractère n’était égalée que par sa bienveillance et son amabilité. » Harold Butler, qui lui succéda, parlait de lui comme d’une personne inspirée par « la foi, l’énergie, le courage et l’esprit de sacrifice » et déclara à la Conférence internationale du Travail de 1933 : « l’amélioration des conditions sociales, le maintien des droits humains individuels, et le développement de la justice sociale... il a réussi à créer une tradition dont nous avons hérité... Le plus beau monument que nous puissions édifier à son œuvre, c’est de maintenir et de fortifier cette tradition. » RÉDACTEUR : May Hofman Öjermark EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman ASSISTANTE DE PRODUCTION : Corine Luchini RECHERCHE PHOTO : Marcel Crozet GRAPHISME : MDP, OIT Turin COUVERTURE : Y. Mourglia, OIT Turin ; Hanna Boettcher COMITÉ DE RÉDACTION : Thomas Netter (Président), Charlotte Beauchamp, Lauren Elsaesser, May Hofman Öjermark, Kiran Mehra-Kerpelman, Corinne Perthuis, Hans von Rohland Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication et de l’information publique du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010 2 TRAVAIL, N°59, AVRIL 2007
Egalité au travail L’univers du travail est un lieu privilégié pour combattre la discrimination. Malgré d’importants progrès réalisés dans ce domaine, les inégalités persistent. Elles affectent des millions de personnes à travers le monde et empêchent les pays de réaliser tout leur potentiel. Travail examine le nouveau Rapport global du BIT L’égalité au travail : relever les défis, et se penche sur les formes classiques et nouvelles de discrimination au travail et évoque quelques réussites exemplaires. Page 4 BIT/M. Crozet EN COUVERTURE RUBRIQUES Rapport global du BIT Plus insidieux et moins visible : tel est le nouveau visage de la discrimination au travail 4 Planète Travail• Discrimination à l’embauche, jusqu’où ? 27 ARTICLES GÉNÉRAUX Des femmes indigènes prennent leur destin en main Egalité au travail : Comment y parvenir ? RFID et surveillance sur le lieu de travail Traduire au monde le message de l’OIT LECTURE 8 12 16 20 Les nouvelles• Tendances mondiales de l’emploi des femmes 2007• Nouveau soutien apporté au Recueil de directives pratiques sur le VIH/sida de l’OIT• 298 e session du Conseil d’administration• L’OIT salue la décision de l’UE de promouvoir le travail décent pour tous• L’ASEAN et l’OIT renforcent leur coopération en matière de travail et d’emploi• Base de données sur les conditions de travail et les législations sur l’emploi 32 Le modèle social européen a-t-il un avenir ? La solution passe-t-elle par la flexicurité ? 23 Champs d’action 39 Médiathèque 42 Affiche du Rapport global L’égalité au travail : relever les défis L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 180 Etats membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N°59, AVRIL 2007 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :