Travail n°57 septembre 2006
Travail n°57 septembre 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de septembre 2006

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : le travail décent pour tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
PHOTO BIT L’OIT DANS L’HISTOIRE 2 Un principe enraciné dans l’Histoire 17 mai 1944 : Edward J. Phelan, Directeur du BIT, signant la Déclaration de Philadelphie lors d’une réunion spéciale avec le Président Roosevelt à la Maison Blanche. Près de 90 ans après son inscription dans la Constitution de l’OIT, l’affirmation « Une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale » n’a rien perdu de sa véracité. Et le constat qu’il « existe des conditions de travail impliquant pour un grand nombre de personnes l’injustice, la misère et les privations ce qui engendre un tel mécontentement que la paix et l’harmonie universelles sont mises en danger » est toujours d’actualité. Ces idées nouvelles traduisaient le principe selon lequel le travail ne doit pas être considéré comme une marchandise ou un objet de commerce, qui devait être inclus avec d’autres « clauses ouvrières » dans la partie du traité de paix signé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, qui jetait les bases du programme de travail de la nouvelle organisation. Ces clauses portaient sur la réglementation des heures de travail, la garantie d’un salaire assurant des conditions d’existence convenables, la sécurité sociale, la protection des enfants, l’égalité de rémunération et la liberté syndicale. Toutes trouvèrent leur place dans le Préambule de la Constitution, à l’exception du grand principe de base. En 1944, la Conférence internationale du Travail, qui se tenait à Philadelphie, a remédié à cela en réaffirmant les principes qui avaient présidé à la fondation de l’OIT. Cette fois, le principe « Le travail n’est pas une marchandise » figurait en tête de liste, suivi par la liberté d’association et l’idée que « La pauvreté, où qu’elle existe, constitue un danger pour la prospérité de tous ». La Déclaration de Philadelphie concernant les buts et objectifs de l’Organisation internationale du Travail a été annexée à la Constitution pour rappeler l’intemporalité des principes qu’elle consacre. L’OIT a ainsi pu survivre à l’effondrement de la Société des Nations en devenant une institution spécialisée de l’Organisation des Nations Unies. Aujourd’hui, l’OIT reste fidèle à l’esprit de Philadelphie. A l’ère de la mondialisation, l’Organisation articule ses activités autour de la notion de travail décent, traduction des principes selon lesquels « Tous les êtres humains, quels que soient leur race, leur croyance ou leur sexe, ont le droit de poursuivre leur progrès matériel et leur développement spirituel dans la liberté et la dignité, dans la sécurité économique et avec des chances égales » et « la réalisation des conditions permettant d’aboutir à ce résultat doit constituer le but central de toute politique nationale et internationale ». Ainsi depuis les origines de l’OIT, la recherche du travail décent est-elle devenue un objectif mondial, à la réalisation duquel chaque pays doit s’atteler aujourd’hui et demain. TRAVAIL, N°57, SEPTEMBRE 2006 Le magazine Travail est publié trois fois par an par le Département de la communication et de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, japonais, norvégien, suédois et tchèque. RÉDACTEUR : May Hofman Öjermark ASSISTANTE DE RÉDACTION : Katherine Lomasney EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman ASSISTANTE DE PRODUCTION : Corine Luchini RECHERCHE PHOTO : Marcel Crozet GRAPHISME : MDP, OIT Turin COUVERTURE : M. Montesano, OIT Turin COMITÉ DE RÉDACTION : Thomas Netter (Président), Rosemary Beattie, Charlotte Beauchamp, Lauren Elsaesser, May Hofman Öjermark, Kiran Mehra- Kerpelman, Corinne Perthuis Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication et de l’information publique du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010
Le travail décent pour tous Début juillet, le débat de haut niveau du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) a adopté une Déclaration ministérielle de grande envergure sur le plein emploi productif et le travail décent, affirmant qu’elle contribuerait à renforcer les efforts de l’ONU et du Système multilatéral pour créer des emplois, réduire la pauvreté et apporter un nouvel espoir aux 1,4 milliard de travailleurs pauvres du monde au cours de la prochaine décennie. Dans ce numéro de Travail, reportage sur l’impact de cette déclaration. EN COUVERTURE Le travail décent pour tous Le travail décent, ce qu’ils en ont dit ARTICLES GÉNÉRAUX Quitter les champs pour l’école : des appels au changement sur les ondes en Ouganda Nouveau rapport global sur le travail des enfants La Journée mondiale contre le travail des enfants, un événement planétaire Un monde des affaires conscient de ses responsabilités : en matière de bonnes pratiques, le mieux n’est jamais l’ennemi du bien Migrations : les mythes et la réalité L’autre Inde Page 4 4 8 10 14 15 16 20 24 LECTURE Organisation du temps de travail et qualité de vie 29 RUBRIQUES Planète Travail• Un lieu de travail « propre » : le dépistage de la consommation de drogues et d’alcool sur le lieu de travail Les nouvelles• 95 e Conférence internationale du Travail• 296 e session du Conseil d’administration• Un recueil de directives pratiques permet de nouvelles avancées au profit des travailleurs du secteur des industries extractives• La Réunion régionale des Amériques de l’OIT définit un « agenda de l’hémisphère », plan d’action en faveur du travail décent pour les dix prochaines années Champs d’action Médiathèque L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 179 Etats membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N°57, SEPTEMBRE 2006 3 33 37 43 46 M. Crozet/BIT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :