Travail n°53 avril 2005
Travail n°53 avril 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de avril 2005

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : tsunami, le rôle de l'OIT.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
BIT/M. Crozet L’OIT DANS L’HISTOIRE Tsunami : le rôle de l’OIT L'OIT est entrée en action peu après l'arrivée dutsunami sur les côtes de l'océan Indien, le 26 décembre 2004. Ses bureaux de Bangkok, de Colombo, de Djakarta, de New Delhi et d'ailleurs, sans oublier le personnel de Genève, se sont associés aux autorités nationales ainsi qu'à l'Organisation des Nations Unies et à ses institutions spécialisées pour faciliter les opérations de secours et commencer à préparer la longue période de reconstruction à venir. Aujourd'hui, à une centaine de jours de la catastrophe, le moment est venu de dresser le bilan de ce qui a été fait et de ce qui reste à faire. Depuis l'année 2000, l'OIT est ainsi intervenue après plusieurs catastrophes naturelles telles que l'ouragan Mitch en Amérique centrale, les inondations du Mozambique en 2000, le tremblement de terre du Gujerat en 2001 et celui de El Salvador la même année. En 2001 également, elle a aidé l'Ethiopie à reconstituer les moyens d'existence des populations touchées par la sécheresse et, en 2003, elle a aidé l'Algérie à créer des emplois après le séisme. En 2004, après le tremblement de terre survenu en Iran, l'OIT a mis en place dans ce pays un programme de création d'emplois et de réduction de la vulnérabilité socioéconomique. Dans sa riposte aux catastrophes naturelles, l'OIT accorde la priorité au rétablissement de l'emploi, à la réorganisation de l'économie locale et à la réduction de la vulnérabilité économique de la population. Ainsi, non seulement elle répond aux besoins immédiats, mais encore elle contribue à renforcer la résistance de la population à de futures catastrophes et à accélérer le processus de redressement. Pour l'OIT, une telle action est importante, car les catastrophes naturelles et autres situations de crise risquent de compromettre la réalisation de son objectif fondamental : accroître les possibilités pour les hommes et les femmes d'accéder à un emploi et à un revenu convenables dans des conditions d'équité, de sécurité et de dignité. En effet, comme c'est parmi les populations les plus pauvres et les plus fragiles qu'elles causent le plus de dégâts, ces catastrophes risquent d'entraîner une recrudescence des inégalités et de la précarité. La stratégie de l'OIT consiste à remettre sur pied les régions touchées en décentralisant les activités de reconstruction nationales et internationales, et en utilisant les ressources locales, y compris la maind'œuvre. Elle vise en outre à revitaliser l'économie locale par des investissements dans des entreprises locales et un approvisionnement en biens et services, ce qui, de surcroît, permet de réduire la vulnérabilité face à d'autres situations de crise. Les catastrophes naturelles ne sont pas les seules situations de crise auxquelles l'OIT ait eu à faire face. Sa participation à la reconstruction de pays qui ont connu une guerre et à l'amélioration des conditions de vie de leur population est liée aux conditions de sa fondation, à la fin de la Première Guerre mondiale, par le Traité de Versailles (1919). Ce traité reconnaissait qu'agir en faveur de l'emploi était indispensable pour construire une paix durable, mission que l'OIT s'est depuis efforcée d'accomplir, que les catastrophes soient humaines ou naturelles. 2 TRAVAIL, N°53, AVRIL 2005 Le magazine Travail est publié trois fois par an par le Département de la communication et de l’information publique du BIT, à Genève. Aussi publié en anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, japonais, norvégien, suédois et tchèque. RÉDACTEUR : Thomas Netter EDITION ARABE : Khawla Mattar, Bureau de l’OIT à Beyrouth EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman RECHERCHE PHOTO : Marcel Crozet GRAPHISME : MDP, OIT Turin COUVERTURE : M. Crozet, M. Montesano ASSISTANTE DE RÉDACTION : Shahnaz Radjy Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication et de l’information publique du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010
Tsunami Le séisme et le tsunami qui ont frappé l’Asie au mois de décembre ont fait des milliers de morts. De plus, en Inde, en Indonésie, aux Maldives, en Malaisie, au Myanmar, aux Seychelles, à Sri Lanka, en Somalie et en Thaïlande, quatre millions de personnes ont perdu leurs moyens de subsistance et risquent de s’enfoncer dans la pauvreté. L’OIT a mis en place plusieurs programmes pour aider les habitants à reconstruire leur vie. Ce numéro de Travail examine les conséquences de la catastrophe et la riposte de l’OIT. Page 15 EN COUVERTURE Après le tsunami : L’OIT aide les populations à reconstruire leur vie et à retrouver des moyens de subsistance ARTICLES GÉNÉRAUX Tendances mondiales de l’emploi 2004-05 Légère augmentation du nombre d’emplois, mais progression globale insuffisante Septième Réunion régionale européenne Les pays d’Europe et d’Asie centrale élargissent leur programme social Vérifiez votre salaire en ligne Vous avez le sentiment d’être sous-payé ? Consultez « Wage Indicator » en ligne ! Promotion des conventions et recommandations de l’OIT : Les coopératives Un avenir de prospérité taillé sur mesure pour le Cambodge Tanzanie : Egalité des sexes et travail décent à tous les stades de la vie 15 4 7 11 13 22 25 RUBRIQUES Planète travail 28 Les nouvelles• Visite de LL.MM. le Roi Juan Carlos I et de la Reine Sophie d’Espagne au siège de l’OIT• A l’ordre du jour de la 292 e session du Conseil d’administration du BIT : la mondialisation, les droits des travailleurs, le programme et budget 2006-07• Le dernier rapport du Comité de la liberté syndicale du BIT cite le Népal, le Guatemala le Venezuela et le Zimbabwe• L’identité des marins devient plus transparente Entrée en vigueur d’une nouvelle convention sur les pièces d’identité des gens de mer• Construction automobile Les équipementiers prennent la place du conducteur• Le secteur de la chaussure de sport respecte mieux les codes de conduite que ceux de la distribution et de l’habillement• Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants 2005 : Gros plan sur le travail des enfants dans les mines et les carrières Champs d’action L’OIT dans la presse Médiathèque L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 178 Etats membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N°53, AVRIL 2005 BIT/M. Crozet 31 40 44 46 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :