Travail n°49 décembre 2003
Travail n°49 décembre 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de décembre 2003

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Bureau international du Travail

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : Afrique, en quête de travail décent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
BIT Photo L'OIT DANS L'HISTOIRE Entente et coopération : La « force de l'Afrique » En 1964, la deuxième Conférence régionale africaine, tenue à Addis-Abeba, a réuni les représentants de trente-cinq pays africains. A la II e Réunion régionale africaine, tenue en 1964 à Addis-Abeba, le Directeur général de l’époque, David A. Morse, s’est félicité de l’« entente » à laquelle les participants africains étaient parvenus. Pourtant à la fin de la réunion, M. Morse a déclaré : « La force de l’Afrique se manifestera avec d’autant plus de netteté et d’efficacité que l’unité des Africains sera plus grande. » Aujourd’hui, alors que les partenaires sociaux de tout le continent se réunissent à nouveau à Addis-Abeba pour la X e Réunion régionale, la création de l’Unité africaine (UA) et du Nouveau Partenariat pour l’Afrique (NEPAD) redonne un sentiment d’unité aux pays participants – près d’un tiers des 177 Etats membres de l’OIT. Il n’en a pas toujours été de même. Avant la toute première Réunion régionale africaine, en 1960, l’OIT comptait beaucoup moins d’Etats africains indépendants parmi ses membres. Ce n’est qu’après la grande vague d’indépendances du début des années soixante qu’une grande partie des Etats africains trouva sa place au sein de l’Organisation des Nations Unies et de ses institutions spécialisées. Après cet afflux massif, la Conférence de 1964 a demandé des échanges dans les deux sens entre l’Afrique et l’OIT, cette dernière devant intensifier ses activités opérationnelles sur le continent. Le plan adopté à ce sujet priait l’OIT d’adapter ses priorités aux besoins de l’Afrique – de telle sorte que le monde en développement bénéficie des progrès accomplis par les pays industrialisés. L’OIT a répondu à cette attente par une collaboration avec les nouveaux Etats africains. Les régimes politiques naissants acquirent une dimension sociale : législation du travail, ministères et administrations, organisations d’employeurs et de travailleurs et institutions de formation. Par la suite, l’OIT est restée aux côtés des Africains, luttant contre le chômage, le sous-emploi et la discrimination – et aujourd’hui, avec une énergie renouvelée, contre la pauvreté. L’Agenda de l’OIT pour le travail décent s’appuie sur le nouvel esprit de solidarité qu’incarnent l’UA et le NEPAD. Ces événements sont examinés dans les articles des pages 4 à 10 et dans les différentes rubriques de Travail. Ils montrent que, malgré les difficultés, l’OIT et ses membres africains ont parcouru un chemin considérable depuis 1964. 2 TRAVAIL, N°49, DÉCEMBRE 2003 Le magazine Travail est publié quatre fois par an par le Département de la communication du BIT, à Genève. Aussi publié en allemand, anglais, arabe, chinois, danois, espagnol, finnois, hindi, hongrois, japonais, norvégien, russe, slovaque, suédois et tchèque. RÉDACTEUR : Thomas Netter EDITION ALLEMANDE : Hans von Rohland EDITION ARABE : Khawla Mattar, Bureau de l’OIT à Beyrouth EDITION ESPAGNOLE : Réalisée avec le concours du Bureau de l’OIT à Madrid RESPONSABLE DE LA PRODUCTION : Kiran Mehra-Kerpelman RECHERCHE PHOTO : Marcel Crozet GRAPHISME : MDP, OIT Turin COUVERTURE : Luca Fiore, MDP, OIT Turin ASSISTANT DE RÉDACTION : Sam Nuttall Ce magazine ne constitue pas un document officiel de l’Organisation internationale du Travail. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement les vues du BIT. Les désignations utilisées n’impliquent de la part du BIT aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, zone ou territoire, ou de ses autorités, ni quant au tracé de ses frontières. La mention ou la non-mention de telle ou telle entreprise ou de tel ou tel produit ou procédé commercial n’implique de la part du BIT aucune appréciation favorable ou défavorable. Les textes et les photos du BIT peuvent être librement reproduits, à condition d’en mentionner la source. L’envoi d’un justificatif serait apprécié. Toute correspondance doit être adressée au Département de la communication du BIT, CH-1211, Genève 22 (Suisse). Tél. +4122/799-7912 Fax +4122/799-8577 www.ilo.org/communication Imprimé par : OIT Turin ISSN 1020-0010
Vers le travail décent La moitié de la population africaine, soit plus 300 de millions de personnes, vit dans une extrême pauvreté avec l’équivalent d’un dollar ou moins par jour. Il s’agit du niveau de pauvreté le plus élevé du monde à l’échelle de toute une région. En outre, l’écart entre les plus pauvres et les plus riches est, lui aussi, sans égal dans le monde. Les options stratégiques destinées à réduire cette pauvreté et à combler le fossé entre riches et pauvres grâce à une politique de développement fondée sur la création d’emplois seront au centre des débats de la X e Réunion régionale africaine, qui se tiendra du 2 au 5 décembre à Addis-Abeba. Dans le présent numéro, Travail examine les questions clés auxquelles doit répondre un continent engagé sur la voie du travail décent. Page 4 EN COUVERTURE Le travail décent au service du développement de l'Afrique : Des raisons d'espérer ARTICLES GÉNÉRAUX La sécurité sociale pour tous : Un pari mondial Les femmes marins : Contre vents et marées Se tailler une place sur le marché mondial En Indonésie, la mondialisation remet en question l'ébénisterie traditionnelle Les syndicats en ligne atteignent la maturité Les populations des forêts de Mayurbhanj : « Nous avons créé des emplois... » 4 11 14 17 20 22 BIT/M. Crozet RUBRIQUES Planète Travail 25 Les Nouvelles• Au Brésil, des emplois pour combattre la pauvreté• Emploi des jeunes : Le Brésil se joint au réseau• Un discours historique à Paris• À Bangkok, l'emploi dans le tourisme est encore un point d'interrogation• Industrie chimique : Forte croissance de l'emploi en Asie de l'Est• Ils nourrissent le monde, mais quel est leur sort ? Symposium de l'OIT sur l'agriculture Champs d’action L’OIT dans la presse Médiathèque Encart : Centre international de formation de l’OIT à Turin, Programme 2004 L’Organisation internationale du Travail (OIT), créée en 1919, groupe les gouvernements, les employeurs et les travailleurs de ses 177 Etats membres dans une action commune pour l’avancement de la protection sociale et l’amélioration des conditions de vie et de travail partout dans le monde. Le Bureau international du Travail (BIT), à Genève, est le secrétariat permanent de l’Organisation. TRAVAIL, N°49, DÉCEMBRE 2003 29 35 40 42 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :